Changer d'édition

Réforme des pensions: la pilule a du mal à passer
Luxembourg 2 min. 04.12.2012 Cet article est archivé

Réforme des pensions: la pilule a du mal à passer

Réforme des pensions: la pilule a du mal à passer

Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 04.12.2012 Cet article est archivé

Réforme des pensions: la pilule a du mal à passer

A la veille de la présentation du projet de loi sur la réforme des pensions à la Chambre des députés, des voix se sont une nouvelle fois élevées contre ce projet.

"Ce projet de loi, qui est censé assurer la pérennité de notre système et renforcer le tissu social du pays en cimentant le contrat entre les générations, regorge en fait d'injustices sociales", explique le LCGB dans un communiqué.

Lors de la manifestation du 16 octobre dernier, le syndicat avait énuméré ce qui n'allait pas avec le nouveau texte de loi proposé par Mars Di Bartolomeo, ministre de la Sécurité sociale

"Le gouvernement n'hésite pas à faire passer ce tissu d'injustices comme un nouveau contrat plus équitable entre les générations, en même temps qu'il parle d'abolir un autre contrat entre les générations qui avait pourtant très bien fonctionné jusque là: la préretraite-solidarité qui permet à un travailleur âgé de libérer un emploi pour un jeune chômeur", ajoute le LCGB.

Le syndicat campe encore et toujours sur ses positions et ne peut donner son accord pour une loi, qui "au lieu de renforcer le tissu social et la solidarité, ne fait que creuser le fossé entre les couches sociales du pays".

"Bien que certaines améliorations ont été apportées au texte initial, cette réforme va conduire inévitablement àune dégradation des performances", renchérit l'OGB-L dans un communiqué.

La solidarité inter-générationnelle en danger

Le projet de loi sur la réforme des pensions ne trouve pas non plus grâce aux yeux de la branche jeune du CSV, le CSJ.

"Cette réforme n'assurera pas la viabilité financière du régime d'assurance pensions et risque de faire supporter par la génération active actuelle et future des charges excessives", explique le CSJ dans son communiqué.

"La solidarité entre les générations est soumise à une rude épreuve", poursuit-il, "cette dernière ne pourra être préservée que si les cotisants d'aujourd'hui pourront à leur tour espérer de bénéficier un jour de prestations aussi favorables que celles dont jouissent les retraités actuels".

"La réforme engagée n'atteindra aucun des objectifs qu'elle s'est posés ce qui conduira à fournir des efforts supplémentaires dans les années à venir", expliquent les jeunes CSV.

Appel au rassemblement

Pas du tout d'accord avec la réforme sur le système de pension, déi Lénk appelle au rassemblement devant la Chambre des députés mercredi à 13h30.

wort.lu/fr


Sur le même sujet