Changer d'édition

Solidarité: Stëmm vun der Strooss: 20 ans d'engagement
Luxembourg 11 3 min. 11.11.2016

Solidarité: Stëmm vun der Strooss: 20 ans d'engagement

Au restaurant social de Hollerich, 158 repas sont servis chaque midi

Solidarité: Stëmm vun der Strooss: 20 ans d'engagement

Au restaurant social de Hollerich, 158 repas sont servis chaque midi
Photo: Christophe Olinger
Luxembourg 11 3 min. 11.11.2016

Solidarité: Stëmm vun der Strooss: 20 ans d'engagement

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
En 1996, une petite association voit le jour. Son ambition: tendre la main aux plus démunis. 20 ans après, plus de 70.000 repas par an sont servis. Cet anniversaire sera fêté ce vendredi en présence du Premier ministre.

(ChB) - En 1996, une petite association baptisée Stëmm vun der Strooss voit le jour au Luxembourg. Son ambition: tendre la main aux plus démunis et porter leur voix. 

Chacun est le bienvenu: sans-abri, chômeur, bénéficiaire du revenu minimum garanti, ex-détenu, demandeur d’asile, émigrés, personne atteinte de troubles psychiques et/ou dépendante à la drogue, l'alcool ou les médicaments.

20 ans après sa création, la "Stëmm" peut être fière de toutes les actions menées sans relâche auprès des sans-abri et des personnes en situation d'exclusion. 

Ce vendredi soir, le Premier ministre, Xavier Bettel, la ministre de la Santé et de l'Egalité des chances, Lydia Mutsch, la bourgmestre de Luxembourg, Lydie Polfer, et le président de la Chambre des députés, Mars di Bartolomeo, assisteront à la célébration des 20 ans de la Stëmm vun der Strooss, au centre culturel de Bonnevoie.

Toujours plus de mobilisation 

En 1998, la "Stëmm" s'installe à Bonnevoie au 105 rue du cimetière et y ouvre son premier restaurant social. Alexandra Oxacelay prend la direction de l'asbl. 

En 2004, la Ville d'Esch-sur-Alzette met des locaux à la disposition de l'association pour ouvrir un second restaurant social. L'atelier de réinsertion Schweessdreps s'installe également dans la commune. 

2005 marque la création par plusieurs bénévoles de l'agence immobilière sociale Immo Stemm. Puis, en 2009, c'est le début de la collaboration avec l'hypermarché Auchan du Kirchberg: 11 tonnes de denrées alimentaires invendues sont redistribuées.

En 2013, la "Stëmm" quitte son siège historique de Bonnevoie pour le 7 rue de la Fonderie à Hollerich. L'année suivante, tout s'accélère: la Stëmm vun der Strooss ouvre de nouvelles antennes à Hollerich, Schoenfels, Tétange et Belvaux.

Aujourd'hui, la "Stëmm" c'est:

  • 45.000 repas servis à Hollerich et 27.000 à Esch-sur-Alzette, soit plus de 73.000 repas en tout

  • 148 tonnes de denrées alimentaires invendues redistribuées gratuitement

  • plus de 500 consultations médicales

  • 270 personnes encadrées dans les différents ateliers de réinsertion professionnelle

  • 29 personnes relogées dans le cadre de l'activité Immo Stëmm.  

Que fait la Stëmm sur ses 5 sites?

Hollerich

Au 7 rue de la Fonderie, des repas sont proposés pour 50 cents. Des douches, un vestiaire et un service buanderie sont disponibles gratuitement. Le bimestriel Stëmm vun der Strooss y est réalisé et des consultations médicales gratuites sont offertes en partenariat avec l’asbl Médecins du Monde, grâce au bénévolat d’une équipe de médecins, d’ambulanciers et d’infirmiers bénévoles. 

Bonnevoie

Au 105 rue du cimetière, le Stëmm Caddy est désormais un atelier de réinsertion dans lequel 20 demandeurs d’emploi confectionnent chaque jour 300 packs alimentaires, pressent 40 litres de jus de fruit frais, préparent 30 litres de soupes et 200 desserts pour des personnes dans le besoin.

Grâce au partenariat conclu en 2009 avec l’hypermarché Auchan, 8 tonnes de denrées alimentaires sont transformées et redistribuées gratuitement chaque mois au sein des restaurants sociaux de Esch-sur-Alzette et de Hollerich ainsi qu’à des associations comme le Dropin, l’ASTI ou le foyer St Martin.

Esch-sur-Alzette

Au 32 Grand Rue, des personnes dans le besoin peuvent se restaurer, prendre une douche, profiter des services blanchisserie et vestiaire. 

Depuis septembre 2005, l’atelier protégé Schweessdrëps installé au 30 rue Jos Kieffer occupe 30 demandeurs d’emploi qui lavent chaque semaine 4.000 uniformes de 35 clubs de sports.

Schoenfels

Sur le même site que le château, au 1 rue du Village, le centre post-thérapeutique offre du travail à 30 personnes qui ont suivi une cure de désintoxication. Sur ces 30 personnes, 15 personnes sont logées dans le centre.

Pour faire un don

Grâce aux dons privés, la Stëmm vun der Strooss peut venir en aide à 300 personnes par jour. Pour soutenir l'action de l'asbl, rendez-vous sur le site web.


Sur le même sujet

Les tristes chiffres records de la Stëmm vun der Strooss
En vingt-trois ans d'existence, jamais la Stëmm vun der strooss n'a présenté au sortir de l'hiver, des chiffres aussi alarmants. Jamais elle n'a comptabilisé autant de sans-abri ou de travailleurs pauvres et distribué autant de repas qu'en 2018.