Changer d'édition

Réforme des pensions: 19 amendements adoptés en commission parlementaire
Luxembourg 18.10.2012 Cet article est archivé

Réforme des pensions: 19 amendements adoptés en commission parlementaire

Réforme des pensions: 19 amendements adoptés en commission parlementaire

Photo: Shutterstock
Luxembourg 18.10.2012 Cet article est archivé

Réforme des pensions: 19 amendements adoptés en commission parlementaire

La commission de la Sécurité sociale s'est réunie ce jeudi pour discuter des amendements concernant la réforme des pensions. Des amendements qui ne vont pas vraiment dans le sens des syndicats.

(Ch.L) - Comme l'a souligné Mars Di Bartolomeo, ministre de la Sécurité sociale: "on ne peut pas aller totalement dans le sens des syndicats ou du patronat".

Une phrase en accord avec les 19 amendements retenus ce jeudi lors de la commission de la Sécurité sociale dans le cadre de la réforme des pensions. Alors que pas plus tard que mardi 16 octobre, les syndicats réclamaient un nouveau tour de table avec les ministres Nicolas Schmit et Mars Di Bartolomeo.

Parmi ces derniers figurent:

  • la suppression de la proposition du projet de loi de réduire de deux années la mise en compte des périodes d'études non contributifs
  • l'augmentation progressive des majorations forfaitaires (Grondrent) de 23,5 à 28 % du salaire social minimum sur la période 2013-2052 (au lieu d'une progression de 23,5 à 26 % )

Les syndicats demandent une entrevue d'urgence

De leur côté, les syndicats grincent des dents. L'OGB-L, la CGFP, l'ALEBA, la FNCTTFEL, la FGFC et le SYPROLUX ont envoyé une lettre aux ministres Mars Di Bartolomeo et Nicolas Schmit pour solliciter une entrevue d'urgence.

Les points à aborder sont:

  • les aspects du droit du travail qui doivent nécessairement devenir partie intégrante de la réforme
  • la suppression prévue de l'ajustement des pensions au 1er janvier 2013


Sur le même sujet

Plus de 2.000 salariés et retraités ont répondu à l'appel du front syndical sur la place Clairefontaine à Luxembourg pour manifester, vendredi, contre le projet de réforme des pensions qui veut "forcer les salariés à travailler plus longtemps" et cela "au détriment de l'emploi des jeunes"!