Changer d'édition

Répondre à vos angoisses en ligne
Luxembourg 3 min. 24.04.2020

Répondre à vos angoisses en ligne

Une rubrique dédiée aux professionnels de santé est également en préparation sur le site de soutien psychologique.

Répondre à vos angoisses en ligne

Une rubrique dédiée aux professionnels de santé est également en préparation sur le site de soutien psychologique.
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 24.04.2020

Répondre à vos angoisses en ligne

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Depuis deux semaines, la Ligue luxembourgeoise d’hygiène mentale se propose d'apporter des explications aux interrogations les plus courantes des résidents face au covid-19. Une plateforme internet est désormais disponible en trois langues.

Tout, vous saurez tout sur le virus. Stress, alcool, sommeil, le site covid19-psy.lu, lancé le 6 avril dernier, recense toutes les «informations utiles sur la santé mentale en période de crise sanitaire». Un réconfort en ligne pour les internautes qui peuvent y trouver les contacts des services de soutien, des recommandations pour préserver leur santé mentale ainsi que des réponses à des questions fréquemment posées.  

«L’idée était de récolter toutes les questions que le grand public se posait et d’y répondre», explique Fränz D’Onghia, docteur en psychologie au centre d’information et de prévention. Le site, qui vient compléter la plateforme et les hotlines du gouvernement dédiées au virus, a été réalisé en un «temps record», puisque créé en près de cinq jours. Ce dernier liste d’ores et déjà une quarantaine de questions en français, désormais traduites en allemand et anglais. 

Peur, stress et dépression

Et le succès semble au rendez-vous. En seulement deux semaines, covid-19-psy.lu a ainsi été visité «plus de 6.000 fois», affirme Melissa Da Silva, porte-parole de la Ligue luxembourgeoise d’hygiène mentale, citée dans un communiqué publié vendredi. 

En période de crise, il existe «généralement trois principaux types de réaction», précise le Dr D’Onghia, sans toutefois avancer de chiffres: la peur, la dépression et le stress. «Et malheureusement aussi le deuil», ajoute l’expert, alors que la pandémie a déjà fait 83 victimes selon le dernier bilan officiel.  


SOS détresse dépression alleine
Un résident sur dix dans un état mental critique
Selon un sondage publié ce lundi, le moral des résidents ne semble pas être au beau fixe en ces temps de confinement. En revanche, le niveau de confiance dans les institutions apparaît très élevé.

Une mort que côtoient au quotidien les professionnels de santé, en première ligne face au virus. Risque de contamination, patients en détresse, surcharge de travail... Ces derniers sont – depuis cinq semaines maintenant – exposés «à des situations stressantes, voire traumatisantes», rappelle ainsi Melissa Da Silva, avant d’ajouter qu’il s’agit là d’autant d’éléments pouvant «fragiliser l’équilibre émotionnel du soignant».   

Alors derrière leur écran, les équipes du Centre d’information et de prévention s’activent à élaborer une rubrique spécialement dédiée à tous ces personnels, qui auront besoin d’un soutien, prévient Dr D'Onghia, «lorsqu’ils pourront enfin reprendre leurs esprits». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Nous avons peur, mais nous sommes là»
La crise du covid-19 amène le personnel hospitalier au bord de l'épuisement. Chaque jour, chaque minute, ces professionnels de santé se battent et rassemblent tout leur courage pour lutter contre le virus et ne pas perdre espoir. Aperçu, en vidéo, de ce combat en première ligne, au cœur des unités covid-19 du CHL.
Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 - intensivstation  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le virus continue de provoquer l'inquiétude
Angoisse croissante, précautions au supermarché ou encore pétition pour l'annulation des examens... Le coronavirus n'a pas fini de faire parler de lui et de soulever des interrogations. La rédaction répond à vos questions.
«Ce confinement ressemble à une double peine»
Les conditions de vie en période de confinement changent considérablement nos habitudes et perturbent tous nos mécanismes. Le psychanalyste Thierry Simonelli explique les perturbations psychiques qu'engendre ce qu'il qualifie d'«isolation contrainte».