Changer d'édition

Réunion au sommet autour du crassier de Differdange
Luxembourg 2 min. 11.02.2020

Réunion au sommet autour du crassier de Differdange

ArcelorMittal n'est pas le seul acteur privé à entreposer des déchets sur le site.

Réunion au sommet autour du crassier de Differdange

ArcelorMittal n'est pas le seul acteur privé à entreposer des déchets sur le site.
Photo : Claude Piscitelli
Luxembourg 2 min. 11.02.2020

Réunion au sommet autour du crassier de Differdange

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Désormais, le ministère de l'Environnement, ArcelorMittal et les représentants des communes de Sanem et Differdange se retrouveront au moins tous les quatre mois pour évoquer le site potentiellement source de pollutions.

C'est peu dire que la dernière fois que Carole Dieschbourg (Déi Gréng) avait évoqué le crassier de Differdange, elle avait vu rouge. Pas question pour la ministre de l'Environnement de tergiverser. En ce début janvier, elle exigeait que le principal exploitant des 150 hectares de dépôts de matières inertes, ArcelorMittal, se mette en conformité d'ici juillet 2020. Il est vrai que visiblement, tout n'était pas clair sur les produits entrant et reposant sur le site.

Ce mardi, les différentes parties sur ce dossier ont pu aborder à nouveau la question de «la sécurité et la salubrité» des lieux par rapport au public et au voisinage. Une table ronde ayant été organisée avec non seulement les fonctionnaires du ministère, mais aussi des représentants du groupe sidérurgique, de la société Cloos et des deux communes voisines du crassier: Differdange et Sanem. Principal résultat : la création d'un comité d'accompagnement.


Industriebrachen Süden -   Crassier Differdange - - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Tempête au-dessus du crassier de Differdange
La ministre de l'Environnement a choisi de répondre à cette question, mercredi, en commission parlementaire. Si ArcelorMittal se défend de tout déversement illicite, d'autres observateurs ont des doutes sur la nature des déchets stockés.

Ce groupe a comme obligation de se réunir, au moins, trois fois dans l'année. L'ordre du jour pourra être abondé par chacun des quatre participants, acteurs publics comme groupe privé. De plus, l'ensemble des études environnementales pourront être partagées à l'occasion de ces rencontres.

D'ores et déjà, priorité a été donnée à une analyse de la partie dite «Wawerbëch». Autorisations légales attribuées ou non, nature des dépôts effectivement en place, impact sur la nature et les habitants : tout va être étudié. Une mesure qui fait écho aux propos du député Gusty Graas (DP) qui avait interpellé la ministre Dieschbourg en qualifiant le crassier de «décharge qui n’aurait jamais été autorisée», et qui serait «également utilisée pour éliminer des déchets toxiques de manière illicite».

Ouverture, clarification

On saura donc dans les prochains mois si pareilles craintes sont justifiées. Mais une chose est sûre, le calme semble être revenu entre partenaires. Même le ministère de l'Environnement, dans un compte rendu de la réunion qu'a pu obtenir le Luxemburger Wort, reconnaissait de la part d'ArcelorMittal «une ouverture à contribuer à la clarification du dossier et gérer une communication ouverte et transparente». Une attitude qui devrait aussi convenir à la nouvelle bourgmestre de Differdange, Christiane Brassel-Rausch (Déi Gréng)


Sur le même sujet

Pas de stockage temporaire sur le crassier de Differdange
Carole Dieschbourg, la ministre de l’Environnement, a réaffirmé la volonté du gouvernement. Il n'y aura pas d’autorisation de nouveaux dépôts de matières sidérurgiques ou inertes sur le site avant le terme des évaluations des incidences sur l'environnement.
Lokales,Déponie Crassier Differdange, Arbed,Arcelor. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Differdange attend des explications sur le crassier
Le 10 février, la bourgmestre differdangeoise a rendez-vous avec ArcelorMittal et le ministère de l'Environnement pour en savoir plus sur les matériaux entreposés, avec ou sans autorisations, sur la décharge à ciel ouvert.
Lokales,Déponie Crassier Differdange, Arbed,Arcelor. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Tempête au-dessus du crassier de Differdange
La ministre de l'Environnement a choisi de répondre à cette question, mercredi, en commission parlementaire. Si ArcelorMittal se défend de tout déversement illicite, d'autres observateurs ont des doutes sur la nature des déchets stockés.
Industriebrachen Süden -   Crassier Differdange - - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort