Changer d'édition

Rentrée masquée au Luxembourg, en Sarre et Rhénanie
Luxembourg 2 min. 22.02.2021

Rentrée masquée au Luxembourg, en Sarre et Rhénanie

Le masque n'est plus seulement obligatoire dans les grandes classes, il a fait sa rentrée dès le cycle 2 désormais.

Rentrée masquée au Luxembourg, en Sarre et Rhénanie

Le masque n'est plus seulement obligatoire dans les grandes classes, il a fait sa rentrée dès le cycle 2 désormais.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 22.02.2021

Rentrée masquée au Luxembourg, en Sarre et Rhénanie

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le port du masque généralisé durant les cours n'est pas seulement une nouveauté pour les élèves du Grand-Duché, leurs petits camarades des Länder voisins doivent s'y habituer aussi.

L'heure de la rentrée a sonné, ce lundi matin, pour les élèves luxembourgeois. Au terme d'une semaine en distanciel et d'une autre en congés de Carnaval, les voilà de retour en classe. Et si leurs homologues de Rhénanie-Palatinat ou sarrois ont eux aussi retrouvé le chemin de l'école, cette reprise a dû leur faire une drôle d'impression. En effet, ils étaient privés d'enseignement en salle  depuis le 16 décembre dernier.


12.02.2021, Schleswig-Holstein, Kiel: Ein komplett mit Eis überzogenes Straßenschild, dass auf einen Fußgängerweg hinweist, steht am Ufer der Kieler Förde. Foto: Axel Heimken/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le bien-être des jeunes comme premier devoir
Contrecoup de la lutte anticovid, toute une génération s'est vu privée de ce qui fait le charme de son âge: l'école, les copains, les sentiments et expériences partagés. Il est donc plus que temps de se préoccuper du moral des élèves.

Ainsi, les écoles élémentaires des Länder frontaliers ont accueilli quelque 179.000 jeunes, mais selon de nouvelles règles sanitaires. A commencer par le port du masque obligatoire. A l'image de ce qui se passe désormais au Grand-Duché où le ministère de l'Education a fait de la protection buccale une obligation dès le cycle 2. Une règle qui s'imposera aussi dans les maisons relais. L'idée étant de tenter au maximum de restreindre une éventuelle circulation du covid et ses variants comme cela avait été le cas en début de mois.

Presque un an après le premier confinement, les prochaines semaines verront aussi la multiplication des tests covid proposés en milieu scolaire. Ecoliers, lycéens et enseignants seront non seulement invités à se faire dépister dans le cadre du Large Scale testing, mais plus d'équipes mobiles seront mobilisées notamment pour effectuer des contrôles sitôt qu'un point chaud viral sera constaté ici ou là.

Le ministre Claude Meisch (DP) a également annoncé la mise en place, pour mars, d'autotests rapides. Le Laboratoire national de Santé se prononcera d'ici peu sur les modèles retenus.

En Sarre et Rhénanie-Palatinat, choix a été fait pour cette rentrée de séparer les classes en deux. Cela afin de pouvoir assurer une distance minimale de 1,50 mètre entre élèves durant les cours. De fait, une alternance sera conservée entre enseignement en présentiel et à distance. Chose que le ministère luxembourgeois veut désormais éviter, conscient des nombreux bienfaits de réunir physiquement les jeunes en classe afin d'assurer la transmission des connaissance de la bouche même de leurs enseignants. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'autotest covid au programme des élèves
L'obligation du masque en cours n'est pas le seul changement à venir dans les écoles luxembourgeoises. En mars, le ministère de l'Education envisage de proposer des tests de dépistage pour que jeunes et enseignants puissent contrôler leur situation covid.
Student of a graduating class at the Geschwister-Scholl school in Tuebingen, southern Germany,, conduct an antigen rapid test for COVID-19 in a class room on February 11, 2021 amid the ongoing new coronavirus pandemic. - In collaboration with the city of Tuebingen the school tests teachers and students of the graduating classes regulary free to ensure present teaching in the class room instead of online teaching. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)
«Ouvrir l'école le plus longtemps possible»
Tous les établissements scolaires rouvriront le 22 février. Mais le ministère de l'Education a déjà planifié les règles à suivre si le virus venait à se renforcer, avec comme priorité d'assurer les cours en présentiel.
08.02.2021, Niederlande, Den Haag: Ein Kind kommt in eine Grundschule. Eigentlich sollte dies nach dem Lockdown für alle Grundschüler der erste Schultag sein. Doch viele Grundschulen mussten aufgrund des Wintereinbruchs geschlossen bleiben. Foto: Bart Maat/ANP/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Cinq choses qui changent dans la vie scolaire
L'enseignement à distance (obligatoire) pour la première semaine de cours 2021 n'est pas la seule annonce faite par le ministre de l'Education, mardi. Il a aussi été question d'aération, d'examens, de dépistage et de deux nouvelles helplines.
An empty classroom in a primary school in Eichenau near Munich, southern Germany, is pictured on December 18, 2020, amid the ongoing novel coronavirus Covid-19 pandemic. - Long held up as a European success story in the fight against the pandemic, Germany has been hit hard by a second coronavirus wave that has brought record daily infection numbers and deaths. Crisis talks between German Chancellor Angela Merkel and regional leaders saw the country return to a partial lockdown on Wednesday, December 16, 2020, shutting schools and non-essential shops in addition to the existing restrictions, until at least January 10, 2021. (Photo by Christof STACHE / AFP)
Les cours de soutien scolaire déjà décriés
Le ministre de l'Education souhaite que les élèves en difficulté, au fondamental et dans les lycées, puissent bénéficier d'un rattrapage scolaire avant la rentrée. Ce sera sans les enseignants du SEW-OGBL.
Lokales,  Schule, Erneuter,  Fieldgen, Schüler, Schülkinder, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort