Changer d'édition

Roberto Traversini démissionne
Luxembourg 6 2 min. 20.09.2019 Cet article est archivé

Roberto Traversini démissionne

Roberto Traversini quitte ses fonctions de bourgmestre.

Roberto Traversini démissionne

Roberto Traversini quitte ses fonctions de bourgmestre.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 6 2 min. 20.09.2019 Cet article est archivé

Roberto Traversini démissionne

Nicolas ANEN
Nicolas ANEN
Après avoir reconnu des «erreurs» sur des travaux entrepris sur une de ses habitations, le bourgmestre de Differdange a annoncé quitter ses fonctions de bourgmestre ce vendredi matin.

Coup de tonnerre, ce vendredi à 11h, à Differdange : Roberto Traversini (Déi Gréng) a annoncé sa démission. Toutefois, il semble vouloir continuer à exercer ses fonctions de député à la Chambre. D'une voix chargée d'émotion, l'élu a déclaré dans une courte déclaration qu'il tirait les conséquences politiques des accusations portées contre lui ces derniers jours dans le cadre de l'exercice de son mandat.  


Le bourgmestre de Differdange poussé à la démission
Les élus d'opposition au conseil communal (Déi Lénk et DP) demandent le départ de Roberto Traversini (Déi Gréng). Le LSAP critique également l'élu qui aurait entrepris des travaux sans autorisation sur un bien immobilier situé sur une zone naturelle.

«J'ai maintenant besoin de quelques jours de repos pour ma famille et mes enfants », a déclaré le quinquagénaire (56 ans) avant de quitter la salle où se tenait la conférence de presse. 

Cette démission est la conséquence de ce qu'on appelle l'affaire du chalet de jardin. Le maire avait hérité d'une maison à Niederkorn, début 2019. Là, il a fait effectuer des travaux de transformation sur une partie de la bâtisse. Il s'agissait d'un modeste abri de jardin notamment, sans forcément respecter les règles en matière d'urbanisme et en faisant intervenir gratuitement des personnels du CIGL de Differdange, alors qu'il préside cette structure.

«J'avais tort»

En l'absence d'autorisation de l'Agence de l'environnement pour mener une partie des chantiers (alors que la maison est en zone protégée), Roberto Traversini avait déjà commis «une erreur», comme il l'a reconnu mercredi.  L'autorisation avait été sollicitée à l'issue des travaux toutefois.

«Je ne savais pas que la maison de jardin se trouvait dans la zone Natura 2000. J'avais tort», avait-il confié aux élus du conseil communal voilà trois jours.

Plus graves sont les accusations portées contre lui concernant l'emploi des personnels du CIGL. Jeudi, le conseil d'administration de la structure avait confirmé que trois travailleurs avaient bien travaillé quatre heures dans la maison du bourgmestre, à titre gracieux. Aucune facture n'avait alors été émise au nom de Traversini. 

La fin d'une «success story»

Sans oublier la révélation de mercredi dernier: le bourgmestre aurait confié à un stagiaire en poste à la commune de dessiner des nouveaux plans pour la bâtisse de Nierderkorn, objet de toute la polémique. Traversini l'a admis également. 

Ce 20 septembre marque la fin brutale d'une «success story». Roberto Traversini était bourgmestre de Differdange depuis début 2014. A cette époque, il avait pris la suite de Claude Meisch (DP). Dans les élections municipales suivantes de 2017 Traversini était plus que confirmé dans ses fonctions, obtenant plus de 5.000 voix des électeurs. 

Roberto Traversini était pressenti pour faire son entrée au gouvernement, après la réorganisation liée aux problèmes de santé du ministre de la Justice, Félix Braz. Pour l'heure, il reste député.


Sur le même sujet

L'annus horribilis de Roberto Traversini
Il y a douze mois, l'élu Déi Gréng démissionnait de son poste de bourgmestre de Differdange avant de quitter la Chambre quelques jours plus tard. Retour sur une affaire qui a débuté par des travaux dans un petit cabanon.
Lokales,  Conference de Presse Roberto Traversini, batisse du 15 A route de Petange,  Chris Karaba/Luxemburger Wort
Roberto Traversini renonce à son poste de député
Après avoir démissionné de ses fonctions de bourgmestre de Differdange, l'élu Déi Gréng a fait part de sa volonté de quitter la Chambre. Une nouvelle conséquence de ses problèmes liés à la rénovation d'une habitation en zone naturelle protégée.
Lokales, Conference de presse Roberto Traversini, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Roberto Traversini devra rembourser le CIGL
Le bourgmestre de Differdange a utilisé à des fins personnelles de la main-d'œuvre du Centre d'Initiative et de Gestion Local de la commune. Pour ces travaux, il lui est demandé de payer les heures effectuées.
Lokales,  Conference de Presse Roberto Traversini, batisse du 15 A route de Petange,  Chris Karaba/Luxemburger Wort
Roberto Traversini reste à la tête de Differdange
Le bourgmestre a admis avoir commis plusieurs erreurs dans la manière dont il a conduit des travaux dans l'une de ses habitations. Mais pas de quoi le pousser à quitter ses fonctions comme le réclamait une partie de son opposition.
Lokales,  Conference de Presse Roberto Traversini, batisse du 15 A route de Petange,  Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le bourgmestre de Differdange poussé à la démission
Les élus d'opposition au conseil communal (Déi Lénk et DP) demandent le départ de Roberto Traversini (Déi Gréng). Le LSAP critique également l'élu qui aurait entrepris des travaux sans autorisation sur un bien immobilier situé sur une zone naturelle.