Réfugiés

Pas de "village de conteneurs" à Mamer

C’est désormais une école de la deuxième chance qui est prévue sur le terrain à côté de l'école européenne.
C’est désormais une école de la deuxième chance qui est prévue sur le terrain à côté de l'école européenne.
Foto: Anouk Antony

(jag/trad. lc) - Il n'y aura pas de village de conteneurs pour les réfugiés à Mamer. Selon RTL, le tribunal administratif a validé la plainte de 40 habitants et a annulé le règlement grand-ducal autorisant la construction de la structure d’accueil pour réfugiés. Cette décision n’est pas une surprise, elle intervient après une décision similaire concernant le plan d’occupation des sols pour un village de conteneurs similaire à Steinfort.  

Le bourgmestre Gilles Roth (CSV) avait exprimé son scepticisme face à la procédure du Plan d'occupation du sol initiée par le gouvernement. Ces doutes étaient donc fondés. Après la décision sur Steinfort, l’échevin Roger Negri (LSAP) avait décrit le projet comme n'étant plus «exécutoire». Car les plans avaient été décidés dans l'urgence, mais on ne pouvait pas entasser des gens dans de telles structures.

"Le verdict n'est pas une surprise", a déclaré vendredi  Gilles Roth, "le gouvernement n'a pas demandé l'avis du Conseil d'Etat lors de la rédaction du règlement grand-ducal". Le bourgmestre se dit toujours prêt à accueillir jusqu'à 50 réfugiés dans les logements existants de sa commune. Pour ce qui est du terrain concerné, il existe un projet de création d'une Ecole de la deuxième chance. Un terrain de football qui pourrait être utilisé par les écoles voisines est également prévu selon Roth.