Changer d'édition

Record battu pour la pétition 698: 14.683 signatures pour la langue luxembourgeoise
Luxembourg 2 min. 24.10.2016 Cet article est archivé

Record battu pour la pétition 698: 14.683 signatures pour la langue luxembourgeoise

La pétition sur la langue luxembourgeoise déposée fin août à la Chambre des députés et clôturée ce lundi a battu tous les records: elle a obtenu 14.683 signatures.

Record battu pour la pétition 698: 14.683 signatures pour la langue luxembourgeoise

La pétition sur la langue luxembourgeoise déposée fin août à la Chambre des députés et clôturée ce lundi a battu tous les records: elle a obtenu 14.683 signatures.
Shutterstock
Luxembourg 2 min. 24.10.2016 Cet article est archivé

Record battu pour la pétition 698: 14.683 signatures pour la langue luxembourgeoise

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
La pétition sur la langue luxembourgeoise déposée fin août à la Chambre des députés et clôturée ce lundi a battu tous les records: elle a obtenu 14.683 signatures.

(mig / VO) - La pétition sur la langue luxembourgeoise déposée fin août à la Chambre des députés et clôturée ce lundi a battu tous les records: elle a obtenu 14.683 signatures.

En moins de quatre jours, elle avait déjà obtenu le nombre nécessaire de 4.500 signatures pour un débat public. Elle bat aujourd'hui tous les records.

Rappelons que la pétition 698 demande à ce que la langue luxembourgeoise devienne la première langue nationale du pays avant l'allemand et le français. Elle exige que tous les documents administratifs, les communications du gouvernement, les décisions de justice soient rédigés en luxembourgeois.

L'initiateur de la pétition, Lucien Welter, veut "sauver la langue luxembourgeoise avant qu'elle ne disparaisse".

Un avis que partage Claude Meisch qui avait évoqué début octobre, l'importance que "le luxembourgeois soit reconnu au même niveau que les autres langues nationales de l'union européenne".

Une autre pétition a été déposée à la Chambre des députés. La pétition 725 défend le point de vue contraire: "NON à la langue luxembourgeoise comme première langue officielle en matière administrative et judiciaire".

Déposée le 5 octobre dernier, elle sera ouverte aux signatures à partir du 25 octobre. Son auteur, Joseph Schloesser, prône l'ouverture d'esprit et les intérêts économiques du pays:

"Nous devons, comme nous l’avons toujours fait, rester ouverts envers les autres et ne pas nous refermer sur nous-mêmes.Notre pays a toujours eu et aura toujours un grand besoin de main d’œuvre étrangère. Ces travailleurs résidents et frontaliers représentent, actuellement, près de 72% de la population active contre 28% de Luxembourgeois. Nous avons le devoir et il y va de notre intérêt, à tous, d’accueillir ces personnes dans les meilleures conditions. Il est essentiel que le contact s’établisse dans une langue compréhensible pour tous et les formulaires administratifs et autres documents officiels devront être rédigés, dans l’une des trois langues, obligatoires, enseignées à l’école".

Il sera possible de la signer jusqu'au 6 décembre 2016.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet