Changer d'édition

Réduire de «50-55%» les émissions polluantes d'ici 2030
Luxembourg 4 min. 08.10.2019

Réduire de «50-55%» les émissions polluantes d'ici 2030

Pour son sixième discours sur l'état de la Nation, Xavier Bettel a fortement mis l'accent sur le réchauffement climatique et ses conséquences au Luxembourg.

Réduire de «50-55%» les émissions polluantes d'ici 2030

Pour son sixième discours sur l'état de la Nation, Xavier Bettel a fortement mis l'accent sur le réchauffement climatique et ses conséquences au Luxembourg.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 4 min. 08.10.2019

Réduire de «50-55%» les émissions polluantes d'ici 2030

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Pour son sixième discours sur l'état de la Nation, ce mardi, Xavier Bettel a largement mis l'accent sur les conséquences du réchauffement climatique et la nécessité pour le pays de mettre en place des objectifs «ambitieux». Une politique que le Premier ministre juge «compatible» avec le développement économique.

Le réchauffement climatique et ses conséquences sur le Luxembourg auront été au centre du sixième discours de l'état de la Nation prononcé par Xavier Bettel (DP), en tant que Premier ministre. Un thème qui ne doit rien au hasard, deux semaines après la publication du nouveau rapport des experts internationaux du Giec et quelques jours après la manifestation qui aura rassemblé entre 3.000 et 5.000 personnes dans les rues de la capitale.


Le climat a fait bouger les foules
Vendredi après-midi, la manifestation en faveur de la défense de l'environnement a mobilisé plus que jamais. Le collectif «Youth for Climate» et les 32 autres associations participantes ont réussi leur coup. D'ores et déjà, un cinquième acte est annoncé.

Face à une question présentée comme «l'un des grands défis de notre époque» qui aura «un impact dramatique si l'on ne fait rien», le Premier ministre annonce que le Luxembourg devra «réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 50-55% d'ici à 2030 par rapport à leur niveau de 2005». Pour ce faire, Xavier Bettel mise sur le développement des énergies renouvelables, dont la production doit augmenter «de 23 à 25% au cours des dix prochaines années».

Le Luxembourg figure sur la liste des pays qui ne fuient pas leurs responsabilités  

Principal énergie ciblée: le solaire. Que ce soit pour les particuliers, qui devraient pouvoir bénéficier «de petits systèmes photovoltaïques», ou pour les entreprises qui seront autorisées à produire leur propre énergie via l'implémentation de panneaux sur leurs bâtiments, à l'instar de ce qui est en cours d'implémentation sur les bâtiments appartenant à l'État.


Le photovoltaïque en ligne de mire
Le Luxembourg renforce ses aides et incitations en faveur du solaire. Avec un objectif national de 23 % à 25% d’énergies renouvelables à atteindre en 2030 et de 100 % à long terme.

Si Xavier Bettel assure que la lutte contre le réchauffement climatique «ne pourra se faire sans la Chine, les États-Unis ou l'Inde», il estime que le Luxembourg «figure sur la liste des pays qui ne fuient pas leurs responsabilités». Et ce dernier d'indiquer que le Grand-Duché versera, au cours des cinq prochaines années, 200 millions d'euros aux pays impactés par les conséquences de la hausse des températures sur la planète. 

Photo: Gerry Huberty

Affirmant à la Chambre qu'«un développement économique positif n'est pas contradictoire avec une politique climatique, au contraire», le Premier ministre a réaffirmé que les finances publiques étaient «saines et durables». Preuve en est, selon lui, «l'excédent enregistré au niveau de l'État central en 2018, une première depuis dix ans». Conséquence directe: la nécessité pour le gouvernement d'investir dans le développement futur du pays. 

«Avec une population qui a augmenté de plus de 20% depuis près de dix ans et un nombre de frontaliers qui a augmenté d'un tiers sur la même période, le défi est de taille», estime Xavier Bettel. Et d'affirmer, qu'en 2019, le gouvernement a investi «2,6 milliards d'euros, soit un milliard de plus qu'en 2013». Référence directe au CSV, accusé de «ne pas avoir assez pris en compte [ces aspects] par le passé». 

Stratégie autour de l'intelligence artificielle

D'ici à 2023, la coalition DP-Déi Gréng-LSAP prévoit ainsi un niveau total  d'investissements de «trois milliards d'euros», dédiés notamment au développement de l'électromobilité via l'essor du réseau de recharge ou le développement de la recherche dans la biomédecine ou le développement de l'intelligence artificielle.

Si le Luxembourg entend «devenir prestataire et non client d'autres pays» dans l'IA, identifiée comme domaine de diversification économique, le pays plaide pour la mise en place d'un cadre légal international, présenté comme «important et indispensable». Une approche concertée que le Premier ministre entend également appliquer en ce qui concerne l'utilisation des fichiers de la police et de la justice, dont la gestion et l'encadrement «doivent être améliorés». Et Xavier Bettel de proposer la création d'un rapport par la CNPD dont «les conclusions seront débattues à la Chambre».


Un projet de loi sur le fichier central «avant Noël»
L'avis de la CNPD sur le fichier central de la police vient confirmer certaines craintes de députés. François Bausch, ministre de la Sécurité intérieure, leur a promis en commission ce mercredi qu'un projet de loi serait soumis à la Chambre avant les vacances de Noël.

Enfin, la réforme fiscale en cours d'élaboration répond à ce que le Premier ministre a qualifié de «politique sociétale visant à abolir les injustices et les vulnérabilités». Présenté comme un «changement fondamental qui demande beaucoup d'efforts et de temps», le texte entrera en fonction «de manière progressive», bien que «certains aspects ne peuvent attendre». Seul indice concret fourni: «la taxe foncière constitue un élément-clé et devra être reflétée dans la réforme», assure Xavier Bettel.


Sur le même sujet

Xavier Bettel vraiment attendu au tournant
C'est dans un contexte politique et social tendu que le Premier ministre prononcera ce mardi après-midi son premier discours sur l'état de la Nation depuis les élections législatives. Le cadre et les enjeux de cette intervention capitale, en cinq points.
Politik, Premierminister Xavier Bettel, Sommerinterview im Hof der Primärschule in Bonneweg, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Xavier Bettel évite les sujets qui fâchent pour son grand oral
Forcément, ce tout dernier discours de la législature sur la situation économique, sociale et financière du pays par le Premier ministre devant la Chambre des députés s'est mué en bilan de la politique menée depuis décembre 2013 par la coalition et plus particulièrement par le DP.
24.4. IPO / Etat de la Nation / Xavier Bettel , Chamber Foto: Guy Jallay