Changer d'édition

Royal-Hamilius signe ses premiers contrats de travail
Luxembourg 3 2 min. 18.09.2019 Cet article est archivé

Royal-Hamilius signe ses premiers contrats de travail

Une trentaine de stands attendaient les candidats aux postes de vendeurs mais aussi pour des emplois administratifs ou dans la logistique.

Royal-Hamilius signe ses premiers contrats de travail

Une trentaine de stands attendaient les candidats aux postes de vendeurs mais aussi pour des emplois administratifs ou dans la logistique.
Photo: Patrick Jacquemot
Luxembourg 3 2 min. 18.09.2019 Cet article est archivé

Royal-Hamilius signe ses premiers contrats de travail

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Ce mercredi, les principales enseignes du futur centre commercial ont accueilli plus d'un millier de candidats à l'occasion du Jobday organisé par l'Adem. Près de 250 emplois sont à pourvoir.

Ces dernières semaines, l'Adem n'a pas chômé. Depuis que les futures enseignes du Royal-Hamilius lui ont confié l'organisation d'un Jobday, l'Agence pour le développement de l'emploi a expédié pas moins de 1.800 invitations à ses inscrits. Résultat, il y avait foule face à la trentaine de stands des recruteurs venus rencontrer les candidats, ce mercredi, au Parc Hôtel Alvisse.


WO fr, Chantier Royal Hamilius , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Compte à rebours lancé pour le Royal-Hamilius
Les premières enseignes à ouvrir, dans le nouveau centre commercial de la capitale, seront Fnac et Delhaize, vers la fin octobre. Les Galeries Lafayette, elles, programmeront leur lancement pour la période de l'Avent. D'ici là, la commercialisation de l'ensemble des cellules et appartements se poursuit.

Fnac, Delhaize, les restaurants Manko et Victorine: chacun avait déployé son lot de recruteurs pour sélectionner les profils idéaux. Mais, avec une quinzaine de stands, les Galeries Lafayette se positionnaient clairement comme «plus grand employeur du Royal-Hamilius». 

Et le directeur du grand magasin, Pierre Celerier, de se montrer confiant dès l'ouverture des portes: «Vu le nombre de postulants, je pense que nous pourrons déjà signer dix contrats fermes aujourd'hui.» 

Il est vrai qu'il ne faut maintenant plus tarder pour l'enseigne qui accueillera ses premiers clients - c'est un scoop - le 30 novembre prochain.

Déjà partenaire du recrutement pour le centre commercial Cloche d'Or, l'Adem est maintenant rodée à l'exercice. «Depuis deux semaines, nous avons ciblé, parmi les inscrits, l'ensemble des profils qui pouvaient correspondre aux 250 postes proposés. Un premier mail et une relance leur ont bien été transmis pour cet événement», indique Julie Ransquin, chargée de communication de l'Agence.

Pour les postulants, la formule du Jobday reste particulièrement attrayante: un cv à présenter, un bref entretien et guère d'attente pour savoir si, oui ou non, la candidature proposée retient l'attention. «Ensuite, nos services feront le point sur les résultats. Mais pour Cloche d'Or, nous avions participé, via ce même type d'opération, à l'embauche directe de 150 personnes sur les 500 emplois ouverts.» 

L'instant peut donc s'avérer crucial pour plus d'une personne en recherche d'emploi ou de reconversion. En effet, la promesse d'embauche est large en nombre comme en qualifications recherchées.  Ce mercredi soir déjà, Royal-Hamilius aura choisi nombre de celles et ceux qui, dès cet automne, feront vivre les différentes enseignes. Aussi bien des conseillers de vente, des cuisiniers, des serveurs, des employés en logistique ou des administratifs. 

A chacun de prendre alors la bonne file menant au bon employeur. Louis Pion, De Fursac, Zadig et Voltaire, Audiophile ou encore Team agency accueillent chacun avec le même enthousiasme.  

 

 


Sur le même sujet

Et de dix pour le Royal-Hamilius
A l'issue du Jobday, organisé mercredi par l'Adem pour aider les enseignes du futur centre commercial de la capitale, les Galeries Lafayette ont directement concrétisé une dizaine de contrats de travail. Il reste donc des postes à pourvoir.
Pierre Celerier, directeur des Galeries Lafayette pour Luxembourg et Isabelle Schlesser, directrice de l’ADEM, entourés par les premières nouvelles recrues de la grande enseigne commerciale
Luxtram au ralenti boulevard Royal
Le chantier du tram est à l'arrêt depuis tout l'été devant les bâtiments en cours de construction du Royal-Hamilius et Zenith. A défaut d'accéder à temps à deux emprises de voirie, le planning d'installation de la liaison Étoile/Gare pourrait être remis en cause.
Compte à rebours lancé pour le Royal-Hamilius
Les premières enseignes à ouvrir, dans le nouveau centre commercial de la capitale, seront Fnac et Delhaize, vers la fin octobre. Les Galeries Lafayette, elles, programmeront leur lancement pour la période de l'Avent. D'ici là, la commercialisation de l'ensemble des cellules et appartements se poursuit.
WO fr, Chantier Royal Hamilius , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Un restaurant de plus au Royal-Hamilius
L'enseigne «Victorine» vient compléter l'offre gourmande du futur grand site commercial de la capitale. L'ouverture de ce second point gourmand est annoncée pour le 1er trimestre 2020.