Changer d'édition

Quelle motorisation pour votre future voiture?
Luxembourg 2 min. 24.01.2020 Cet article est archivé

Quelle motorisation pour votre future voiture?

La Fédération belge et luxembourgeoise de l'automobile et du cycle a développé une appli pour évaluer le profil des conducteurs.

Quelle motorisation pour votre future voiture?

La Fédération belge et luxembourgeoise de l'automobile et du cycle a développé une appli pour évaluer le profil des conducteurs.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 24.01.2020 Cet article est archivé

Quelle motorisation pour votre future voiture?

L'Autofestival ouvre ses portes ce samedi et, par obligation ou par envie, vous allez faire votre choix durant la grand-messe annuelle de l’automobile. Une application et un test en ligne vous aident à vous repérer dans la jungle des nouvelles motorisations.

 (DH) - Essence, diesel, full électrique, hybride ou gaz? Aujourd'hui, le choix du consommateur ne se résume plus à la simple équation essence ou diesel. A cela s'ajoute des critères à prendre en considération, à l'image des aides de l'État, des très prochaines normes en matière d'émission de CO2 - qui entreront en vigueur au 1er mars-, du prix des carburants à la pompe, de la prochaine gratuité des transports en commun ou encore selon votre degré de conscience écologique.

Face à toutes ces incertitudes, des tests en ligne vous permettent de déterminer votre profil de conducteur. Et pas seulement au nombre de kilomètres parcourus au cours de l'année. Le premier test, sorti lors du Salon de l'Auto de Bruxelles, et en 20 questions, prend en compte l'environnement dans lequel vous circulez et même vos besoin en termes de surface de coffre.


L'État vous aide à passer à l'électromobilité
Chaque nouveau propriétaire d'une voiture, d'un vélo ou d'un deux-roues électrique ou hybride peut désormais prétendre à toucher la nouvelle prime d'incitation. Le fichier de demande vient d'être mis en ligne. Bonne nouvelle pour le porte-monnaie et l'environnement.

Le deuxième est le fruit de la Fédération belge et luxembourgeoise de l'automobile et du cycle (Febiac). Présentée aussi à Bruxelles en ce début d'année, l'application AskLee permet de vérifier si vous êtes «électro-compatible». Non dépendante d'une marque, elle est développée par le département #WeAreMobility Data de la Febiac, sur la base d'études et de données scientifiques compilées par la Fédération. Elle vise essentiellement à fournir des conseils par le biais d'une évaluation du profil du conducteur.

Après avoir renseigné son profil et son véhicule, AskLee enregistre les données de dix trajets de l'utilisateur et les compare à ses données statistiques. C'est ainsi que l'appli calcule l'impact de la conduite sur le coût moyen du trajet, le nombre de trajets possibles avec un véhicule chargé à 100%, le laps de temps avant de devoir recharger son véhicule, le maillage des chargeurs sur ses trajets, les kWh par 100 kilomètres et la capacité que son véhicule devrait posséder.

A la suite de ce test, l'application délivre un «EV Score» de 0 à 100. A moins de 30, abstenez-vous de passer à l'électrique. De 31 à 70, vous éprouverez des difficultés à recharger ou vous devrez vous résoudre à immobiliser votre voiture plus souvent pour refaire le plein de kw/h. De 71 à 100, l'électrique est fait pour vous, n'hésitez plus. L'application AskLee est à télécharger sur Google Play https://bit.ly/39Hf6n7 , ou bien sur l'App Store https://apple.co/39IBNYa


Sur le même sujet

Plus de 200 millions de voitures au look de 4x4 circulent dans le monde. Un succès commercial qui menace de réduire à néant les tentatives du secteur automobile pour baisser ses émissions de CO2... et qui risque de lui coûter cher.
Plus de 200 millions de SUV étaient en circulation en 2018.
Dans un marché en pleine mutation, marqué par les innovations et le renforcement des normes antipollution, le comportement des consommateurs luxembourgeois reste au beau fixe. Etat des lieux à cinq jours de l'ouverture de l'Autofestival.
Les frémissements de l'ère électrique se font ressentir sur le marché automobile. En neuf mois, 2,5 fois plus de voitures électriques ont été immatriculées au Luxembourg qu'un an auparavant. Prime incitative, achat plus propre, offre élargie... le phénomène s'explique.
Déjà 90 communes sur 102 disposent d'au moins un point de recharge électrique pour véhicules. Mais la mise en place globale du réseau, elle, peine à atteindre l'objectif des 800 emplacements d'ici 2020. Le manque étant particulièrement frappant sur les P+R.