Changer d'édition

«Quelle justice fiscale?»
Luxembourg 2 min. 08.10.2020 Cet article est archivé

«Quelle justice fiscale?»

Nora Back n'a pas manqué de rappeler que l'accord de coalition du gouvernement prévoyait l'abolition des stock options.

«Quelle justice fiscale?»

Nora Back n'a pas manqué de rappeler que l'accord de coalition du gouvernement prévoyait l'abolition des stock options.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 08.10.2020 Cet article est archivé

«Quelle justice fiscale?»

Nora Back a rappelé ses priorités et revendications ce jeudi. L'emploi, le pouvoir d'achat et le logement demeurent les chevaux de bataille de la présidente de l'OGBL qui estime que le travail reste toujours davantage taxé que le capital.

(DH) - Alors que la rentrée sociale se dispute la une de l'actualité avec la crise sanitaire, Nora Back a rappelé chez nos confrères de RTL radio, les priorités syndicales du moment. La présidente de l'OGBL a ainsi souhaité que l'emploi, le pouvoir d'achat, la justice fiscale et le logement fassent partie des thèmes abordés par le Premier ministre Xavier Bettel (DP) lors de son prochain discours sur l'état de la Nation, prononcé ce mardi 13 octobre.

Pour rappel, le discours sur l'état de la Nation aurait dû avoir lieu au printemps mais il avait été reporté en raison de la pandémie de covid-19.  

Pour ce qui est du chômage partiel, Nora Back estime que cette mesure devrait être prolongée au-delà du 31 décembre, «pour empêcher de sombrer dans une crise sociale». Dans le même contexte, le plan de maintien dans l'emploi demeure une mesure indispensable selon elle. A ce propos, une réforme du droit du travail lui semble nécessaire.


Politik, Pressekonferenz OGBL Nationalcomité, Nora Back, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La rentrée sociale donne la fièvre à l'OGBL
Le syndicat a formulé cinq axes d'actions pour le maintien des emplois, du pouvoir d'achat ou une réforme de la fiscalité notamment. Le comité national réclame une nouvelle réunion d'urgence des partenaires sociaux.

Contrairement à Luc Frieden, le président de la Chambre de commerce, qui s'est exprimé mercredi sur les ondes, Nora Back est d'avis que le système fiscal luxembourgeois n'est pas «socialement juste». «Il serait même fou de faire une telle déclaration», a-t-elle indiqué, «le capital n'étant pas autant imposé que le travail». Et la présidente de l'OGBL de citer les stock-options que le gouvernement voulait abolir dans le cadre de l'accord de coalition. «Que cela ne soit pas encore fait est incompréhensible».

En matière de logement, et avant la manifestation à ce sujet qui aura lieu ce samedi, Nora Back comprend «la frustration des gens» dont le pouvoir d'achat est de plus en plus rogné en raison des prix pratiqués sur le marché de l'immobilier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La troisième réunion tripartite du secteur aviation, tenue ce mercredi, a permis de trouver «un accord de principe» pour aider la compagnie aérienne à surpasser la crise actuelle. Au total, 600 personnes seront concernées par le plan de maintien dans l'emploi étalé sur trois ans.
IPO , PK Francois Bausch, Tripartite Aviation , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le syndicat a formulé cinq axes d'actions pour le maintien des emplois, du pouvoir d'achat ou une réforme de la fiscalité notamment. Le comité national réclame une nouvelle réunion d'urgence des partenaires sociaux.
Politik, Pressekonferenz OGBL Nationalcomité, Nora Back, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Quatre jours après l'annonce, par la direction du numéro un mondial de l'acier, de la suppression potentielle de 578 emplois, partenaires sociaux et gouvernement se réunissent ce lundi à 16h30. Une réunion qui ne devrait toutefois pas aboutir à des annonces concrètes.
An employee looks at coils of steel treated by galvanization are stored in the world's largest steel maker ArcelorMittal's "cold factory" of the northeastern France plant of Florange, on April 16, 2013. Usibor steel (weight savings and improved crashworthiness) are producted in the cold factory.   AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN
Suite au premier comité national de l'OGBL durant la crise sanitaire, Nora Back, sa présidente, a réalisé un état des lieux de la tripartite. Elle appelle notamment à davantage de mesures pour aider les ménages.
Politik, Pressekonferenz OGBL Nationalcomité, Nora Back, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les syndicats sont ressortis amers de la rencontre, vendredi, avec Etat et patronat. Pour LCGB, OGBL et CGFP, si des avancées sociales ont été obtenues, la discussion n'a pas permis d'aborder des thèmes essentiels pour assurer une sortie de crise aux dégâts socialement limités.
Politik, Tripartite, Chateau de Senningen, Xavier Bettel, Patrick Dury, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) a apprécié l'entrevue accordée par Xavier Bettel et sept de ses ministres mercredi matin. Même si rien ne presse encore à ses yeux, l'organisation patronale se dit prête à participer à une tripartite.
IPO,corona Tripartite Senningen. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
OGBL, LCGB et CGFP craignent que le dialogue social ne fasse les frais de la crise du covid-19. Et même si, mercredi, ils rencontrent le Premier ministre, c'est bien un comité à trois (gouvernement, syndicats, patronat) qu'ils ont à nouveau réclamé lundi matin.
Pour son premier discours du 1er Mai, Nora Back, présidente de l'OGBL, s'est voulue offensive en affichant une intransigeance quant au retour supposé d'une politique d'austérité une fois la pandémie passée.
OGBL, 1.-Mai-Rede N-Back - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Lors de sa première réunion du Comité national en tant que présidente, Nora Back a dévoilé mardi les principaux chevaux de bataille du syndicat majoritaire pour l'année nouvelle. Les inégalités sociales, le logement ou encore la réforme fiscale figurent au cœur de ses préoccupations.
Les inégalités sociales, le logement ou encore la réforme fiscale figurent au cœur des préoccupations de la nouvelle présidente de l'OGBL
Pour la première fois depuis sa création, le syndicat sera présidé par une femme: Nora Back. Un choix fait à 97,5% par les délégués nationaux, vendredi. L'ancienne secrétaire générale prend la succession d'André Roeltgen. Portrait d'une quadra engagée.
POL, Interview Nora Back, OGBL, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort