Changer d'édition

Semaine de la mobilité: prêts à privilégier les transports en commun?
Cette année, le thème «Mix and Move» met en avant la multimobilité et incite les citoyens à utiliser tous les transports publics à leur disposition.

Semaine de la mobilité: prêts à privilégier les transports en commun?

Photo: Guy Jallay
Cette année, le thème «Mix and Move» met en avant la multimobilité et incite les citoyens à utiliser tous les transports publics à leur disposition.
Luxembourg 4 min. 10.09.2018

Semaine de la mobilité: prêts à privilégier les transports en commun?

Place aux vélos et aux tickets de bus: du 16 au 22 septembre, c'est la semaine de la mobilité, au Luxembourg comme dans le reste de l'Europe. L'objectif de cette année: inciter les citoyens du Grand-Duché, notamment de la capitale, à utiliser tous les transports publics à leur disposition.

(JV) - «Mix and Move!», c'est le thème que suivra cette édition 2018 de la semaine de la mobilité, du 16 au 22 septembre. Choisi par la Commission européenne, qui est à l'origine de cette semaine désormais traditionnelle, il compte faire la promotion de la «multimobilité» -autrement dit, le fait d'utiliser plusieurs moyens de transport au lieu d'un seul pour un même trajet-. 

Pendant une semaine, plusieurs événements auront lieu au Grand-Duché. 

À Luxembourg-Ville

  • Le 17 septembre, entre 7h et 11h, le Lëtzebuerger Vëlos-Initiativ (LVI) distribuera des sacoches aux cyclistes passant par le pont Adolphe et le rond-point Schuman, pour l'événement «E kaddo fir de vëlo». 
  • Le même jour, à 9h, des cyclistes venus de 49 communes s'élanceront du rond-point Schuman pour la cinquième édition du «Tour du Duerf», pour lequel ils tenteront de faire le plus de kilomètres possible, perchés sur leur vélo.
  • Le 19 septembre, dans le «hall des pas perdus» de la gare de Luxembourg, le projet «multimodalité pour tous» abordera le sujet du handicap dans les transports. Des stands d'information seront installés de 11h à 14h. Puis, à 11h44, un parcours en train, funiculaire, tram et bus sera organisé, en présence de personnes malvoyantes ou à mobilité réduite. 

À Contern

  • Le 20 septembre à 16h30 aura lieu la Fête de la Mobilité dans la zone industrielle de Weiergewan, en compagnie d'acteurs de la zone.
  • La première navette sans conducteur du Grand-Duché sera présentée à cette occasion. 

À Differdange

  • Le 19 septembre, il sera possible de faire un tour en DiffBus, les bus de ville de Differdange, électriques depuis 2017, qui desservent les quatre coins de la commune.
  • Au cours de la semaine seront organisés plusieurs tours à vélo, des randonnées pédestres, et d'autres animations.

À Bettembourg

  • Le 18 septembre, à 15h, Bettembourg vivra au rythme du vélo. Au programme: un marché du vélo d'occasion, un stand d'information du LVI, ainsi que différents stands d'information. 

À Bissen

  • Le 19 septembre à 19h aura lieu une conférence sur la multimobilité «Mix and Move».
  • Le 22 septembre sera une journée sans voitures. Pour profiter des rues ainsi dégagées, une course de caisses à savon sera organisée.

Au total, 25 communes sont déjà inscrites à la semaine de la mobilité. Neuf d'entre elles organiseront une «journée sans voitures», au cours de laquelle les citoyens seront incités à privilégier les transports publics à l'automobile, parfois en fermant certains tronçons de routes.

Cette journée aura lieu le 22 septembre à Bissen, Colmar-Berg, Ettelbruck, Lorentzweiler, Differdange, Hesperange et Bettembourg, le 23 septembre à Contern et le 16 septembre à Erpeldange-sur-Sûre.

«Au XXIème siècle, la mobilité moderne se doit d'utiliser tous les modes de transport existants», explique François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures. «On ne peut pas résoudre les problèmes de mobilité du Luxembourg en investissant dans un seul mode de transport, comme on l'a fait pendant longtemps avec la voiture individuelle. Aujourd'hui, les grandes villes sont congestionnées et la qualité de vie se détériore». 

Moderniser pour permettre la multimobilité

«Quand nous introduisons d'autres modes de transport dans notre mobilité, nous sommes plus en forme, plus joyeux et nous épargnons de l'argent» affirme le ministère, le Verkéiereverbond (Communauté des transports) et le Syndicat des Villes et Communes Luxembourgeoises (SYVICOL), qui sont les trois acteurs de la semaine de la mobilité au Luxembourg. Difficile à croire étant donné qu'emprunter plusieurs moyens de transports peut signifier devoir coordonner tous les horaires, et provoquer du stress supplémentaire. 


