Changer d'édition

«Romain voulait partir en nous laissant quelque chose»
Luxembourg 5 min. 06.10.2022
Solidarité

«Romain voulait partir en nous laissant quelque chose»

Céline Cerperot: «Romain, lors de notre dernier restaurant.»
Solidarité

«Romain voulait partir en nous laissant quelque chose»

Céline Cerperot: «Romain, lors de notre dernier restaurant.»
Photo: dr
Luxembourg 5 min. 06.10.2022
Solidarité

«Romain voulait partir en nous laissant quelque chose»

Charles MICHEL
Charles MICHEL
Après cinq ans de lutte et de souffrance, Romain Cerperot est décédé des suites d'une maladie extrêmement rare. Céline, son épouse, se bat pour conserver leur maison située à Hayange. Pour cela, elle vient de lancer un appel aux dons.

«On savait qu'il n'y avait pas de traitement, pas de miracle possible. L'issue, on la connaissait, mais on se disait que c'était encore loin. Quelque part, on voulait repousser l'échéance...» Samedi, un mois après son admission en soins palliatifs à la clinique d'Eich, Romain Carperot (41 ans) est décédé d'une maladie aussi longue et douloureuse que son nom: hémangioendothéliome épithélioïde pulmonaire. 


Soyez prudent lorsque vous cherchez un logement...
Des cas d'escroquerie se produisent régulièrement sur le marché du logement luxembourgeois. Des représentants de la protection des consommateurs et une personne concernée livrent leur témoignage.

Céline (42 ans), son épouse se retrouve seule avec Janny (15 ans) et Lucas (13 ans) dans leur maison de Hayange devenue trop coûteuse. «Le remboursement du prêt représente 80% de mon salaire», indique cette responsable de boutique de tissus du côté de Thionville. Désireuse de conserver leur «nid d'amour», elle a lancé une cagnotte sur la plateforme Cotizup dans l'espoir de recueillir suffisamment de fonds. «J'étais sur Facebook à la recherche d'une solution et je suis tombée sur un site où il existait des cagnottes pour préparer un anniversaire, aider un enfant, alors pourquoi pas une pour venir en aide à une famille? On ne sait jamais...»

On s'est dit qu'on allait tenter le tout pour le tout et puis qu'on aviserait, mais on ne pensait pas que Romain partirait si vite...

Céline Cerperot

Quatre murs et un toit. Pour beaucoup, c'est le projet d'une vie. Peut-être un peu plus encore pour Céline et Romain. Tous deux originaires de Nancy, ils se rencontrent sur leur lieu de travail, au Bistro Héré. Au mitan des années 2000, le cuisinier séduit la jeune serveuse avec sa spécialité: «des Saint-Jacques sur un coulis de poire». Les deux tourtereaux prennent ensuite la direction du Grand-Duché. En 2010, Romain rejoint la capitale et s'établit rue Genistre, derrière les fourneaux de l'AKA Cité. 

Durant neuf ans, les Cerperot résident à Cessange. Locataires, ils décident de devenir propriétaires. Pour cela, ils traversent à nouveau la frontière. Direction Hayange. «Romain voulait absolument partir en nous laissant quelque chose. Alors quand on a trouvé cette maison à acheter, ça a vraiment été le coup de cœur à tous les deux. Aux enfants aussi...» S'il se sait malade, Romain ignore de quoi il souffre. «Sa maladie n'avait pas de nom.»

Le diagnostic tombera «une semaine après la signature du prêt», mais avant le passage chez le notaire. «L'assurance nous a dit qu'elle ne pouvait pas couvrir Romain. Si on avait eu la réponse une semaine avant, on n'aurait pas eu l'accord de la banque...» Mais ce prêt, signé, leur permet assure-t-elle de faire l'acquisition de cette maison. «On s'est dit qu'on allait tenter le tout pour le tout et puis qu'on aviserait, mais on ne pensait pas que Romain partirait si vite...» 

