Changer d'édition

Servior devient polyglotte, au fil des âges
Luxembourg 3 min. 23.08.2021
Emploi

Servior devient polyglotte, au fil des âges

Sur ses 15 sites, Servior regroupe déjà des seniors de 25 nationalités différentes.
Emploi

Servior devient polyglotte, au fil des âges

Sur ses 15 sites, Servior regroupe déjà des seniors de 25 nationalités différentes.
Photo : Thierry Nelissen/Tellitweb
Luxembourg 3 min. 23.08.2021
Emploi

Servior devient polyglotte, au fil des âges

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si depuis des années le Luxembourg est devenu cosmopolite, cela ne concerne pas seulement la population active. Dans les maisons de retraite aussi, il va falloir s'adapter à parler de plus en plus de langues "étrangères".

Quelque chose bouge dans le monde des seniors au Grand-Duché. En effet, comme dans le reste de la société, la part des retraités natifs du pays pris en charge en maison de retraite tend à régresser. «Doucement mais sûrement», a pu constater Nathalie Hanck, responsable clientèle-communication pour le Servior. «Disons que la part des ''purs Luxembourgeois'' diminue de 1% tous les ans. Mais le phénomène va s’accélérer».


A la rencontre de «nouveaux» Luxembourgeois
Nés au Brésil, en Hongrie, en Catalogne ou au Cameroun, quatre personnes ayant récemment obtenu la nationalité luxembourgeoise évoquent leur relation avec le Grand-Duché. Mais aussi leur existence entre deux identités.

En effet, à l'image du pays, voilà à leur tour les homes seniors qui prennent un visage multiculturel. «De plus en plus d'expatriés ou de non-résidents venus ici pour le travail décident de ne pas rentrer chez eux une fois leur carrière terminée. Contrairement à ce qui s'est longtemps passé. Ils ont fondé une famille ici, y ont des amis et des attaches plus profondes qu'avant. Résultat, une fois âgés, c'est aussi au Luxembourg qu'ils souhaitent passer leurs vieux jours.»

Pour Nathalie Hanck, «l'adaptation ne tient pas qu'à la langue, mais aussi à la gastronomie, la culture, etc».
Pour Nathalie Hanck, «l'adaptation ne tient pas qu'à la langue, mais aussi à la gastronomie, la culture, etc».
Photo : Chris Karaba

Et si, jusqu'à présent, le caractère cosmopolite de la population n'était l'affaire que des politiciens et des recruteurs, voilà la question devenue centrale pour la prise en charge future des aînés. «Forcément avec de nouvelles nationalités, il y a et aura de nouvelles attentes. A commencer par celle de la langue.»

Premier facteur d'échange entre résidents et personnels, le parler est en effet un élément primordial du bien-être au quotidien de qui vient à intégrer un établissement gériatrique. «On ne peut pas se dire ouvert sur l'humain et ne pas parler la langue de son interlocuteur», a-t-on tranché chez Servior. 

Pour l'heure, il est ainsi exigé que les nouvelles recrues parlent -a minima- une des langues nationales. Et si ce n'est pas le luxembourgeois, mieux vaut vite se former... «C'est le premier liant, la parole. Il ne faut pas forcément connaître tout le vocabulaire, toutes les expressions mais tous les mots pour se comprendre, si!» Seulement à terme, c'est bien plus que le français ou l'allemand qu'il faudra aussi maîtriser pour les personnels au contact des résidents. 


Encore trop de logements seniors mal équipés
Au Grand-Duché, près de 500 chambres en résidences ouvertes au troisième âge ne disposeraient pas de WC ou d'accès à une salle de bains privés. Un manque qui tend à se résoudre, mais tout de même.

«Déjà aujourd'hui, dans nos 15 centres, nous regroupons 25 nationalités et nous avons su nous adapter», rassure la responsable. Mais nul doute qu'il faudra plus de polyglottes dans les futures embauches. Des recrutements qui, malgré les 2.200 salariés actuels de Servior, ne cessent d'augmenter. Comme le nombre de seniors pris en charge (1.650 actuellement). 

«Mais l'adaptation ne sera pas que pour la langue, cela se fera aussi dans la gastronomie ou dans l'approche même de la personne en fonction de sa culture». Entre Luxembourgeois, originaires de la Grande Région mais aussi Britanniques, Népalais ou Congolais, il faudra toutefois prendre soin de chacun avec le même niveau d'attention. «C'est là où nos personnels nous surprennent parfois. Certains ont trouvé une bonne appli de traduction sur leur mobile pour pouvoir échanger avec une résidente chinoise qui ne parlait pas le mandarin, mais une langue régionale de son pays d'origine. C'était malin et cela a participé au bien-être de tous».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Au Grand-Duché, près de 500 chambres en résidences ouvertes au troisième âge ne disposeraient pas de WC ou d'accès à une salle de bains privés. Un manque qui tend à se résoudre, mais tout de même.
Les auteurs d'une nouvelle pétition publique demandent que la connaissance du français ou de l'allemand soit suffisante pour acquérir la nationalité luxembourgeoise.
PASSEPORT,PASSPORT, PASS, DOPPELTE NATIONALITAET, DOUBLE NATIONALITE, PHOTO GUY WOLFF 02.11.2006
Bien que la deuxième demande de démission déposée par l'opposition ait été rejetée à la Chambre, la ministre de la Famille a tenu, mardi soir, à répondre aux accusations portées contre elle. Pour Corinne Cahen, la démarche ne correspond qu'à «de la politique politicienne».
Ipo,PK Lenert Cahen/Konklusion Waringo Rapport. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Si 2020 a été une année noire au Luxembourg, avec 326 décès de plus qu'un an auparavant, le Statec estime que cela est principalement dû à l'épidémie virale. Avec un «excès de mortalité» constaté notamment chez les plus de 75 ans.
Wi , Pompes Funebres , Maison Platz , Thierry Graul , Corona , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Gast Gibéryen, s'est prêté aux questions de wort.lu/fr pour la série "Face aux députés" qui prend doucement fin. Le député ADR revient sur son parcours, sa vision du Luxembourg et sur ses projets pour les prochaines semaines à la veille des élections législatives d'octobre prochain.
A l'ADR, notre objectif est d'avoir au moins cinq députés à la Chambre des députés au terme des élections.