Changer d'édition

Quelles mesures d'économie prendra le gouvernement Bettel?
Luxembourg 2 min. 14.10.2014 Cet article est archivé
Cet après-midi au Parlement

Quelles mesures d'économie prendra le gouvernement Bettel?

Après son premier discours sur l'état de la Nation en avril, Xavier Bettel -aux commandes depuis plus de dix mois- s'apprête à faire son deuxième discours-clef devant la Chambre des députés.
Cet après-midi au Parlement

Quelles mesures d'économie prendra le gouvernement Bettel?

Après son premier discours sur l'état de la Nation en avril, Xavier Bettel -aux commandes depuis plus de dix mois- s'apprête à faire son deuxième discours-clef devant la Chambre des députés.
Photo: Marc Wilwert
Luxembourg 2 min. 14.10.2014 Cet article est archivé
Cet après-midi au Parlement

Quelles mesures d'économie prendra le gouvernement Bettel?

Hausse de la TVA, nouvelle contribution généralisée, suppression de certaines allocations... Quelles sont les mesures d'économie budgétaire que le gouvernement Bettel va mettre en place? Réponse du Premier ministre à 15 heures devant la Chambre des députés.

(MF) - Hausse de la TVA, nouvelle contribution généralisée, suppression de certaines allocations... Quelles sont les mesures d'économie budgétaire que le gouvernement Bettel va mettre en place? Réponse du Premier ministre à 15 heures devant la Chambre des députés.

Vingt-quatre heures avant que son ministre des Finances ne dévoile le budget de l'Etat 2015 devant la Chambre des députés mercredi, le Premier ministre Xavier Bettel y dévoilera enfin ce mardi le paquet de mesures d'économie décidé par son gouvernement dans le but de "recréer l'équilibre au sein des finances publiques" à l'horizon 2018 "afin de garantir l'avenir de notre pays", comme il l'avait résumé début septembre.

La déclaration gouvernementale de Xavier Bettel est d'autant plus attendue que le paquet ficelé à huis clos devrait contenir des mesures qui impacteront le pouvoir d'achat des ménages luxembourgeois -c'est la grande crainte qu'avaient exprimée les syndicats- et qui pénaliseront sans nul doute les familles.

En effet, selon des informations qui avaient été publiées par RTL en fin de semaine passée, le gouvernement pourrait supprimer l'allocation d'éducation et l'allocation de maternité.

Si la hausse de la TVA de 2% sera effective à partir du 1er janvier 2015, la question de la suppression du taux super-réduit de la TVA de 3% pour la résidence secondaire a été au centre de nombreuses discussions et propositions entre gouvernement et partenaires sociaux. Reste à savoir si ce taux passera effectivement à 17%?

Autre interrogation qui a déjà fait couler beaucoup d'encre: l'introduction d'une éventuelle contribution généralisée dans l'intérêt de l'enfance et des jeunes qui serait prélevée sur tous les revenus dès 2015, indépendamment du nombre d'enfants. Sera-t-elle de 0,5%? d'un peu plus? ou d'un peu moins?

Autant de questions auxquelles le Premier ministre -dont c'est le deuxième discours-clef devant le parlement luxembourgeois depuis son assermentation en décembre 2013- devrait apporter des réponses cet après-midi.

Représentants du patronat, des salariés du privé, des fonctionnaires vont "affûter" leurs oreilles devant leur poste. Aux premières loges sera assis l'homme qui a longtemps été debout au perchoir avant Xavier Bettel. Le député Jean-Claude Juncker.


Sur le même sujet

Les réactions face aux mesures d'économie annoncées mardi par le Premier ministre au parlement sont claires: OGBL et LCGB sont déçus, l'UEL et la Fédérations des artisans y lisent du positif et l'ULC parle d'une "nouvelle claque pour les consommateurs".
Discours de Xavier Bettel sur le budget de l'Etat
Le Premier ministre Xavier Bettel a débuté à 15h40 son discours sur le budget de l'Etat, un discours intitulé: "De nouvelles perspectives pour le Luxembourg".
Ce jeudi matin, le gouvernement Bettel, syndicats et patronats sont réunis au ministère des Affaires étrangères pour parler de la nouvelle contribution de 0,5% sur tous les revenus, de la suppression du taux super-réduit de la TVA de 3% et, espèrent les syndicats, du cadre budgétaire 2015.
Le gouvernement Bettel autour de la table