Changer d'édition

Refusé au CHL après son retour de Corée
Luxembourg 3 min. 02.03.2020 Cet article est archivé

Refusé au CHL après son retour de Corée

Eviter la contamination passe par des gestes simples, compris dans ses déplacements.

Refusé au CHL après son retour de Corée

Eviter la contamination passe par des gestes simples, compris dans ses déplacements.
Photo : Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 02.03.2020 Cet article est archivé

Refusé au CHL après son retour de Corée

En se rendant au Centre hospitalier de Luxembourg pour savoir s'il était frappé par le coronavirus, ce voyageur n'a pas respecté les consignes sanitaires. Il a donc été renvoyé chez lui...

(pj) Non, une personne susceptible d'être atteinte par le covid-19 ne doit pas se rendre directement dans un hall d'hôpital ou un service d'urgence. Ce serait en effet là le meilleur moyen, en cas d'infection, de contaminer les personnes croisant sa route. Pour avoir omis cette consigne de base, un individu a dû faire demi-tour alors qu'il était venu consulter au Centre hospitalier de Luxembourg après avoir séjourné en Corée du Sud. Pays inscrit comme zone d'exposition à risque.

L'affaire a été révélée ce lundi, à l'occasion d'une question parlementaire posée par le député CSV, Jean-Marie Halsdorf. Et, en toute transparence, la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) a confirmé l'incident. Soulignant même que le refus de voir le malade potentiel déambuler dans les parties communes de l'hôpital était justifié dans le cas présent. 

L'individu n'avait visiblement pas pris connaissance des panneaux à l'entrée de l'établissement de soins rappelant les consignes à suivre. Pas plus qu'il n'avait tenu compte des indications affichées dans le hall d'accueil… D'où cette exclusion aussi ferme que rapide. De retour chez elle, la personne a alors averti son médecin de famille des doutes qu'elle pouvait avoir sur une possible contamination. 

Le professionnel de santé a alors pris l'initiative de contacter le CHL (établissement ayant accueilli en chambre d'isolement, dès le 9 février, son premier cas suspect), mais aussi le 112 et l'Inspection sanitaire qui lui ont confirmé la bonne marche à suivre. De fait, le voyageur a pu finalement bénéficier d'un dépistage, après avoir été contacté sur son lieu de travail. Test qui s'est avéré négatif, fort heureusement. Le Luxembourg reste donc avec un seul porteur avéré du coronavirus sur son sol, placé en quarantaine et dont l'état de santé ne donne plus de signe d'inquiétude.


«Les personnes qui ne présentent aucun des symptômes du coronavirus ne sont pas considérées comme suspectes», explique la ministre de la Santé, Paulette Lenert
Ne pas se rendre à l'hôpital en cas de suspicion
Paulette Lenert (LSAP), la ministre de la Santé détaille ce mercredi les recommandations à suivre dans le cas d'une personne suspectée d'avoir contracté le coronavirus. L'appel au numéro d'urgence 112 ou au 247-85650 (Inspection sanitaire) constitue la priorité.

De cette histoire, le ministère de la Santé tire une moralité: il faut encore mieux informer la population. Aussi, les services de Paulette Lenert vont-ils multiplier les campagnes de communication, dans la presse et dans les hôpitaux. 

De plus, une circulaire rappelant les consignes de prudence pour la prise en charge des patients sera expédiée à l'ensemble des médecins du pays. Sachant que depuis ce 2 mars, une hotline dédiée au coronavirus a été mise en place (tél. 8002 8080) pour répondre à toutes les interrogations liées à cette pandémie.


Sur le même sujet

L'absence de clarté sur le port des masques, le manque de données sur le matériel, un système qui repose en grande partie sur les frontaliers. Propulsée ministre de la Santé juste avant la crise sanitaire, Paulette Lenert, fait le point.
Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 Stock  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Un homme d'une quarantaine d'années se trouve hospitalisé au CHL après avoir séjourné dans le nord de l'Italie et être revenu au Grand-Duché via l'aéroport de Charleroi, a indiqué samedi soir Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé, en précisant que le patient «se porte bien».
Les mesures drastiques se multiplient dans le monde pour combattre la propagation du nouveau coronavirus qui fait plonger les Bourses. Le Japon décide de fermer ses écoles et l'Arabie saoudite d'arrêter d'accueillir les pèlerins à La Mecque. L'Italie est devenue un nouveau foyer de diffusion.
Mask-clad commuters make their way to work during morning rush hour at the Shinagawa train station in Tokyo on February 28, 2020. - Tokyo's key Nikkei index plunged nearly three percent at the open on February 28 after US and European sell-offs with investors worried about the economic impact of the coronavirus outbreak. (Photo by CHARLY TRIBALLEAU / AFP)
Alors que l'épidémie continue à faire des ravages à travers le monde et que deux Allemands ont été testés positifs au Covid-19, dont un en Rhénanie-du-Nord-Westphalie mardi, les entreprises transalpines présentes au Luxembourg ont pris des mesures pour éviter la propagation du coronavirus.
Wirtschaft, Hauptsitz Ferrero Findel, Headquarters, Siège Social, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le nombre de personnes affectées par l'épidémie de Covid-19 ayant fréquenté l'hôtel H10 Costa Adeje Palace est passé à quatre ce mercredi. Toutes sont de nationalité italienne. Pour rappel, quatre Luxembourgeois sont mis en quarantaine dans l'établissement depuis mardi.
Environ un millier de personnes sont confinées dans l'hôtel H10 Costa Adeje Palace