Changer d'édition

Schrassig: les gardiens de prison auront des paintballs et des sprays au poivre
Luxembourg 10.05.2018

Schrassig: les gardiens de prison auront des paintballs et des sprays au poivre

Schrassig: les gardiens de prison auront des paintballs et des sprays au poivre

Shutterstock
Luxembourg 10.05.2018

Schrassig: les gardiens de prison auront des paintballs et des sprays au poivre

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Une demande urgente des gardiens de prison a été accordée.

A l'avenir, l'administration pénitentiaire sera autorisée à acheter des sprays au poivre et des armes de paintball pour permettre aux gardiens de se défendre lors de situations dangereuses. Le ministère, le magistrat et la direction de la prison sont parvenus à un accord cette semaine.

 "Nous avons ajouté ces éléments à la liste des ressources autorisées", a ainsi annoncé le ministre de la Justice, Félix Braz, via RTL. 


Schrassig: les détenus lancent un SOS depuis leur cellule
Les prisonniers du centre pénitentiaire de Schrassig se sont mis en grève au moins quatre fois en quelques jours. Leurs revendications demeurent floues, tandis que l'administration pénitentiaire a entre-temps sanctionné les personnes impliquées.

La possibilité légale d'utiliser des armes "non pénétrantes" doit être incluse dans le projet de loi sur la réforme pénitentiaire. Le ministre a déclaré que le texte serait probablement soumis au vote de la Chambre des députés avant les vacances d'été.

Cette annonce est faite un mois après l'agression de deux gardiens au sein de la prison et de nombreuses grèves de la part des prisonniers qui revendiquent notamment sur leurs conditions de travail

La plupart d'entre eux voient également d'un mauvais œil l'arrivée du projet de loi sur la réforme pénitentiaire.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet