Changer d'édition

Robert-Schuman (trop) généreux sur ses vaccins
Luxembourg 2 min. 16.02.2021

Robert-Schuman (trop) généreux sur ses vaccins

Une liste de 3.200 personnes a été établie par les Hôpitaux Robert-Schuman pour recevoir la vaccination anti-covid.

Robert-Schuman (trop) généreux sur ses vaccins

Une liste de 3.200 personnes a été établie par les Hôpitaux Robert-Schuman pour recevoir la vaccination anti-covid.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 16.02.2021

Robert-Schuman (trop) généreux sur ses vaccins

Le centre hospitalier a-t-il eu raison d'administrer des doses anti-covid à certains membres de son conseil d'administration? La question peut se poser, même si l'éventuelle entorse aux règles est loin d'être scandaleuse.

(pj avec Teddy JANS) Les hôpitaux font partie des sites autorisés à administrer le vaccin anti-covid. Et, depuis le dernier, les quatre grands centres ne se sont pas privés de le faire, administrant 9.600 doses des quelque 24.000 jusque-là injectées. A Robert-Schuman, la campagne vaccinale a même bien pris puisqu'environ 66% des personnes concernées par la première volée de vaccination se sont portées volontaires.


A vaccinator (R) administers an injection of AstraZeneca/Oxford Covid-19 vaccine to a patient at the vaccination centre set up at Chester Racecourse, in Chester, northwest England, on February 15, 2021. - Prime Minister Boris Johnson on February 14 called Britain hitting a target of inoculating 15 million of the most vulnerable people with a first coronavirus jab "a significant milestone", as the country prepared for the next phase of its vaccination programme. (Photo by Oli SCARFF / AFP)
Des pharmaciens prêts à s'investir pour la vaccination
Jamais le Luxembourg ne s'est appuyé sur le réseau de pharmacies pour opérer des campagnes d'injection à l'échelle nationale. Mais l'épisode covid pourrait bien rebattre les cartes.

Une liste de 3.200 noms avait d'ailleurs été établie au préalable pour inviter qui pouvait prétendre à l'injection. Cela incluait principalement les personnels soignants, comme préconisé, divers employés et des fournisseurs venant fréquemment dans l'établissement. Car le but était bien de «sécuriser l'hôpital», indique le porte-parole de la structure. Créer en somme ce fameux «bouclier sanitaire» réclamé comme prioritaire par le gouvernement. Sauf que dans le lot se sont aussi glissés des membres du conseil d'administration. Oups.  

A priori, ces personnalités ne devaient avoir accès au vaccin qu'en phase 2. Cette étape que le ministère de la Santé compte bien débuter d'ici la fin du mois de février. Sauf que là, c'est dès le début de la campagne que trois membres du conseil d'administration ont pu recevoir la première puis la seconde dose protectrice. Scandaleux? 

Pas si scandaleux que cela si l'on considère le petit nombre d'individus concernés. Pas tant que cela quand on sait que les instructions définitives du ministère ne sont arrivées que trois semaines après les faits. Et même pas tant que cela si l'on considère le rôle même de ce trio de responsables. 


05.02.2021, Baden-Württemberg, Tübingen: Die Mitarbeiterin eines mobilen Impfteams impft im Alten- und Pflegeheim Bürgerheim eine Bewohnerin mit dem Corona-Impfstoff von Biontech/Pfizer. Am 5. Februar 2021 findet eine Pressekonferenz zur Zwischenbilanz der Corona-Impfkampagne in Baden-Württemberg statt. Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
86,7% d'adhésion au vaccin en maisons de retraite
Les seniors en maisons de retraite sont bien plus volontaires pour bénéficier des deux injections anti-covid.

En effet, rappelle Marc Glesener : «Il s'agissait du bureau du conseil d'administration, qui entre et sort régulièrement de nos sites, au Kirchberg ou de la Zithaklinik. En ce sens, il faut donc considérer qu'il peut être en contact avec des patients.» Voilà la défense mise en place après la révélation des faits sur les ondes de Radio 100.7.

En tout cas, les Hôpitaux Robert-Schuman sont formels, il ne s'agissait nullement de personnalités n'assistant que deux fois par an à des réunions, mais bien des membres actifs de la structure.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Moselle ouvre des centres éphémères de vaccination
Face à une épidémie covid qui peine à décroitre, le département frontalier a décidé d'ajouter plus de sites de vaccination sur son territoire. Un effort rendu possible par l'arrivée de 30.000 doses de sérum supplémentaires sur les deux prochaines semaines.
Stored AstraZeneca vaccines are seen at the Region Hovedstaden's vaccine center in Bella Center in Copenhagen on February 11, 2021, amid the ongoing coronavirus Covid-19 pandemic. (Photo by Liselotte Sabroe / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT
Déjà 557 recrutements pour la campagne vaccinale
Alors que 17.628 doses anti-covid ont déjà été administrées, la montée en puissance des centres de vaccination luxembourgeois se prépare. Et les contrats pour employer médecins et infirmiers se multiplient.
TC,Corona-Impfzentrum Victor Hugo Halle. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Paulette Lenert optimiste sur les vaccins
Si AstraZeneca livre dans les temps sa première cargaison de sérum anti-covid au Luxembourg, la phase 1 de la campagne vaccinale pourrait s'achever en avance, estime Paulette Lenert.
ARCHIV - 27.12.2020, Nordrhein-Westfalen, Emsdetten: Der Infektiologe Burkhard Frase zieht die erste Spritze im St. Josef-Stift in Emsdetten mit dem Impfstoff auf. Dort wurden am 27. Dezember mehr als 90 Bewohner geimpft. (zu dpa: «Vier-Wochen-Impfbilanz: Impfungen in 2000 Heimen - 300 stehen noch aus») Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Tout est prêt pour l'arrivée du vaccin
Alors que les premiers flacons du sérum anti-covid arrivent ce samedi 26 décembre, voilà des mois que le Luxembourg élabore sa campagne de vaccination. Explications avec Luc Feller, haut-commissaire à la Protection nationale.
An employee works on a production line at the factory of British multinational pharmaceutical company GlaxoSmithKline (GSK) in Saint-Amand-les-Eaux, northern France, on December 3, 2020, where the adjuvant for Covid-19 vaccines will be manufactured. - Canada's Medicago and British pharmaceutical giant GlaxoSmithKline (GSK) announced on December 3, 2020 the launch of phase 2 and 3 clinical trials on a Covid-19 vaccine, one of a series of candidates being developed worldwide. Final phase 3 trials of the plant-derived vaccine candidate will begin by year's end and will be tested on 30,000 volunteers in North America, Latin America and Europe, according to a joint statement. (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)