Incinéré à Hamm, rapatrié à Nancy

Si vite. Cinq ans et huit tumeurs. La première fut découverte en raison d'une grosseur au niveau de la jambe. «Elle se trouvait sur l'artère fémorale. Après, il en a eu au niveau des vertèbres, entre les côtes, à l'épaule... Elles étaient toutes inopérables. La seule chose que les médecins ont pu faire, c'était les irradier.»

L'hémangioendothéliome épithélioïde pulmonaire est une maladie rare à prédominance féminine d'origine vasculaire et de malignité intermédiaire. Elle s'attaque principalement, mais pas exclusivement, aux tissus mous. Comme le foie ou les poumons. Selon une étude réalisée en 2019, parmi les 10.262 cas de sarcomes recensés par ContiCabase, 42 cas étaient des hémangioendothéliomes épithélioïdes. Soit 0,4 %. Une pathologie donc exceptionnelle. 

Si Romain nous a vus de là où il était, il a bien dû rigoler...

Céline Cerperot

Entre le 27 juillet dernier, jour de son hospitalisation au CHL et le 1er octobre, jour de son décès, 66 jours se sont écoulés durant lesquels Céline a vogué entre espoir et fatalité. Dans son annonce, parue il y a 14 jours sur la plateforme Cotizup, elle dit faire un appel «au don afin de pouvoir payer cette maison» et de permettre à Romain «de rentrer et se reposer parmi les siens et être serein». Son décès n'a rien changé de sa profonde conviction: «Parfois, il me disait: tu m'as toujours dit qu'on n'aurait pas de maison. Regarde où on en est maintenant... Alors, je me dis que c'est ce qu'il aurait voulu parce que si on a fait tout ça, c'est aussi pour laisser quelque chose à nos enfants...»

PSG, rhum et tabliers...

Jusqu'à présent, quelque 9.000 euros ont été récoltés via la plateforme. «J'ai reçu des dons de gens que je ne connaissais pas, mais aussi d'amis que je n'avais pas vus depuis des années. Mes anciens voisins de Cessange partagent également la cagnotte autour d'eux... Cette solidarité fait chaud au cœur», glisse émue Céline qui ne veut pas se contenter uniquement de quémander. «Avec quelques couturières, j'ai eu l'idée de confectionner des tabliers de cuisine, en hommage à Romain, et de les vendre. J'ai une cliente qui m'en a fait un super sympa avec un petit nœud papillon...»


WI,Immobilienpreise,.Wohnungsmarkt.Wohnen in Luxemburg.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«Le pire est peut-être à venir»
Le Luxembourg continue de croître, mais construit moins de logements. Parallèlement, les coûts du bâtiment augmentent. Le politique doit agir, demande Michel-Edouard Ruben.

Ce vendredi, entourée de sa famille et de ses proches, Céline assistera à la remise de l'urne contenant les cendres de Romain au colombarium de Nancy. Trois jours après son incinération au crématorium de Hamm pour laquelle elle avait demandé à chacun de venir avec un maillot du... Paris Saint-Germain.

«Il n'était pas spécialement sportif, mais il était fan du PSG. Des amis venus de Marseille et supporters de l'OM ont joué le jeu, ma mère a floqué le sien avec son prénom... Si Romain nous a vus de là où il était, il a bien dû rigoler...». Comme lorsque ses invités goûtaient son rhum arrangé ail-échalote... 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Stress, malbouffe, inactivité... Voici les principaux ingrédients à l'origine de l'explosion de l'obésité dans le monde. Avec 16,4% d'enfants de 9-10 ans en surpoids, le Luxembourg n'est pas épargné.
Le 28 juillet marque la Journée mondiale contre l’hépatite. Au Luxembourg, entre 5.000 et 10.000 personnes souffriraient de cette maladie. La ministre de la Santé veut aider plus particulièrement les usagers de drogue, les plus vulnérables face à ce virus.