Changer d'édition

Schneider s'expliquera sur son avenir lundi
Luxembourg 20.12.2019 Cet article est archivé

Schneider s'expliquera sur son avenir lundi

Etienne Schneider a fait son entrée au gouvernement le 2 février 2012.

Schneider s'expliquera sur son avenir lundi

Etienne Schneider a fait son entrée au gouvernement le 2 février 2012.
Photo: Marco Meng
Luxembourg 20.12.2019 Cet article est archivé

Schneider s'expliquera sur son avenir lundi

La date du départ du ministre de l'Economie du gouvernement devrait être connue ce 23 décembre. Etienne Schneider (LSAP) a prévu de donner plus de détails sur ses futurs projets lors d'un point presse.

(ER) - Pour couper court aux nombreuses informations qui circulent sur la date de son départ du gouvernement, Étienne Schneider (LSAP), vice-Premier ministre et ministre de l'Économie et de la Santé, donnera lundi une conférence de presse. Confirmée jeudi soir par le principal intéressé auprès de nos confrères de RTL Radio après que Jean Asselborn (LSAP) eut indiqué «qu'une décision sera prise avant Noël», cette annonce vise à mettre fin aux multiples spéculations en circulation.


Politik, Sommerinterview Etienne Schneider, Minister für Wirtschaft und Gesundheit, Vizepremierminister. Foto: Guy Wolff/ Luxemburger Wort
«Je n'ai pas encore la date de mon départ»
Etienne Schneider (LSAP) a démenti les informations selon lesquelles il quitterait ses fonctions gouvernementales au 3 février 2020 et assure également ne «pas négocier de poste». Référence à un transfert potentiel vers un poste d'administrateur d'ArcelorMittal.

Si nos confrères de Reporter avaient évoqué un remaniement ministériel dès le 3 février prochain - soit pratiquement huit ans jour pour jour après son entrée au gouvernement -, Étienne Schneider avait démenti mardi auprès du Luxemburger Wort.  Il assurait alors ne pas avoir « encore la date» précise de son retrait ministériel. 

Jeu de chaise musicale à venir

Interrogé sur ses futures activités, l'actuel numéro 2 du gouvernement assure qu'il «ne négociait pas de poste» dans le secteur privé. Une référence à une supposée volonté de décrocher un poste d'administrateur d'ArcelorMittal. Actuellement, deux Luxembourgeois occupent une telle fonction: Michel Wurth et Jeannot Krecké. Si le premier pourrait être reconduit en mai prochain, le second a d'ores et déjà annoncé qu'il ne souhaitait pas poursuivre dans ces fonctions.


Franz Fayot - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Franz Fayot se voit en successeur d'Étienne Schneider
Pour le président du LSAP, le départ annoncé du vice-Premier ministre, ministre de l'Économie et de la Santé de ses fonctions au gouvernement représente «un défi» qu'il souhaite relever, annonce-t-il jeudi. Un poste qui intéresserait également Marc Angel.

Au sein du gouvernement, le jeu de chaise musicale à venir pourrait jouer en faveur de Franz Fayot, actuel président du LSAP, de Dan Kersch, ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire mais aussi ministre des Sports ou bien encore de Taina Bofferding, ministre de l'Intérieur et de l'Égalité entre les femmes et les hommes.


Sur le même sujet

Franz Fayot, l'«ami des entreprises»
Assermenté ce mardi le nouveau ministre de l'Economie et de la Coopération livre ses premières impressions. Il entend s'inscrire dans le chemin tracé par son prédécesseur tout en imposant sa marque.
Politik, Ministère de l'économie, passation des pouvoirs, Rücktritt Etienne Schneider und Vereidigung Franz Fayot  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Etienne Schneider démissionnera en février
Le ministre de l'Economie et de la Santé a annoncé, ce lundi, qu'il déposerait sa démission auprès du Grand-Duc le 4 février 2020. Le gouvernement de Xavier Bettel perd aussi un de ses vice-Premier ministres.
«Je n'ai pas encore la date de mon départ»
Etienne Schneider (LSAP) a démenti les informations selon lesquelles il quitterait ses fonctions gouvernementales au 3 février 2020 et assure également ne «pas négocier de poste». Référence à un transfert potentiel vers un poste d'administrateur d'ArcelorMittal.
Politik, Sommerinterview Etienne Schneider, Minister für Wirtschaft und Gesundheit, Vizepremierminister. Foto: Guy Wolff/ Luxemburger Wort
Le dilemme rouge
L'ambiance chez les socialistes n'est pas bonne ces jours-ci. Le pire résultat électoral obtenu depuis la Seconde Guerre mondiale soulève des questions fondamentales. L'objectif premier: se renouveler. Mais comment?
Le formateur du futur gouvernement, Xavier Bettel (de dos, au centre), salue la délégation socialiste lors de la première réunion de discussion en vue d'une coalition tripartite.