Changer d'édition

Schueberfouer: les secrets de l'acte fondateur signé Jean l'Aveugle
Luxembourg 1 3 min. 07.09.2018

Schueberfouer: les secrets de l'acte fondateur signé Jean l'Aveugle

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Savez-vous qu'au musée d'histoire de la Ville de Luxembourg, vous pouvez tomber sur le décret fondateur de votre fête foraine préférée, juste en ouvrant un tiroir?

Les origines de la Schueberfouer remontent au Moyen Âge. La toute première trace historique dont on dispose et qui en fait mention date du 20 octobre 1340.

Un décret, portant le sceau du roi Jean de Bohême, dit l'Aveugle, institue une grande foire marchande dans la capitale. Il n'est alors pas question d'amusement mais de commerce.

Ce document exceptionnel, un original sur parchemin qui a traversé les âges, est conservé au musée d'histoire de la Ville de Luxembourg et fait partie de l'exposition permanente. 

Nous sommes allés à la rencontre de la conservatrice Gaby Sonnabend pour en percer les secrets.


A quoi ressemblait la foire d'antan

Au Moyen Âge, au moment où elle est créée, la foire de Luxembourg est une foire commerciale: "On y vendait surtout des tissus, dont la fabrication était de très haute qualité au Luxembourg. C'était une foire intégrée dans un réseau de plusieurs marchés, entre Metz et Trèves, par laquelle les vendeurs passaient obligatoirement."

"Après le tout début de la foire, on manque malheureusement de traces historiques pour pouvoir en savoir plus sur le développement de ce marché. Mais on sait qu'au 16e siècle, on venait y vendre des bêtes, vaches, moutons, etc. On pense aussi que par la suite, les marchands venaient faire commerce de produits régionaux."

La Schueberfouer telle qu'on la connaît aujourd'hui, en tant que fête foraine, apparaît seulement au 19e siècle. 

Qui était Jean "L'Aveugle"

Jean de Luxembourg voit le jour en 1296, sur les terres du comté de Luxembourg. Il est l'unique fils d'Henri VII de Luxembourg et de Marguerite de Brabant.

Jehan de Luxembourg, roi de Bohême, dessin au crayon, Recueil d'Arras
Jehan de Luxembourg, roi de Bohême, dessin au crayon, Recueil d'Arras
Giraudon, libre de droits

Il n'a que 14 ans lorsqu'il épouse la très convoitée Elisabeth de Bohême, sœur du dernier roi de Bohême (actuelle République tchèque). Il n'y a pas de successeur mâle au sein de cette famille, le mariage propulse donc le jeune Jean sur le trône.  

Deux ans plus tard, son père est élu empereur romain germanique. Il lui jure fidélité tout comme au roi français. 

Valeureux chevalier, Jean de Bohême parcourt l’Europe à cheval pour porter son idée de l’ordre politique. 

S'il laisse le soin de gérer le royaume de Bohême à son épouse, au Luxembourg, il entreprend de coûteuses fortifications et mène une politique d'expansion territoriale. 

La ville étant idéalement placée sur les routes commerciales reliant le nord de l'Europe à la Méditerranée, Jean crée, en 1340, une grande foire marchande dont toute la région va bénéficier. C'est la naissance de l'ancêtre de la Schueberfouer.

Représentation du roi-chevalier Jean L'Aveugle datant du 15e siècle
Représentation du roi-chevalier Jean L'Aveugle datant du 15e siècle
Libre de droits

Cette même année, il perd partiellement la vue suite à une opération des yeux qui tourne mal et se voit affublé du surnom de "L'aveugle".

Cela n’a pourtant pas d’impact sur ses ambitions: il combat jusqu'à la fin de sa vie, malgré son handicap, et meurt en héros au service du roi de France dans la bataille de Crécy en 1346.

Sa dépouille est enterrée à plusieurs reprises: d’abord à Luxembourg, puis à Kastel-Staadt en Rhénanie-Palatinat. En 1946 enfin, son cercueil est rapatrié et solennellement inhumé dans la crypte de la cathédrale Notre-Dame de Luxembourg.  

Une exposition sur la foire en 2019

Le parchemin signé par Jean L'Aveugle va bientôt quitter son tiroir pour les besoins d'une grande exposition prévue l'année prochaine: "Nous préparons actuellement une exposition spéciale sur la Schueberfouer et son histoire."

"Nous sommes en plein travail de collecte d'objets liés à la foire, et nous enquêtons dans les archives et auprès des familles de forains pour recueillir un maximum de matériel pour l'histoire."

L'évolution des différents manèges sera aussi documentée, avec de nombreuses photos et les récits des forains. 

L'exposition sera présentée au musée, sur tout le 4e étage, à partir de mai 2019 et jusqu'au mois de mars 2020.