Changer d'édition

Signal oppose une fin de non-recevoir au parquet
Luxembourg 2 min. 05.11.2021 Cet article est archivé
Messagerie cryptée

Signal oppose une fin de non-recevoir au parquet

Financé par une association à but non lucratif, Signal se veut l'anti WhatsApp et mise sur la confidentialité des données de ses utilisateurs.
Messagerie cryptée

Signal oppose une fin de non-recevoir au parquet

Financé par une association à but non lucratif, Signal se veut l'anti WhatsApp et mise sur la confidentialité des données de ses utilisateurs.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 05.11.2021 Cet article est archivé
Messagerie cryptée

Signal oppose une fin de non-recevoir au parquet

A la demande effectuée en juillet 2020 par les autorités judiciaires d'avoir accès aux données d'un utilisateur basé au Grand-Duché, le service de messagerie a refusé. Officiellement car «il privilégie avant tout l'anonymat».

(Jmh) - Pour la deuxième fois en l'espace de dix jours, le Luxembourg fait parler de lui sur la scène internationale pour sa volonté d'accéder à des données personnelles. Après que le Premier ministre eut laissé sous-entendre que les services de renseignement du Grand-Duché avaient bel et bien recours au logiciel d'espionnage Pegasus, la messagerie Signal indique avoir été contactée par le parquet pour obtenir des informations sur certains de ses utilisateurs.


A woman checks the website of Israel-made Pegasus spyware at an office in the Cypriot capital Nicosia on July 21, 2021. - Reports that Israel-made Pegasus spyware has been used to monitor activists, journalists and politicians around the world highlight the diplomatic risks of nurturing and exporting "oppressive technology", experts warned.
Private Israeli firm NSO Group has denied media reports its Pegasus software is linked to the mass surveillance of journalists and rights defenders, and insisted that all sales of its technology are approved by Israel's defence ministry. (Photo by Mario GOLDMAN / AFP)
NSO parvient à mettre le Luxembourg en échec
Interrogé mardi à la Chambre sur les actions entreprises contre le groupe israélien à l'origine de différents logiciels d'espionnage informatique, le ministre des Affaires étrangères a reconnu que le gouvernement n'était pas en mesure de vérifier les démentis de la société en partie basée au Grand-Duché.

Une démarche qui n'est pas du goût de l'application qui revendique sa défense de la vie privée de ses utilisateurs. Financée par la Signal Foundation, association à but non lucratif, la messagerie a posté mardi sur son site web les détails de la demande des autorités judiciaires luxembourgeoises qui entendaient obtenir « la correspondance de la cible, ses contacts, ses groupes, ses appels, son adresse.»

Une demande jugée irrecevable puisque l'application assure que «tout (...) est crypté de bout en bout par défaut» et que «le large éventail d'informations personnelles qu'il est généralement facile de récupérer dans d'autres applications n'existe tout simplement pas sur les serveurs de Signal.» Autrement dit, le service recommandé notamment par le lanceur d'alerte Edward Snowden ne serait en rien comparable à WhatsApp ou Messenger, tous deux propriété de Facebook.


(FILES) This file photo illustration picture taken on June 25, 2019 in Brest shows a close-up view of a computer keyboard. - A spyware campaign using tools from a secretive Israeli firm was used to attack and impersonate dozens of human rights activists, journalists, dissidents, politicians and others, researchers said on July 15, 2021.Statements from  Microsoft security researchers and the University of Toronto's Citizen Lab said powerful "cyberweapons" were being used in precision attacks targeting more than 100 victims around the world. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)
Interrogations autour des bureaux luxembourgeois de NSO
Deux jours après les révélations de plusieurs médias internationaux quant aux pratiques d'espionnage à très grande échelle réalisées par la société israélienne NSO, le ministre des Affaires étrangères confirme mardi que cette dernière possède une implantation au Grand-Duché.

«Signal ne sait rien de vous, mais le gouvernement luxembourgeois continue de nous demander si nous le savons», clame ainsi le service. Contacté par nos confrères du Luxembourg Times, le parquet confirme que «le 20 juillet 2020, une demande d'assistance juridique a été envoyée aux États-Unis (...) pour obtenir des éclaircissements sur un utilisateur du service de messagerie Signal». Mais le porte-parole de préciser que «les détails de cette affaire sont soumis au secret de l'instruction et ne peuvent donc pas être rendus publics».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Interrogé mardi à la Chambre sur les actions entreprises contre le groupe israélien à l'origine de différents logiciels d'espionnage informatique, le ministre des Affaires étrangères a reconnu que le gouvernement n'était pas en mesure de vérifier les démentis de la société en partie basée au Grand-Duché.
A woman checks the website of Israel-made Pegasus spyware at an office in the Cypriot capital Nicosia on July 21, 2021. - Reports that Israel-made Pegasus spyware has been used to monitor activists, journalists and politicians around the world highlight the diplomatic risks of nurturing and exporting "oppressive technology", experts warned.
Private Israeli firm NSO Group has denied media reports its Pegasus software is linked to the mass surveillance of journalists and rights defenders, and insisted that all sales of its technology are approved by Israel's defence ministry. (Photo by Mario GOLDMAN / AFP)
Les réseaux sociaux et les messageries du géant californien émergeaient mardi d'une panne sans précédent, qui a plongé le groupe en pleine tourmente après les révélations au grand jour d'une lanceuse d'alerte.
(FILES) In this file photo taken on October 05, 2020 this picture shows logos of US social networks Facebook, Instagram and mobile messaging service WhatsApp on the screens of a smartphone and a tablet in Toulouse, southwestern France. - Major social media services including Facebook, Instagram and WhatsApp were hit by a massive outage on October 4, 2021, tracking sites showed, impacting potentially tens of millions of users. (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)
Deux jours après les révélations de plusieurs médias internationaux quant aux pratiques d'espionnage à très grande échelle réalisées par la société israélienne NSO, le ministre des Affaires étrangères confirme mardi que cette dernière possède une implantation au Grand-Duché.
(FILES) This file photo illustration picture taken on June 25, 2019 in Brest shows a close-up view of a computer keyboard. - A spyware campaign using tools from a secretive Israeli firm was used to attack and impersonate dozens of human rights activists, journalists, dissidents, politicians and others, researchers said on July 15, 2021.Statements from  Microsoft security researchers and the University of Toronto's Citizen Lab said powerful "cyberweapons" were being used in precision attacks targeting more than 100 victims around the world. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)
L'application de messagerie instantanée WhatsApp a relevé à 16 ans son âge minimum d'utilisation dans l'Union européenne, contre 13 jusqu'à maintenant, en prévision du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), a-t-elle annoncé sur son site.