Changer d'édition

Schneider passe les troupes en revue
Luxembourg 12.01.2016 Cet article est archivé
Un policier pour 312 habitants au Luxembourg

Schneider passe les troupes en revue

Luxembourg 12.01.2016 Cet article est archivé
Un policier pour 312 habitants au Luxembourg

Schneider passe les troupes en revue

Quelles forces veillent sur vous au Luxembourg? Le ministre de la Sécurité intérieure, Étienne Schneider, fait le point.

(VO) -Quelles forces veillent sur vous au Luxembourg? Le ministre de la Sécurité intérieure, Étienne Schneider, fait le point.

La police grand-ducale compte actuellement 1.801 agents dont 66 cadres supérieurs, 1.471 inspecteurs et 258 brigadiers, a déclaré Étienne Schneider, ministre de la Sécurité intérieure.

Cependant, la nouvelle loi prévoit d'autres effectifs qui seraient composés de 1.480 inspecteurs, 295 brigadiers et 90 cadres supérieurs.

De plus d'ici à 2017, cinq cadres supérieurs et 111 inspecteurs pourraient partir à la retraite. Cependant, ils seraient la moitié à vouloir, effectivement, le faire immédiatement.

Le gouvernement prévoit en outre, d'engager d'ici à la fin 2018, 346 policiers pour renforcer ses troupes. Si l'on prend en compte le nombre de policiers qui partiront prochainement à la retraite, 50 nouveaux agents de polices grossiront les effectifs de la police par an, d'après le ministre de la Sécurité intérieure.

Enfin, le ministre prévoit l'embauche de 45 civils pour soulager les policiers dans les tâches administratives. Les 30 premiers seront engagés en 2016.




Sur le même sujet

Mais le renfort principal des forces de l'ordre sera bien humain, le ministre de la Sécurité ayant assuré le recrutement de nouveaux agents pour les quatre années à venir.
24.04.13 avenue monterey luxembourg bombenalarm , police service deminage sur place, photo: Marc Wilwert
«Il faut être fou pour rendre public, en pleine période de terrorisme», l'intégralité de l'audit qui révèle sur plus de 400 pages les points faibles de la police luxembourgeoise. Enervé par les critiques de Michel Wolter (CSV), le ministre de la Sécurité intérieure, Etienne Schneider, est monté au créneau lundi et a martelé la nécessité de réformer la police grand-ducale.
Etienne Schneider: «Je dois vous dire qu'il faut être fou pour rendre public, en pleine période de terrorisme, un audit qui relève sur 430 pages les points faibles de la police, les failles de notre appareil de sécurité».
Le 21 janvier dernier, deux journalistes espagnols étaient arrêtés aux abords de la Banque centrale de Luxembourg. Pour le ministre de la Sécurité Intérieure, Etienne Schneider, aucune atteinte à la liberté de la presse n'a eu lieu lors de cette arrestation.
L'audit de la police grand-ducale
Plus de la moitié des 2.000 policiers que compte le Luxembourg ont participé à l'audit de la police qui révèle d'«importants points faibles»: trop de tâches administratives, manque de cohésion dans le corps, effectifs mal répartis et surtout manque de personnel. Le ministre de la Sécurité Intérieure, a annoncé l'embauche de «320 nouveaux policiers d'ici 2018».