Changer d'édition

Rappels de produits: «De plus en plus de transparence»
Luxembourg 4 min. 22.11.2022
Consommation

Rappels de produits: «De plus en plus de transparence»

Les produits alimentaires vendus au Luxembourg font l'objet de nombreux contrôles.
Consommation

Rappels de produits: «De plus en plus de transparence»

Les produits alimentaires vendus au Luxembourg font l'objet de nombreux contrôles.
Photo: Archives LW
Luxembourg 4 min. 22.11.2022
Consommation

Rappels de produits: «De plus en plus de transparence»

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Le nombre de rappels de produits alimentaires est en constante augmentation au Luxembourg. Cela s'explique avant tout par la multiplication des contrôles au Grand-Duché et une coopération accrue avec les pays d'où sont importés certains aliments.

A la date de ce lundi 21 novembre 2022, 143 produits alimentaires ont fait l'objet de rappels au Luxembourg. C'est déjà plus que pour toute l'année 2021. Il s'agit de produits divers et variés: pizza, levure, viande, légumes, fromage, poisson, biscuits... Certains sont estampillés bio. Ces aliments sont vendus dans tout type de magasins au Grand-Duché: grande surface, supermarché, épicerie...


Chicken wait to be fed in a Shanghai suburb March 5, 2006. A Chinese medical expert said on Saturday he would urge China's parliament to strengthen measures to prevent bird flu, but added the country was much better prepared to handle a pandemic than it was at the time of SARS.  REUTERS/ Aly Song
Les poulets doivent montrer pattes blanches
Plus une volaille ne peut être importée au Luxembourg sans disposer d'un certificat de santé vétérinaire. Le ministère de l'Agriculture souhaitant ainsi limiter le risque de contamination des élevages par la grippe aviaire.

Selon les chiffres disponibles sur le portail Internet de la sécurité alimentaire, le nombre de rappels a fortement augmenté ces dernières années. Mais, pour Patrick Hau, directeur adjoint à l'administration luxembourgeoise vétérinaire et alimentaire (Alva) -qui dépend du ministère de l'Agriculture-, il ne faut pas y voir une dégradation des conditions de production de ces aliments. C'est même tout le contraire: «Ces dernières années, il y a de plus en plus de contrôles, de plus en plus de transparence, et un système d'alerte rapide a été créé.»

Concernant les contrôles, ils sont effectués à plusieurs niveaux. Tout d'abord par les établissements alimentaires eux-mêmes. Un auto-contrôle, en quelque sorte, qui permet déjà de déceler des produits non conformes à la vente.

Il y a de plus en plus d'alertes internationales qui sont enclenchées et qui ont un impact sur le Luxembourg

Patrick Hau, directeur adjoint de l'Alva

Par l'Alva ensuite, à différents endroits et différents stades de la fabrication du produit: les inspecteurs interviennent aussi bien dans une exploitation agricole que dans une grande surface, en passant par une chaîne de transformation ou un restaurant. Voilà pour le Luxembourg «intra-muros». Mais il y a aussi «la collaboration entre les États membres de l'Union européenne qui s'améliore. Et donc il y a de plus en plus d'alertes internationales qui sont enclenchées et qui ont un impact sur le Luxembourg», complète Patrick Hau. 

Davantage de transparence et de communication amènent donc à cette augmentation des rappels préventifs, qui peut parfois effrayer le consommateur. «Cela ne veut pas dire que la sécurité alimentaire n'est pas garantie. Au contraire, c'est plutôt un indicateur qui prouve que ça fonctionne de mieux en mieux, parce qu'il y a de plus en plus de contrôles et de plus en plus de notifications qui sont effectuées.»


(FILES) This file photograph taken on July 8, 2013, shows hot chocolate before being moulded at the Barry Callebaut chocolate factory in Wieze, eastern Flanders. - Swiss group Barry Callebaut, the world's largest cocoa and chocolate company, said on June 30, 2022, that it had halted chocolate production at its Wieze (Belgium) factory, billed as the world's largest, after salmonella was found in a batch on June 26. (Photo by GEORGES GOBET / AFP)
Des cas de salmonelles détectés dans une usine belge
Après Ferrero à Arlon, c'est au tour du géant mondial du chocolat Barry Callebaut d'être pointé du doigt pour des cas de salmonelles dans son usine à Wieze en Belgique.

Pas de décès en 2022

Ces rappels sont donc communiqués sur le portail Internet de la sécurité alimentaire -avec la possibilité de s'abonner à un système d'alerte par mail- et en magasins. Dans certains cas, selon le risque potentiel, les médias sont sollicités pour relayer l'information. «Cela dépend du niveau de contamination, et aussi de la souche présente. Par exemple, dans le cas de la bactérie Escherichia coli, il y a beaucoup de souches différentes. Certaines ne sont pas pathogènes du tout, alors que d'autres le sont extrêmement», illustre Patrick Hau. 

Si certains aliments, sur lesquels l'Alva avait lancé une alerte, ont malgré tout été consommés et ont pu rendre certaines personnes malades cette année (par exemple des produits sortis de l'usine Ferrero d'Arlon), «à ma connaissance, il n'y a heureusement pas eu de décès au Luxembourg», souligne le directeur adjoint. 

Tous les contrôles sont programmés sur l'année en fonction d'une analyse des risques.

Patrick Hau, directeur adjoint de l'Alva

2022 touche à sa fin, et une période de forte consommation s'annonce avec les fêtes de Noël et du Nouvel An. Mais pas de quoi modifier profondément le travail des agents de l'Alva. «Des périodes de consommation accrue, il y en a plusieurs fois par an, à Pâques par exemple ou lors d'autres fêtes religieuses. Il n'y a pas vraiment d'épisodes ou les contrôles sont beaucoup plus renforcés que d'autres. Sauf peut-être la Schueberfouer, explique Patrick Hau. Là, on met en place un programme particulier pour assurer les contrôles de cette manifestation qui est quand même énorme.»

Sans atteindre cette envergure de la Schueberfouer, un programme de contrôles est prévu sur les marchés de Noël

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet