Changer d'édition

«Que le ministre ne raconte pas n'importe quoi»
Luxembourg 2 min. 22.09.2022
Projet de loi sur l'agriculture

«Que le ministre ne raconte pas n'importe quoi»

Dans la nuit du 16 septembre, la Lëtzebuerger Landjugend a Jongbaueren, les Jongwënzer de Vinsmoselle et le Service Jeunesse Lëtzebuerger Bauerejugend de la Bauernzentrale avaient attiré l'attention dans tout le pays avec des croix vertes et des bottes rouges.
Projet de loi sur l'agriculture

«Que le ministre ne raconte pas n'importe quoi»

Dans la nuit du 16 septembre, la Lëtzebuerger Landjugend a Jongbaueren, les Jongwënzer de Vinsmoselle et le Service Jeunesse Lëtzebuerger Bauerejugend de la Bauernzentrale avaient attiré l'attention dans tout le pays avec des croix vertes et des bottes rouges.
Foto: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 22.09.2022
Projet de loi sur l'agriculture

«Que le ministre ne raconte pas n'importe quoi»

Michèle GANTENBEIN
Michèle GANTENBEIN
Les jeunes agriculteurs se sont entretenus avec le ministre de l'Agriculture Claude Haagen au sujet de la loi agricole. Le point de discorde est l'obligation d'obtenir une autorisation pour l'agrandissement des exploitations.

Les syndicats agricoles sont en ébullition à cause du plafonnement du cheptel prévu dans la future loi agricole. Les jeunes agriculteurs et les jeunes viticulteurs avaient protesté la semaine dernière par une action croisée dans tout le pays, ce qui a poussé le ministre de l'Agriculture Claude Haagen (LSAP) à les rencontrer mercredi pour un entretien.

Aucun investisseur étranger ne vient au Luxembourg.

Luc Emering, président de la Jongbaueren

Selon Luc Emering, président de la Jongbaueren, le fait que des discussions aient eu lieu est positif, mais il est déçu «de voir à quel point le ministre ne connaît pas sa propre loi». «Il ressort très clairement du projet de loi que le plafonnement du cheptel sert à réduire les émissions d'ammoniac. Mais le ministre continue d'argumenter que son intention est de protéger les exploitations agricoles des investisseurs étrangers. Cela n'a aucun sens. Aucun investisseur ne vient de l'étranger au Luxembourg».

Le ministre de l'Agriculture Claude Haagen (LSAP).
Le ministre de l'Agriculture Claude Haagen (LSAP).
Photo: Guy Jallay

Selon Luc Emering, le ministre utilise les exploitations étrangères pour justifier le plafonnement prévu du cheptel, ce qu'il trouve tout simplement malhonnête. «Si le ministre écrit de telles choses dans la loi, il doit les argumenter correctement et ne pas raconter n'importe quoi comme histoire. Le plafonnement ne concerne en fin de compte que les exploitations locales».

Si le texte passe en l'état, le ministre pourra refuser une autorisation à toutes les exploitations agricoles du pays.

Luc Emering, président de la Jongbaueren

L'article 6 ne peut pas rester en l'état, dit Luc Emering. Il y est écrit que le ministre peut refuser l'extension d'une exploitation à partir d'une certaine taille (deux unités de travail) si les objectifs de réduction ne sont pas atteints. Deux unités de travail correspondent à environ 70 vaches laitières. «Toutes les exploitations ont cette taille. Si le texte passe en l'état, le ministre pourra refuser une autorisation à toutes les exploitations du pays». 


Lokales , PK. Erntegepréich. Bilan recolte 2022. Landwirtschaft, De Verband. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Moisson 2022 : l'année des extrêmes
Après une année de pluies extrêmes, une année de sécheresse extrême a suivi. Les agriculteurs sont néanmoins satisfaits.

Selon Luc Emering, c'est ce qui va se passer, «car il est déjà tout à fait clair que nous n'atteindrons pas les objectifs d'émissions».

Les discussions se poursuivront le 27 septembre. Les jeunes agriculteurs espèrent que des conclusions seront alors tirées. Samedi, Luc Emering rencontrera le ministre Haagen dans l'émission Background de RTL.

Cet article a été publié pour la première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les jeunes agriculteurs et les jeunes viticulteurs ont dressé des croix vertes et des bottes rouges le long des routes. Ils sont en colère à cause de la nouvelle loi agricole.
IPO , Place Clairefontaine , PK Jongbaueren , Probleme Baueren , Agrargesetz , grüne Kreuze mit roten Stiefeln Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
La nouvelle Politique agricole commune (Pac) européenne entrera en vigueur le 1er janvier prochain, pour cinq ans. Dans ce cadre, le plan stratégique luxembourgeois est validé: les objectifs et financements sont connus.
21.3. Beringen / Mersch PK Cactus Fleisch Label / Landwirtschaft / Fleisch / Rind  Foto: Guy Jallay
La Cour administrative reproche au ministère de l'Environnement d'avoir appliqué la loi sur la protection de la nature en violation de la Constitution et des droits de l'homme. Cet arrêt est une première dans la jurisprudence.
Seit über drei Jahren versucht Marc Belli eine Genehmigung zu bekommen, um sein durch Brandstiftung zerstörtes Chalet wieder aufzubauen. Das Urteil des Verwaltungsgerichtshofs könnte ihm dabei helfen.