Changer d'édition

Schengen, une page de l'histoire européenne à redécouvrir
Luxembourg 8 1 6 min. 13.07.2022
Nos bons plans de la semaine

Schengen, une page de l'histoire européenne à redécouvrir

Sur le parvis du musée européen de Schengen, les drapeaux des pays membres de «l'espace Schengen».
Nos bons plans de la semaine

Schengen, une page de l'histoire européenne à redécouvrir

Sur le parvis du musée européen de Schengen, les drapeaux des pays membres de «l'espace Schengen».
Photo: Pascal Mittelberger
Luxembourg 8 1 6 min. 13.07.2022
Nos bons plans de la semaine

Schengen, une page de l'histoire européenne à redécouvrir

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
L'été est bel et bien là, les vacances scolaires démarrent, alors place à la détente. Voici notre sélection de la semaine: un musée en fil rouge, et une balade au fil de l'eau et le concert d'une légende pour compléter la proposition.

Pour la première étape de notre sélection, rendez-vous dans un petit village luxembourgeois à la renommée mondiale. Un petit village avec un petit musée qui raconte une grande page de l'histoire européenne. A Schengen, point de convergence du Luxembourg, de l'Allemagne et de la France, l'Europe se vit d'ailleurs au quotidien. Ce n'est pas un hasard, donc, si la commune a été choisie pour être le lieu de signature d'accords, en 1985, puis 1990, qui ont révolutionné la circulation des personnes et des marchandises.


Un sentier transfrontalier pour voir la Moselle autrement
Ce nouveau circuit de 33 kilomètres traverse trois pays. Un sentier à haute valeur symbolique promet une expérience sans frontières.

«L'espace Schengen» a vu le jour en 1995 entre les pays du Benelux, l'Allemagne et la France. Aujourd'hui, il regroupe 26 Etats européens. C'est toute cette histoire, toutes ces évolutions, que le musée européen de Schengen rappelle avec pédagogie. La visite est libre et gratuite, et elle démarre même à l'extérieur de l'établissement, sur les rives de la Moselle. Des panneaux illustrés de photos rappellent la chronologie des faits et différents monuments, telles les Colonnes de Nations, sont autant de symboles d'unité et de fraternité.

Des képis d'une époque révolue

Dans le musée, accessible de 10h à 18h en période estivale et adapté à la venue des adultes comme des enfants, la signature de l'accord en 1985 puis de la convention en 1990 occupe évidemment une place centrale. Mais on trouve aussi de multiples explications sur le développement de l'espace, sur les pays membres, sur les douanes, sur la sécurité ou la mobilité européennes. Le tout agrémenté par divers objets symboliques, telle cette collection de képis de douaniers qui rappelle une autre époque.

«Nous faisons beaucoup de visites de groupes», explique Martina Kneip, directrice du musée. «On explique tout ce qui se cache derrière les accords de Schengen, ce que les gens ne savent pas. On rappelle aussi la différence entre Schengen et l'Union européenne.» Le centre européen a ouvert ses portes en 2010, bien après les signatures politiques et l'entrée en vigueur de l'espace Schengen.

Il y a eu un intérêt croissant avec l'élargissement, de l'espace Schengen comme de l'Union européenne.

Martina Kneip, directrice du centre européen de Schengen

Simplement parce qu'en 1985, et même en 1995, peu se doutaient de l'impact de ces accords sur la vie des gens. «Il y a eu un intérêt croissant avec l'élargissement, de l'espace Schengen comme de l'Union européenne, à d'autres pays, de l'Est notamment», indique Martina Kneip. Tous sont représentés par leur drapeau accompagné d'une plaque de bronze sur le parvis, de sorte que les visiteurs de différentes nationalités soient fiers de poser devant leurs couleurs nationales. 

Au centre de Remich, Water Adventures propose la location de bateaux électriques sans permis.
Au centre de Remich, Water Adventures propose la location de bateaux électriques sans permis.
Photo : Pascal Mittelberger/LW

A l'heure où l'euroscepticisme gagne du terrain, alimenté par exemple par le Brexit ou la montée des nationalismes, le musée est une piqûre de rappel utile et pédagogique. «Certains visiteurs émettent bien sûr des critiques sur ce qu'est l'Europe aujourd'hui. Nous sommes là pour nourrir la réflexion, apporter certaines réponses. Mais ce que nous remarquons surtout, c'est qu'au-delà de ces critiques, la quasi-totalité des gens adhère quand même à cette idée de communauté européenne», affirme Martina Kneip.

La fermeture des frontières en 2020, un exemple parlant

Et pour nourrir cette réflexion, un événement récent donne du grain à moudre. «Avant, quand des groupes d'enfants venaient faire la visite, on leur demandait toujours d'imaginer ce que seraient notre région ou l'Europe si les frontières nationales étaient fermées. Maintenant, on dit juste, aux petits comme aux grands, de se souvenir de ce qu'il s'est passé il y a deux ans et de ce que la fermeture des frontières a engendré comme complications.»


Lokales, Visite Parc Merveilleux de Bettembourg, saison 2022, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Sept activités pour toute la famille
Le Luxembourg a beaucoup à offrir aux familles. Nous avons sélectionné sept activités à réaliser ce week-end, en mettant également l'accent sur les grands classiques du pays.

L'histoire du musée continue donc de s'écrire en même temps que celle de l'Europe. Preuve qu'elle n'est pas terminée, des travaux sont en cours pour moderniser le lieu. Et, cerise sur le gâteau, le centre européen devrait, dans les mois qui viennent, enrichir sa collection d'un symbole fort. «Le gouvernement luxembourgeois a pu racheter le bateau princesse Marie-Astrid sur lequel a été signé l'accord de 1985», annonce Martina Kneip. Il sera amarré à l'endroit même où il se trouvait, et sera une annexe du musée.

Contacts : info@visitschengen.lu ;  +352 26 66 58 10.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.