Changer d'édition

Sécurité et éducation au cœur de 34 grands projets
Luxembourg 2 min. 03.04.2020

Sécurité et éducation au cœur de 34 grands projets

Le site sensible du château de Senningen qui abrite le centre de communications du gouvernement va connaître de grands chamboulements.

Sécurité et éducation au cœur de 34 grands projets

Le site sensible du château de Senningen qui abrite le centre de communications du gouvernement va connaître de grands chamboulements.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 03.04.2020

Sécurité et éducation au cœur de 34 grands projets

Olivier TASCH
Olivier TASCH
Le Parlement a donné jeudi son aval afin de lancer les études préalables à la création d'une trentaine de travaux de grande envergure. Il s'agit notamment d'infrastructures visant à assurer la sécurité nationale et des bâtiments scolaires.

(ota) - Après la crise sanitaire, pelleteuses et marteaux-piqueurs à l'arrêt depuis le 20 mars sortiront de leur sommeil. Et plutôt deux fois qu'une puisque les nouveaux chantiers ne manqueront pas. Le Parlement a effet donné son accord au démarrage des études préliminaires pour la réalisation de 34 grands projets d'infrastructures.

Le spectre des projets envisagés est très large: santé, fonction publique, sport, écoles, ponts, routes... Des investissements à tour de bras pour des millions d'euros. Comme l'a souligné le président de la commission des travaux publics Carlo Back (Déi Gréng), ils sont pensés pour «assurer des services publics efficaces, la cohésion sociale, la sécurité, la mobilité et la protection de la nature».


Chantier Gare - Chantier Postgebei - Drone - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Avalanche de millions pour grands travaux en cascade
Une trentaine de projets d'infrastructures ont été présentés à la Chambre ce jeudi. Plus de 230 millions sont déjà prévus pour huit projets.

Ainsi par exemple, le château de Senningen qui abrite le centre de communications du gouvernement connaîtra de grands changements. Le bâtiment actuel attenant au château, qui date des années 1950, sera reconstruit afin de respecter les normes d'efficacité énergétique, mais surtout les critères imposés par l'autorité nationale de sécurité et l'agence nationale de la sécurité des systèmes d'information pour des documents classifiés. 

Le camp militaire du Waldhaff pourrait lui aussi en grande partie être démoli afin d'y construire, sur quelque 10 hectares, des stocks flambant neufs de munitions de nouvelle génération. L'étude pyrotechnique menée par l'Agence de soutien et d'acquisition de l'OTAN définira le nombre de hangars à construire.  


La facture du nouveau satellite militaire s'alourdit
Initialement budgétisée à 170 millions d'euros, la mise en orbite d'un deuxième engin à vocation civile et militaire coûtera deux fois plus cher, indique le ministre de la Défense. Une mauvaise estimation des coûts serait en cause.

Les nouveaux locaux pour l'école de police devraient être implantés sur le site accueillant actuellement les locaux de formations, au Verlorenkost, dans la capitale. Toutes les formations réparties aujourd'hui sur plusieurs sites y seront regroupées. Outre de nouveaux bâtiments pour l'administration et la logistique, le projet englobera les centres nationaux de tactique policière, de sport et de documentation.

Une nouvelle école européenne agréée sera construite à Junglinster, derrière le Lënster Lycée. Elle pourra accueillir 320 enfants du cycle primaire et comprendrait des infrastructures sportives et une structure d'accueil. A Mamer, c'est derrière le lycée Josy-Barthel, et à côté de l'école européenne II, que le  Sportlycée devrait sortir de terre. Environ 550 élèves pourront y étudier; un internat de 60 lits est également prévu. Le tout, bien entendu, accompagné d'infrastructures sportives dont neuf halls de sport, sept salles spéciales et une piscine de huit couloirs à 50 m.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Du tram au stade, les pelleteuses restent en sommeil
La crise du covid-19 charrie dans son sillage l'arrêt de tous les chantiers en cours au pays. Tous les projets, plus ou moins importants, sont suspendus, et il est actuellement impossible de prévoir quand ils pourront reprendre.
Lokales, Landesweiter Baustopp: welche öffentlichen Baustellen betroffen, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Privés de chantiers mais pas de missions
Dernièrement, c'est pour la mise en place du centre de soins à Belval que l'entreprise Bonaria Frères a dû enfiler à nouveau le bleu de travail. Même si les chantiers sont à l'arrêt, l'entreprise se doit de rester en veille.
L'US Air Force en soutien du Luxembourg
Dans son combat contre le covid-19, le Grand-Duché vient de recevoir l'assistance de son allié américain. Les troupes américaines ont notamment mis à disposition des groupes électrogènes jusqu'alors stockés au dépôt militaire de Sanem.
Ce qui a pu provoquer l'explosion de Waldhof
De nombreuses questions restent en suspens après l'explosion accidentelle d'un obus jeudi, qui a provoqué la mort de deux hommes. Les vieux explosifs sont très instables, nous explique un expert. Et il y en a beaucoup dans la région.
Jeudi matin à Waldhof, l'explosion d'une vieille bombe de la guerre a tué deux démineurs et blessé deux autres militaires, dont un gravement.