Changer d'édition

«Restez à la maison pour protéger les autres»
Luxembourg 3 min. 18.03.2020

«Restez à la maison pour protéger les autres»

Stefano Polignano est sur le chemin de la guérison.

«Restez à la maison pour protéger les autres»

Stefano Polignano est sur le chemin de la guérison.
Photo privée
Luxembourg 3 min. 18.03.2020

«Restez à la maison pour protéger les autres»

Stefano Polignano figure parmi les personnes infectées par le coronavirus au Luxembourg. Il s'est confié au Luxemburger Wort et évoque sans tabou les symptômes de la maladie, ses conditions d'isolement. Son message: «Evitez d'être négligent».

(ER avec str) - «Au départ, je pensais qu'il s'agissait d'une mauvaise grippe. Je me suis senti mal au fil des jours. J'avais aussi la crainte de contaminer les personnes âgées du service. Ce n'est pas idéal», assure Stefano, 22 ans auprès du Luxemburger Wort. D'une possible grippe saisonnière, les analyses ont confirmé qu'il s'agissait du covid-19 après une douzaine d'heures d'attente. 

La contamination s'est faite lors d'un stage aux soins intensifs et gériatriques à l'hôpital du Kirchberg . «Il y avait parmi les patients un cas suspect. La direction a rapidement pris les choses en mains et tout a été mis en place pour retrouver les personnes qui ont été en contact avec ce patient», indique le jeune homme.


Notaufnahme CHL - Urgences CHL  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le Luxembourg bien équipé face à la pandémie
Le directeur du Centre hospitalier de Luxembourg assure, ce lundi, que le service national des maladies infectieuses dispose d'une large capacité de prise en charge de patients gravement atteints par le coronavirus.

Stefano n'a donc pas été surpris par l'issue du test et de sa suite logique: l'hospitalisation. D'autant plus que de nombreux symptômes se sont manifestés. «J'ai eu des sueurs pendant la nuit, j'ai également très peu et mal dormi», témoigne l'infirmier qui évoque également «toux, mal de gorge, maux de tête et une température de 38,7 degrés. » Des signes clairs, associés à «une terrible fatigue», qui ont persisté «après six jours» et qui «donnent l'impression de souffrir d'une grippe très forte».    


Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Dankeschön an die Helfer  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le Luxembourg combat le coronavirus
Avec des dizaines d'infections officiellement recensées, le Grand-Duché a choisi de prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation du covid-19. Des mesures qui impactent le quotidien des 614.000 résidents et des 200.000 frontaliers du pays.

Comme Stefano vit avec une personne qui fait partie d'un groupe à risque, une quarantaine stricte a dû être mise en place. Après une nuit à l'hôpital, il a ensuite été transféré dans l'hôtel social de la Croix-Rouge où il se trouve en isolement. «Ma crainte, c'est de contaminer les autres. Pour les personnes en bonne santé, cette maladie est comme une mauvaise grippe mais pour les autres...», assure-t-il. 

Totalement coupé du monde, le jeune homme reconnaît que la situation est délicate à gérer. «Je pensais que ce serait moins difficile. J'ai l'impression d'être en prison. Même si tout le monde se sent préoccupé par ma situation», juge-t-il. Fort heureusement, il peut compter sur son téléphone portable pour garder contact avec l'extérieur. Il a également commencé à faire des reportages sur Instagram où «les gens peuvent aussi me poser des questions».

Eviter la contagion

«Le but est d'éduquer, d'informer sur ce virus. Je veux mettre fin à cette psychose», poursuit Stefano qui est sur le chemin de la guérison même si la fin de sa quarantaine n'est pas encore à l'ordre du jour. «J'en ai encore au moins pour une semaine, voire plus. Il faut que les symptômes disparaissent complètement.»

En guise de conclusion Stefano veut rappeler que le plus important dans ce contexte est de respecter les consignes. «Restez à la maison, pas seulement pour vous protéger mais il faut penser aux autres personnes. C'est vraiment ringard de donner ça à quelqu'un d'autre juste parce que vous êtes négligent.» Dès que Stefano sera à nouveau sur pied, il se portera volontaire pour aider à faire face à cette crise sanitaire. 


Sur le même sujet

Un nombre de morts plus important en Europe qu'en Asie
Le Vieux continent est devenu mercredi le continent avec le plus de mort dus au coronavirus, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de données officielles. Une donnée qui a poussé la présidente de la Commission européenne à juger que les responsables politiques avaient «sous-estimé» l'ampleur du danger.
Casal Palocco hospital Chief Doctor and cardiac surgeon, Antonino Marchese tours on March 18, 2020 the new COVID 3 level intensive care unit for coronavirus COVID-19 cases at the Casal Palocco hospital near Rome, that is to open later March 18. (Photo by ANDREAS SOLARO / AFP)
Le Luxembourg en état d'urgence
Le Premier ministre a annoncé ce mardi devant le Parlement que le pays sera placé en «état de crise» pour un maximum de trois mois. Il s'agit d'une disposition constitutionnelle qui permet au pouvoir exécutif de prendre des décisions rapides et éventuellement contraires à la loi existante.
Politik, Chamber, aktuelle Stunde zum Corona-Virus, Ankündigung Xavier Bettel, Paulette Lenert, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Un système sanitaire très dépendant des frontaliers
L'annonce, faite lundi de demander aux hôteliers de proposer des solutions de logements pour certains salariés du secteur sanitaire afin qu'ils puissent «s'installer avec leur famille au Grand-Duché» démontre la dépendance du système sanitaire luxembourgeois.
Lokales, Coronavirus, Covid-19, Paulette Lenert, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort