Changer d'édition

Roberto Traversini renonce à son poste de député
Luxembourg 3 min. 02.10.2019 Cet article est archivé

Roberto Traversini renonce à son poste de député

Roberto Traversini n'a plus aucun mandat dans sa commune et à la Chambre.

Roberto Traversini renonce à son poste de député

Roberto Traversini n'a plus aucun mandat dans sa commune et à la Chambre.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 3 min. 02.10.2019 Cet article est archivé

Roberto Traversini renonce à son poste de député

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Après avoir démissionné de ses fonctions de bourgmestre de Differdange, l'élu Déi Gréng a fait part de sa volonté de quitter la Chambre. Une nouvelle conséquence de ses problèmes liés à la rénovation d'une habitation en zone naturelle protégée.

Le 20 septembre, Roberto Traversini faisait part de sa démission du poste de bourgmestre de Differdange. Ce mardi matin, l'élu Déi Gréng a signifié qu'il renonçait à ses fonctions parlementaires «après des discussions avec sa famille, ses collègues de fraction et le responsable du parti». Une décision motivée dans une lettre ouverte.

Sa décision prend effet immédiatement, indique-t-il dans ce courrier. Comme il l'avait fait en quittant ses fonctions communales, Roberto Traversini renouvelle ses «excuses». Sans doute, l'élu écologiste s'en veut-il d'avoir écorné l'image de son mouvement en se retrouvant mêlé à une affaire de travaux menés sans respecter scrupuleusement la loi sur l'environnement.


Roberto Traversini démissionne
Après avoir reconnu des «erreurs» sur des travaux entrepris sur une de ses habitations, le bourgmestre de Differdange a annoncé quitter ses fonctions de bourgmestre ce vendredi matin.

Lundi, la ministre de l'Environnement Carole Dieschbourg (Déi Gréng) était intervenue pour rappeler dans quelles circonstances l'élu differdangeois avait engagé différents aménagements dans une maison dont il avait hérité. 

Si sa collègue de parti avait noté comment Roberto Traversini avait rétroactivement demandé des autorisations, elle n'avait pas caché qu'une partie du chantier pouvait soulever à polémique.

De son côté, la justice se penche également sur ces mêmes travaux dont une partie aurait été menée sans facturation grâce à l'action d'agents du CIGL differdangeois; Centre d'initiative et de gestion locale dont Roberto Traversini était justement président.

Un nouveau problème

Si la succession de Roberto Traversini à son poste de bourgmestre avait pris quelques jours, avant la désignation de Christiane Brassel-Rauch (Déi Gréng), reste maintenant à savoir qui prendra sa place à la Chambre. Là encore, la question devrait poser problème à son parti.

Sans doute le sujet sera-t-il évoqué, ce mardi matin, au cours du point presse que les Verts avaient prévu d'organiser à 11h à leur siège. Il n'était jusqu'à présent question que de parler du remaniement gouvernemental lié à l'état de santé de l'ancien ministre de la Justice, Félix Braz.


Christian Kmiotek souligne que l'ex-bourgmestre de Differdange, Roberto Traversini, a «réagi en fonction des standards verts».
«Déi Gréng n'a pas à juger Roberto»
Le président du parti vert, Christian Kmiotek approuve le choix du bourgmestre de Differdange de démissionner de son poste communal. Il lui renouvelle toutefois sa confiance pour siéger comme député.

Si l'on sait que Sam Tanson reprend les fonctions laissées vacantes à la suite du malaise cardiaque de son collègue Braz, qu'Henry Kox est prêt à reprendre le ministère du Logement, et que François Bausch décroche le rôle de vice-Premier ministre, reste à mandater celui ou celle qui occupera le rôle de ministre délégué à la Défense et à la Sécurité intérieure. 

Le comité exécutif Déi Gréng y a réfléchi hier soir, au cours d'une réunion. Et ce choix devra être avalisé par les militants, ce jeudi 3 octobre, à l'occasion d'un congrès extraordinaire.


Sur le même sujet

«Une crise chez Déi Gréng? Où ça?»
Affaire Traversini, remaniement gouvernemental délicat, problème de santé d'un de ses piliers: le parti écologiste vit des heures sombres. Mais ses deux coprésidents veulent croire en des jours meilleurs. Rapidement si possible.
Déi Gréng, dei greng, Kongress, 19.03.2016 Foto: Luc Deflorenne
«Déi Gréng n'a pas à juger Roberto»
Le président du parti vert, Christian Kmiotek approuve le choix du bourgmestre de Differdange de démissionner de son poste communal. Il lui renouvelle toutefois sa confiance pour siéger comme député.
Christian Kmiotek souligne que l'ex-bourgmestre de Differdange, Roberto Traversini, a «réagi en fonction des standards verts».
Roberto Traversini démissionne
Après avoir reconnu des «erreurs» sur des travaux entrepris sur une de ses habitations, le bourgmestre de Differdange a annoncé quitter ses fonctions de bourgmestre ce vendredi matin.
Roberto Traversini devra rembourser le CIGL
Le bourgmestre de Differdange a utilisé à des fins personnelles de la main-d'œuvre du Centre d'Initiative et de Gestion Local de la commune. Pour ces travaux, il lui est demandé de payer les heures effectuées.
Lokales,  Conference de Presse Roberto Traversini, batisse du 15 A route de Petange,  Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les Verts marchent à l'ombre
Le parti gouvernemental Déi Gréng est sous les projecteurs depuis le coup dur qui a touché le ministre de la Justice, Félix Braz, cet été. Mais il reste à couvert. La question étant de savoir qui reprendra l'un des ressorts confiés à Sam Tanson ?
Les Verts lors de leur bilan parlementaire, début août.
Le bourgmestre de Differdange poussé à la démission
Les élus d'opposition au conseil communal (Déi Lénk et DP) demandent le départ de Roberto Traversini (Déi Gréng). Le LSAP critique également l'élu qui aurait entrepris des travaux sans autorisation sur un bien immobilier situé sur une zone naturelle.