Changer d'édition

Quel avenir pour le changement d'heure?
Luxembourg 1 4 min. 30.03.2019 Cet article est archivé

Quel avenir pour le changement d'heure?

Quel avenir pour le changement d'heure?

Photo: Shutterstock
Luxembourg 1 4 min. 30.03.2019 Cet article est archivé

Quel avenir pour le changement d'heure?

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
La fin du passage de l'heure d'été à l'heure d'hiver au sein de l'Union européenne a été avalisée ce mardi par le Parlement à Strasbourg. Mais il reste encore aux Etats à se positionner sur la question dans les mois à venir.

Ce dimanche aurait dû être le dernier passage à l'heure d'été au sein de l'Union européenne. Proposée par la Commission en septembre 2018, la suppression du changement d'heure n'aura finalement pas lieu en 2019 mais en 2021. Si tout va bien.

Mardi, le Parlement européen a confirmé son souhait de voir le changement d'heure disparaître. Une volonté exprimée sur base d'une consultation publique qui avait récolté l'avis de 4,6 millions de citoyens européens.

Perturbations des rythmes biologiques

Les Luxembourgeois s’étaient exprimés alors à 79% pour l’abolition, tandis que nos voisins limitrophes, Français, Belges et Allemands se sont prononcés à 84%.

Le principal argument avancé depuis des années par les spécialistes concerne la fatigue qu'entraînent ces changements, qui perturbent les rythmes biologiques.

Deux horaires différents dans l'UE?

«Nous devons prendre cela très au sérieux, en particulier les avertissements des médecins», a souligné à l'AFP l'eurodéputé tchèque, Pavel Svoboda (PPE), après le vote qui a obtenu un large soutien (410 voix pour et 192 contre).

Mais ce choix de report du changement d'heure va poser un problème: deux horaires différents pourront en effet être choisis par les 28 membres de l'Union. Soit l'heure d'été, soit l'heure d'hiver.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Si en 1980, l'UE avait «unifié» les dispositions relatives à l'heure d'été «afin d'assurer une approche harmonisée des changements d'heure au sein du marché unique», à l'époque, les pratiques variaient d'un pays à l'autre.

Ce changement avait donc été introduit principalement pour des motifs d'économies d'énergie - notamment le charbon utilisé pour la production d'électricité - mais celles-ci seraient en réalité marginales, selon la Commission.

  Le Luxembourg préfère garder le même régime horaire que ses voisins  

Quatre décennies plus tard, l'UE abandonne le changement d'heure mais le choix du fuseau horaire revient à chaque Etat. La nécessité d'une coordination refait donc surface parmi les 28 Etats membres, qui pour l'instant n'ont pas pris position. Ce qui pourrait aboutir à une multiplication d'horaires différents dans l'Union.

Au Luxembourg, le gouvernement n'a pas encore tranché officiellement. «Il va sans dire que le Luxembourg préfère garder le même régime horaire que ses voisins et partenaires du Benelux, pour des raisons pratiques et économiques», précise un porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes, contacté par nos confrères de L'essentiel

Eviter la mise en place d'un patchwork

La France, le Portugal, Chypre, la Pologne et la Hongrie sont favorables au maintien de l'heure d'été durant toute l'année. La Finlande, le Danemark et les Pays-Bas, en revanche, préfèrent l'heure d'hiver.

«On ne peut pas se permettre d'avoir un "patchwork" d'heures différentes dans l'Union européenne, en conséquence nous attendons des Etats membres qu'ils coordonnent leurs décisions», a souligné à ce sujet l'eurodéputée suédoise Marita Ulvskog (S&D, gauche), rapporteure du texte, à la sortie du vote mardi.

La Commission devra donc s'assurer dans les mois à venir que les choix des fuseaux horaires décidés par les 28 ne perturbent pas le fonctionnement du marché intérieur, en particulier dans le secteur des transports. Autrement, elle devra intervenir et soumettre une nouvelle proposition législative.

Deux essais déjà infructueux

Selon une source diplomatique citée par l'AFP, la présidence roumaine actuelle de l'UE n'a pas fait du dossier une priorité. Si certains pays soutiennent la fin du changement d'horaire comme la Finlande, d'autres pays sont contre, comme le Portugal, adepte du changement d'heure depuis le début du XXe siècle.

Le pays avait déjà tenté à deux reprises une adoption définitive d'un horaire précis: dans les années 1920, une brève adoption de l'heure d'hiver, puis entre 1967 et 1975 pour l'heure d'été. «Cette expérience nous fait dire que le système actuel fonctionne», martèle le ministre Pedro Marques, appelant à «analyser» l'échec de ces galops d'essai.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La dernière étude TNS Ilres de ce mois de septembre porte sur le possible retrait du changement d'heure en Europe. Une récente étude de la Commission européenne soulignait le fait que les Européens étaient favorables à l'abolition de cette mesure. Qu'en pensent les Luxembourgeois?
Le changement d'heure peut induire des troubles du sommeil.