Changer d'édition

«Réduire ses contacts et le risque de contamination»
Luxembourg 1 3 min. 14.10.2020

«Réduire ses contacts et le risque de contamination»

Paulette Lenert maintient le cap. «La situation est alarmante mais il n'y a aucune raison de changer de stratégie.»

«Réduire ses contacts et le risque de contamination»

Paulette Lenert maintient le cap. «La situation est alarmante mais il n'y a aucune raison de changer de stratégie.»
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 1 3 min. 14.10.2020

«Réduire ses contacts et le risque de contamination»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Si les derniers chiffres de l'évolution de la pandémie de covid-19 au pays sont inquiétants, Paulette Lenert (LSAP) tente de rassurer et invite la population à limiter ses relations sociales.

Avec 806 infections constatées entre le 5 et le 11 octobre, soit une progression de 71%, et près de 50 patients hospitalisés, les chiffres liés à la propagation du covid-19 sont «alarmants» selon les propos rapportés ce mercredi par Paulette Lenert (LSPA). A la lecture des chiffres publiés par le ministère de la Santé, la tranche des 15-29 ans ressort comme étant la plus touchée avec un taux d'incidence deux fois supérieur au reste de la population. 

Mais pour la ministre de la Santé, «il n'y a aucune raison de changer l'approche ni la gestion de la crise». Il ne sert à rien de se baser sur «un suivi aveugle des chiffres». «Nous devons tenir à l'œil nos indicateurs comme le nombre de contaminations et la situation dans les hôpitaux» a insisté la locataire de la Villa Louvigny.


A patient infected with COVID-19 is transferred back to intensive care from an especially created Post Resuscitation Unit (Unité Post Réanimation Respiratoire) after his condition went worse on April 17, 2020 at the Emile Muller hospital in Mulhouse, eastern France, as France is on the 32nd day of a strict lockdown aimed at curbing the spread of the COVID-19 pandemic caused by the novel coronavirus. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)
Le covid remet la pression sur l'hôpital
Avec des chiffres en progression préoccupante, l'épidémie de covid-19 vient à nouveau bouleverser les prises en charge hospitalières. Jusqu'à présent les services font face.

«En ce qui concerne les hospitalisations, nous sommes en phase 2, mais ce n'est qu'à partir de la phase 3 que nous devons réduire certaines activités et au niveau des personnes en soins intensifs, tout est sous contrôle», dit-elle. La ministre a également profité de ce point presse pour rappeler quelques règles dans un contexte de plus en plus difficile. Si les gestes barrières ou le lavage des mains restent indispensables, elle a également insisté pour que chacun et chacune limite ses relations sociales. «Moins nous avons de contact, moins nous avons de risque de contracter le virus.»

La ministre a d'ailleurs rappelé que le milieu familial était la première cause de contamination (25% des cas). Autre constat: la progression des cas liés à l'éducation (12% des cas contre 7% la semaine passée) et aux loisirs (3% contre 1%). Par contre, les contaminations associées aux voyages à l'étranger continuent de baisser (de 13% à 7%).


A medical worker of the Medical Emergency Services of Madrid (SUMMA 112) runs a rapid test for COVID-19 at the Lope de Vega Cultural Center in the Vallecas neighbourhood, in Madrid, on October 1, 2020 while testing for potential coronavirus disease cases. - Spain's government published a decree extending drastic restrictions across the capital today, with partial lockdown measures to come into play within 48 hours, despite fierce opposition from Madrid's regional authorities. (Photo by OSCAR DEL POZO / AFP)
Les tests covid rapides à l'essai
Jusqu'à présent, le Luxembourg a privilégié les tests PCR, produit réputé pour sa fiabilité. Mais la donne pourrait bien changer avec l'arrivée des tests antigéniques de deuxième génération. Le Laboratoire national de santé (LNS) les teste actuellement.

Alors que la deuxième phase de tests à grande échelle a été lancée, Paulette Lenert a annoncé qu'un règlement grand-ducal vient d'être adopté pour mettre en oeuvre des tests rapides en libre-service. «Ils seront réservés aux professionnels de la santé et seront destinés aux personnes présentant de possibles symptômes». Cette approche doit permettre «de placer en quarantaine le plus rapidement possible les personnes touchées».  

Dans ce contexte, le tracing prend de plus en plus d'importance. Paulette Lenert a prié pour que chacun fasse un effort à ce niveau. «Se souvenir avec qui vous étiez dans les cas de contamination, à quel endroit, si ces personnes portaient un masque,... nous pouvons gagner du temps et mettre en place un isolement et briser la chaîne d'infection», a-t-elle martelé. 

L'élue socialiste a voulu se montrer rassurante sur la possibilité de réduire le taux de contamination. «Nous avons réussi cela pendant l'été, nous devons le faire maintenant même si nous savions que l'automne serait critique» avant de lâcher en guise de conclusion: «Tout le monde a un rôle à jouer. Le coronavirus n'est pas une petite grippe, c'est une maladie grave».

   

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La barre des 350 décès franchie
Trois nouvelles victimes viennent s'ajouter au bilan du covid au Grand-Duché au dernier bilan officiel. Plus réconfortant : moins de 200 malades infectés sont actuellement pris en charge.
Healthcare workers listen as Chief of Staff Doctor Joseph Varon talks to them in the Covid-19 ward at United Memorial Medical Center in Houston, Texas on December 4, 2020. - Joseph Varon, a doctor treating coronavirus patients at a Texas hospital, was working his 252nd day in a row when he spotted a distraught elderly man in the Covid-19 intensive care unit (ICU). Varon's comforting embrace of the white-haired man on Thanksgiving Day was captured by a photographer for Getty Images and has gone viral around the world. (Photo by Mark Felix / AFP)
«La situation est alarmante»
Dans son intervention ce mercredi, Paulette Lenert a fait part de son inquiétude face à la recrudescence de la pandémie. En particulier, la ministre de la Santé pointe une hausse de 71% des infections par rapport à la semaine dernière, avec 806 nouveaux cas.
Briefing Bettel + Lenert Corona - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
«Les chiffres nous donnent raison»
Dans son discours sur l'état de la Nation prononcé ce mardi, le Premier ministre Xavier Bettel s'est félicité des décisions prises par le gouvernement durant la crise sanitaire. «Elles se sont avérées correctes et ont permis de sauver des vies», estime-t-il.
Politik,  Xavier Bettel , Lage der Nation, Déclaration sur la politique générale du gouvernement, État de la Nation, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Un scénario attendu»
La nette augmentation des infections et les neuf décès déplorés depuis début octobre ne surprennent pas Paulette Lenert. La ministre de la Santé devra tout de même expliquer les causes de cette reprise du covid, mercredi, devant une commission parlementaire réunie dans l'urgence.
A Nurse gets ready  to enter a room where a patient suffering from covid 19 is hospitalized at the emergency unit of La Timone hospital in Marseille, southeastern France, on September 11, 2020. (Photo by Christophe SIMON / AFP)