Changer d'édition

Qui pour prendre la place de directeur de lycée?
Luxembourg 2 min. 16.11.2020 Cet article est archivé

Qui pour prendre la place de directeur de lycée?

Chahutés pour leur gestion de la crise sanitaire dans les écoles, Claude Meisch et Xavier Bettel sont maintenant critiqués sur la gestion des carrières de directeur de lycée.

Qui pour prendre la place de directeur de lycée?

Chahutés pour leur gestion de la crise sanitaire dans les écoles, Claude Meisch et Xavier Bettel sont maintenant critiqués sur la gestion des carrières de directeur de lycée.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 16.11.2020 Cet article est archivé

Qui pour prendre la place de directeur de lycée?

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si jusqu'à présent seuls des fonctionnaires pouvaient postuler à des fonctions de direction dans les lycées luxembourgeois, le gouvernement envisage d'étendre le recrutement au privé. De quoi énerver les syndicats du secteur enseignant.

Recruter. Voilà un verbe que le ministère de l'Education nationale peine à conjuguer. Et que ce soit pour renforcer le nombre d'enseignants mais aussi pour prendre les postes d'encadrement des établissements. Mais pour nombre de syndicats enseignants pas question d'aller dans le sens souhaité par le projet de loi 7662, en cours de discussion à la Chambre. Et ils le feront savoir, ce mercredi 18 novembre, en manifestant place d'Armes, avant le début de la séance plénière des députés.

Ainsi, le ministre Claude Meisch (DP) propose-t-il d'élargir les possibilités de recrutement au-delà du texte en vigueur depuis 2005. Celui imposant pour les établissements d'enseignement secondaire (les 37 lycées publics notamment) de ne choisir un directeur ou son adjoint uniquement parmi les seuls fonctionnaires de la carrière supérieure de l’enseignement disposant d’au moins cinq ans d'expérience professionnelle.


26.10.2020, Nordrhein-Westfalen, Gütersloh: Ein Kehrblech steckt zwischen Fensterrahmen und Fensterbank und verhindert somit das Zufallen des Fensters, beim Schulbeginn in der Freiherr-vom-Stein-Realschule. Ein wichtiges Element in den Hygienekonzepten der Schulen zum Schutz vor Corona ist das intensive Lüften der Klassenräume. Viele Schüler und Eltern fürchten, dass es in den kommenden Wochen und Monaten in den Klassenräumen kalt werden könnte. Alle 20 Minuten Stoßlüften lautet die Vorgabe vom Schulministerium. Eine Maßnahme, die dafür sorgen soll, dass die Aerosol-Konzentration und damit das Corona-Risiko nicht zu stark ansteigen. Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Meisch veut pallier l'absence des enseignants
De nombreux établissements doivent faire face à un manque de personnel. Pour faire face à ce problème, le ministre de l'Education nationale a proposé aux députés de valider les mesures dérogatoires quant au recrutement des remplaçants au sein de l'enseignement fondamental.

Ces critères s’avéreraient trop limitatifs, notamment, pour assurer la prise en main des lycées «spécialisés» comme le Lycée technique pour professions de santé (LTPS), le Lycée technique pour professions éducatives et sociales (LTPES), le Lycée technique agricole (LTA) ou l'Ecole d'hôtellerie et de tourisme (EHTL).

La proposition a réussi à unir dans la même contestation plusieurs syndicats :  Feduse (enseignants du secondaire), Adil (directeurs) et CGFP (fonction publique). Tous refusent l'élargissement des conditions d’admissibilité envisagé avec comme principal reproche de faire rentrer dans la carrière des personnes «sans un minimum d'expérience professionnelle dans l'éducation».

Aux yeux des trois syndicats, il s'agirait là d'une «nouvelle dégradation de l'école publique» et un pas de plus vers la privatisation de l'enseignement. Un avis partagé par d'autres organisations comme le syndicat SEW-OGBL, Apess, ACEN, UNEL et ALPIA ou les Jeunes Déi Gréng.

Visiblement touché par la critique, le ministère de l'Education a réagi, lundi. Et de préciser notamment que les candidats aux postes d’un directeur de lycée devront «disposer des compétences requises dans les trois langues administratives» du pays.

De plus, les services de Claude Meisch soulignent que chaque privé postulant à un poste d'encadrement d’un lycée spécialisé devra «disposer d’une expérience professionnelle de cinq ans au moins dans le domaine de la spécialisation du lycée». Et même d'être doté «d’un solide sens de la pédagogie».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si le ministère de l’Éducation nationale prévoyait d’ouvrir les fonctions dirigeantes dans les lycées et d’autres institutions de la fonction publique à des acteurs venus du privé, l'idée a désormais été abandonnée après un accord passé mardi avec la CGFP.
Das Bildungsministerium denkt darüber nach, die Schüler der oberen Sekundarstufe teils im Präsenz- und teils im Fernunterricht zu unterrichten. Hintergrund ist die zunehmende Zahl an Neuinfektionen bei 16- bis 19-Jährigen in der gesamten Bevölkerung.
La commission des Pétitions a validé, mercredi, la tenue d'un échange public sur le projet de loi n°7662 déposé par le ministre de l'Education nationale. Un texte qui entend élargir les conditions d'accès pour la direction des lycées spécialisés. Près de 4.900 personnes s'y opposent.
Politik, Lizeum, lycée de garçons,  Visite von Xavier Bettel und Claude Meisch, Gespräch mit einer Klasse 7ième und 4ième Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Au lendemain du retrait du projet de loi visant à permettre à des personnels issus du privé de prendre la tête d'un lycée public, le ministre de l'Education nationale fait état d'un «retour à un dialogue constructif», évoquant des «malentendus». Même si «des divergences de vue» persistent.
Politik, DP, Partei, Schulministerium,  Claude Meisch, Covid 19 und Schul und Bildungsministerium, Sicherheitsbestimmungen,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Reconnue comme l'un des défis en milieu scolaire, la détection plus rapide des nouvelles infections doit être améliorée, indique vendredi le ministère de l'Education nationale qui prévoit un envoi accéléré des ordonnances de test et la présence d'équipes de testing mobile.
A medical worker wearing protective equipment puts on gloves at a drive-through COVID-19 test centre on August 27, 2020, in Zagreb. - Croatia recorded its highest number of daily coronavirus infections on August 26 as a tricky summer tourism season brings a resurgence of COVID-19 to the Adriatic country. The nation of 4.2 million braved the first few months of the pandemic without strict lockdown measures, recording less than 100 cases daily for several months and then almost no new infections by mid-May. But new cases have spiked since Croatia opened its borders to tourists for the summer season, hitting more than 200 daily in late August and a record 358 on August 26. (Photo by DENIS LOVROVIC / AFP)
Une confirmation de l'analyse menée par le ministère de l'Education nationale. Telle est la conclusion des échanges organisés avec les «représentants des différents acteurs scolaires» sur la question de la gestion du covid19 à l'école.
Lokales, Claude Miesch besucht Ribeschpont Schule in Dudelingen, Maske, Maskenpflicht, Schule, Covid-19, Corona, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort