Changer d'édition

Secteur du bâtiment: convention collective signée, dialogue apaisé

Secteur du bâtiment: convention collective signée, dialogue apaisé

Christophe Olinger
Luxembourg 04.12.2018

Secteur du bâtiment: convention collective signée, dialogue apaisé

Ils étaient 2.500 dans les rues de la capitale en juillet dernier pour réclamer de meilleurs salaires: c'est fait, la nouvelle convention collective de travail du secteur du bâtiment et du génie civil est signée.

La convention collective de travail (CCT) pour les quelque 18.000 salariés du secteur du bâtiment et du génie civil a été renouvelée ce mardi, annonce l'OGBL dans un communiqué.

L’accord prévoit entre autres:

  • une augmentation des salaires tarifaires de 2,4% sur 3 ans (1% au 1er janvier 2019, 0,7% au 1er janvier 2020 et 0,7% au 1 er janvier 2021)
  • une augmentation des salaires réels de 2%, par le biais d’une revalorisation de la prime de fin d’année qui passe de 5 à 7 %. Cette surprime de 2% n’est pas conditionnée. Le complément de prime lié aux accidents de travail et à la sécurité est abrogé et intégré dans la surprime de 2% 
  • l’instauration d’un droit à la formation continue pour tous les salariés et la reconnaissance de la qualification obtenue (revalorisation salariale correspondante)
  • l’amélioration des conditions de travail des salariés administratifs, qui obtiennent 2 jours de congé supplémentaires (27 jours au total) et le versement d’une prime de fin d’année identique aux autres salariés tombant sous le champ d’application de la convention collective de travail 
  • la prise en charge de la formation professionnelle continue des chauffeurs de camions.

Pour l'OGBL, ce résultat et l'abandon de la revendication patronale sur l’instauration d’un système de flexibilité est le fruit de la mobilisation massive du 5 juillet dernier à Luxembourg.


Les employés de la construction dans la rue pour une hausse des salaires
Dans le secteur de la construction, le conflit salarial est dans une impasse depuis 2016: le dialogue entre syndicats et employeurs a été rompu. Ce jeudi 5 juillet, les syndicats ont fait monter la pression, quelques jours avant la première date du processus de conciliation.

Les principales revendications du syndicat ont été respectées et cet accord garantit des avancées majeures pour les salariés du secteur. L’OGBL tient à souligner que si les négociations avec le patronat ont pu être conflictuelles au cours des deux dernières années et demie, "le dialogue social s’est en revanche nettement amélioré vers la fin de la négociation, donnant lieu à un dialogue social constructif."   


Sur le même sujet