Tram, trains, funiculaire et bus chamboulent Luxembourg
«Good Morning Mobilitéit» et bienvenue dans la nouvelle réalité des transports urbains! Le dimanche 10 décembre, la Ville de Luxembourg inaugurera deux nouvelles gares, son tram, le premier funiculaire du pays, une vraie piste cyclable et deux pôles d'échange au Kirchberg. Zoom sur les grands changements à venir et leurs conséquences pour les voyageurs.

«Pour que la multimobilité fonctionne, il faut une très haute qualité d'échanges entre transports», répond François Bausch. «Les transferts d'un transport à l'autre doivent être tellement pratiques qu'ils se font naturellement: je sors de mon tram, je n'ai pas besoin de regarder les horaires, je peux en un clin d’œil retrouver où est mon train, par exemple. Cela nécessite des interfaces limpides et des gares propres». 

Cette qualité de transports existe-t-elle déjà au Grand-Duché ? Selon le ministre des Infrastructures, «ce n'est pas encore le cas», mais de nombreux projets vont dans ce sens, sans compter les récentes mises en service du funiculaire ou du tram dans la capitale. Justement, la semaine de la mobilité est l'occasion de pérenniser certains projets déjà mis en place.

«Les CFL comptent moderniser 25 gares luxembourgeoises d'ici quatre ans. Il y aura également des pistes cyclables, des sentiers piétons, une nouvelle gare de bus derrière la gare...» résume François Bausch, avant d'énumérer un court calendrier des travaux à venir. 

«En 2019, le cinquième quai de la gare ouvre. En 2020, le tram atteint la gare et la transforme en grand pôle d'échanges. En 2021, c'est au tour du sixième quai. En 2022, la garde d'Howald est terminée et le tram pousse jusqu'au Findel et à la Cloche d'Or». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

On a testé Metz-Luxembourg pendant les travaux CFL
Ce lundi matin marquait l'ouverture des "festivités" pour les 12.000 frontaliers empruntant la ligne ferroviaire entre Metz et Luxembourg. Nous avons testé un trajet entre la ville messine et le Grand-Duché: au final, plus de peur que de mal!
12.2.WO fr / Pas de Train entre Bettemburg et Luxembourg / Bus de Substitution a la Gare de Bettembourg / Bus / Grenzgänger / Pendler / CFL Foto:Guy Jallay
Tram, trains, funiculaire et bus chamboulent Luxembourg
«Good Morning Mobilitéit» et bienvenue dans la nouvelle réalité des transports urbains! Le dimanche 10 décembre, la Ville de Luxembourg inaugurera deux nouvelles gares, son tram, le premier funiculaire du pays, une vraie piste cyclable et deux pôles d'échange au Kirchberg. Zoom sur les grands changements à venir et leurs conséquences pour les voyageurs.
Semaine de la mobilité: Transports: et si vous partagiez davantage?
«Ai-je vraiment besoin de ma voiture pour me rendre à mon travail? Ou pour aller en ville?» Si vous vous posez cette question, vous répondez exactement à ce qu'attend le ministère du Développement durable pour sa 12ème participation à la semaine européenne de la mobilité, du 16 au 22 septembre prochains.
Faire du vélo par exemple «réduit les coûts mais aussi notre empreinte environnementale», souligne le MDDI.
Mobilité: «Il faut trouver rapidement des alternatives à la voiture»
Une première enquête sur la mobilité dans la ville de Luxembourg a été dévoilée ce mardi par TNS Ilres. Sans surprise, c'est la voiture qui reste le moyen de transport le plus utilisé par les résidents. un vrai défi pour la Ville qui veut continuer à promouvoir la mobilité douce et les transports en commun.
La voiture reste le moyen privilégié par les Luxembourgeois pour se rendre à Luxembourg-Ville.
Semaine de la mobilité: Se déplacer autrement: plus sain et moins cher
Du 16 au 22 septembre, le Luxembourg veut montrer un autre visage, à l'instar d'autres pays européens. Celui d'un pays plus zen, où l'on aime se déplacer à vélo ou en bus pour préserver sa santé, l'environnement et son porte-monnaie. 42 communes participent au Luxembourg avec un programme singulier.
Le slogan de cette édition: "Mobilité intelligente. Economie performante."