Changer d'édition

Sébastien Cayotte est reparti sur son Vél'Oh
Luxembourg 31.03.2016 Cet article est archivé
500 km à vélo pour Kriibskrank Kanner

Sébastien Cayotte est reparti sur son Vél'Oh

Arrivée triomphale au Champ de Mars, devant la Tour Eiffel, été 2015.
500 km à vélo pour Kriibskrank Kanner

Sébastien Cayotte est reparti sur son Vél'Oh

Arrivée triomphale au Champ de Mars, devant la Tour Eiffel, été 2015.
Facebook/Sébastien Cayotte
Luxembourg 31.03.2016 Cet article est archivé
500 km à vélo pour Kriibskrank Kanner

Sébastien Cayotte est reparti sur son Vél'Oh

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Beaucoup d'entre vous avaient été très touchés par cette jolie histoire, l'été dernier. Un jeune homme était parti avec un simple Vél'Oh pour un défi: rallier Paris pour la bonne cause, celle des enfants atteints d'un cancer. Un défi nommé «Luxembourg-Paris pour des Sourires».

Par Anne Fourney

«Luxembourg-Paris pour des Sourires»: vous vous souvenez? C'était le défi que s'était lancé Sébastien Cayotte l'été dernier. Se rendre à Paris avec un Vél'Oh, les vélos de Luxembourg-Ville, dotés de seulement trois vitesses, pour la bonne cause.

Sébastien, 21 ans, a remis ça. Il est parti mercredi pour Amsterdam cette fois-ci, avec un gros pari: faire Luxembourg-Bruxelles d'une traite sans dormir, une partie qu'il estime à 24 heures sur sa page Facebook. Il relève ce défi toujours pour la même cause: récolter des fonds pour la Fondation Kriibskrank Kanner, pour aider les enfants atteints d'un cancer.

Il explique son défi sur une vidéo rigolote publiée sur sa page:

ANNONCE

Bonjouuuur ! La page va connaître quelques nouveautés. Voici une petite vidéo pour vous les présenter ! J'ai longtemps hésité à publier cette vidéo étant donné les événements à Bruxelles. Cependant je pense que le meilleur moyen de faire face aux attrocités qui se déroulent dans le monde en ce moment est de continuer à vivre et à rire ensemble, sans pour autant oublier les centaines de personnes victimes de ces enfoirés à QI négatif. NOUS SOMMES TOUS BRUXELLES ! ❤️

Posté par Challenging for Smiles sur mercredi 23 mars 2016

Seulement voilà, Sébastien a rencontré un problème sur la route. Et son message est poignant, car le défi lui tient vraiment à cœur.

Notre jeune sportif a subi deux grosses chutes en allant à Bruxelles, son genou est ouvert et enflé. Il a craqué et pris une chambre d'hôtel sans pouvoir rejoindre Bruxelles pour le moment: «C'était un défi très difficile à relever et pour lequel je n'étais pas prêt mentalement», écrit-il sur le réseau social.

Des messages de soutien le réconfortent car la prouesse est déjà belle.

Nous vous donnerons très prochainement de ses nouvelles. N'hésitez pas à l'encourager d'ici là sur la page Facebook Challenging for Smiles.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le jeune instituteur n'en est pas à son coup d'essai. Sébastien Cayotte sillonne depuis quelques jours les rues de sa Esch natale pour livrer des courses aux personnes âgées et aux malades. A vélo évidemment !
Corona-Virus, Bäcker Solidaritätsaktion von Sebastien Cayotte, Esch Alzette, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Avez-vous croisé un fou à trottinette sur les routes du pays? Avec un gros sac à dos. Il a passé ses nuits sous la tente, dans des jardins pendant une semaine. Sébastien Cayotte "trottine" sur près de 400 km pour sensibiliser le public au sort des enfants atteints d'un cancer. Il faisait 1°C ce mercredi matin.
Sébastien Cayotte a réussi son défi de rallier Luxembourg à Amsterdam à Vél'Oh, soit un peu plus de 500 kilomètres. Un véritable exploit sur une machine de 23 kilos, pour aider les enfants malades.
Luxembourg-Paris pour les enfants malades du cancer
Cette jolie aventure estivale vous avait beaucoup touchés pendant l'été: le jeune Eschois Sébastien Cayotte avait pédalé de Luxembourg à Paris avec un Vél'Oh pour récolter des fonds au profit de la Foundatioun Kriibskrank Kanner.
Le Vél'Oh luxembourgeois de Sébastien Cayotte avec Notre-Dame de Paris en arrière-plan.
A 20 ans il rallie Luxembourg à la capitale française en pédalant
Arrivé samedi au pied de la tour Eiffel, Sébastien Cayotte, parti du Luxembourg lundi sans réel entraînement, a tenu bon, et pour la bonne cause : il roulait en vue de rassembler des dons pour la Fondation Kriibskrank Kanner.
Arrivé à bon port
Sébastien Cayotte, 20 ans, est parti lundi pour relever un défi: rallier Luxembourg à Paris, à vélo en n'empruntant que les pistes cyclables, soit près de 500 km en tout. Un défi sportif dans lequel il s'est engagé en vue de rassembler des dons pour la Fondation Kriibskrank Kanner.
Sébastien Cayotte sur la route juste après le départ, lundi 10 août.