Changer d'édition

Sam Tanson garde temporairement le silence
Luxembourg 2 min. 26.05.2020

Sam Tanson garde temporairement le silence

La ministre de la Culture devrait apporter toute la lumière sur la saga de la nomination du nouveau directeur de la BnL mercredi en conférence de presse

Sam Tanson garde temporairement le silence

La ministre de la Culture devrait apporter toute la lumière sur la saga de la nomination du nouveau directeur de la BnL mercredi en conférence de presse
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 26.05.2020

Sam Tanson garde temporairement le silence

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Alors que Joanne Goebbels a renoncé officiellement à prendre la tête de la BnL, la ministre de la Culture juge mardi «inapproprié» de publier des documents rédigés par les candidats au poste lors des tests. Elle devrait s'expliquer davantage lors d'une conférence de presse prévue mercredi.

Au lendemain du désistement surprise de Joanne Goebbels comme directrice de la Bibliothèque nationale (BnL), Sam Tanson (Déi Gréng) ne souhaite pas s'étendre sur les péripéties liées à la succession de Monique Kieffer. Dans deux réponses parlementaires publiées mardi, la ministre de la Culture fait état de son intention de ne pas publier les «papiers de réflexion» réalisés par les candidats au poste de directeur. Une décision motivée par Sam Tanson par l'aspect «inapproprié» d'une publication au grand public, ces derniers ayant été élaborés «en vue de l'évaluation confidentielle des candidatures». 

Après avoir détaillé en long et en large la procédure de recrutement, la ministre de la Culture précise que ces documents «ne constituent qu'un élément du dossier de candidature», ajoutant que «leur lecture, seule et hors contexte, ne saurait permettre d'effectuer une appréciation complète des capacités des candidats par rapport au profil recherché». 


IB-Sektion Athenée, Luxembourg, le 01 Decembre 2017. Photo: Chris Karaba
Joanne Goebbels renonce à prendre la tête de la BnL
Un mois après le choix de la directrice adjointe de l'Athénée pour succéder à Monique Kieffer comme nouvelle directrice de la Bibliothèque nationale , cette dernière indique ne plus vouloir prendre le poste. Claude D. Conter a été choisi lundi en Conseil de gouvernement pour la remplacer.

Le gouvernement avait officialisé le 24 avril la nomination de Joanne Goebbels comme remplaçante de Monique Kieffer, admise à la retraite. Un choix alors «logique et objectif», selon Sam Tanson, mais qui a d'emblée cristallisé les critiques les plus vives. L'Association des bibliothécaires, archivistes et documentalistes du Luxembourg a d'abord soulevé le fait que la directrice adjointe de l'Athénée de Luxembourg ne possède pas de diplôme en bibliothéconomie. Ensuite, c'est le candidat finaliste évincé, Thierry Hirsch, qui a déposé un recours en justice, arguant du fait que «l'État n'a pas respecté ses procédures».

En filigrane derrière ces attaques plane l'ombre du profil de Joanne Goebbels, qui avait reçu le soutien officiel de la ministre de la Culture. Membre du LSAP, elle est vice-présidente des socialistes de la capitale. Elle est aussi la fille de Robert Goebbels, ancien ministre et eurodéputé. Lundi, elle a donc décidé de se retirer pour permettre à la BnL de bénéficier «de sérénité et de calme».


Joanne Goebbels
A peine nommée, Joanne Goebbels dans la tourmente
Validée vendredi en Conseil de gouvernement, la nomination de la nouvelle directrice de la Bibliothèque nationale du Luxembourg (BnL) va être examinée par les juges. Un recours va être déposé par Thierry Hirsch, le finaliste malheureux.

Désigné lundi par le gouvernement, Claude D. Conter entrera en fonction le 3 juillet prochain. Dès ce mercredi, la ministre de la Culture devrait se montrer plus prolixe sur cet imbroglio et cette volte-face à l'occasion d'une conférence de presse prévue à 11 heures.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Joanne Goebbels renonce à prendre la tête de la BnL
Un mois après le choix de la directrice adjointe de l'Athénée pour succéder à Monique Kieffer comme nouvelle directrice de la Bibliothèque nationale , cette dernière indique ne plus vouloir prendre le poste. Claude D. Conter a été choisi lundi en Conseil de gouvernement pour la remplacer.
IB-Sektion Athenée, Luxembourg, le 01 Decembre 2017. Photo: Chris Karaba
«Un choix logique et objectif»
Sam Tanson (Déi Gréng), ministre de la Culture, a justifié jeudi son choix de nommer Joanne Goebbels à la tête de la Bibliothèque nationale (BnL). Elle a dévoilé tout le processus de recrutement et écarté les suspicions de népotisme.
Kultur , Walferdingen , Walferdinger Bicherdeeg , Walfer Bicherdeeg , Ouverturefeier , Sam Tanson Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Joanne Goebbels était la meilleure candidate»
Alors que la nomination de Joanne Goebbels comme nouvelle directrice de la Bibliothèque nationale (BnL) fait l'objet d'un recours en justice, Sam Tanson (Déi Gréng), la ministre de la Culture défend ce choix validé en Conseil de gouvernement le 24 avril dernier.
A peine nommée, Joanne Goebbels dans la tourmente
Validée vendredi en Conseil de gouvernement, la nomination de la nouvelle directrice de la Bibliothèque nationale du Luxembourg (BnL) va être examinée par les juges. Un recours va être déposé par Thierry Hirsch, le finaliste malheureux.
Joanne Goebbels
Joanne Goebbels incarnera le nouveau visage de la BnL
Le gouvernement a officialisé vendredi le nom de la nouvelle directrice de la Bibliothèque nationale. L'actuelle directrice adjointe de l’Athénée de Luxembourg prendra ses fonctions cet été et succède à Monique Kieffer.
La BnL cherche toujours sa nouvelle tête
Le prochain tour des entretiens d'embauche aura lieu début janvier, confirme le ministère de la Culture, jeudi. Si le nom de la ou du successeur de Monique Kieffer devrait également être révélé en janvier, la date de son entrée en fonction reste vague.
Online,de, online.fr, Lokales, Kultur, BnL, Nationalbibliothek, bibliothèque nationale,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort