Changer d'édition

Quatre propositions pour répondre au manque de logement
Luxembourg 3 min. 11.06.2020

Quatre propositions pour répondre au manque de logement

Le Luxembourg souffre d'un manque de logement. Henri Kox doit présenter prochainement une étude sur les causes de ce problème.

Quatre propositions pour répondre au manque de logement

Le Luxembourg souffre d'un manque de logement. Henri Kox doit présenter prochainement une étude sur les causes de ce problème.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 11.06.2020

Quatre propositions pour répondre au manque de logement

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Augmenter le crédit d’impôt, louer avec option d'achat ou encore un allègement fiscal sur la vente d'un terrain ou d'une habitation. Les députés se sont penchés sur différentes idées destinées à résoudre en partie l'épineuse question immobilière.

(ER) -  A l'heure où la flambée des prix de l'habitat augmente de plus en plus la «fracture sociale» au pays, quatre propositions de loi ont été mises sur la table jeudi en commission du Logement, toutes déposées par Marc Lies (CSV). La première concerne l'augmentation du crédit d'impôt de 20.000 à 50.000 euros (proposition de loi n°7484). Le but de la démarche étant d'alléger les charges pesant sur les acheteurs et à long terme, limiter la somme totale que le propriétaire devra dépenser pour l'achat de son bien. 

Autre idée émise par le bourgmestre de Hesperange: la possibilité d'une location avec option d'achat à condition que le bâtiment soit construit par un promoteur public (proposition de loi 7485). Pour Marc Lies, «il s'agirait d'une solution intermédiaire entre la location et la vente». Le but de cette approche étant de faciliter l'accès à la première propriété des jeunes ménages. 


Les prix de l'immobilier n'en finissent plus de croître
Au dernier trimestre 2019, les prix d'achat des logements ont enregistré une hausse de 11%, selon les dernières données du Liser. Une croissance à deux chiffres pour le troisième trimestre consécutif qui marquera le pas début 2020. Avant de repartir, estiment les experts.

La troisième proposition concerne plus particulièrement les propriétaires de terrains. Le député de l'opposition souhaite en effet supprimer l'impôt sur la plus-value en cas de vente d'un tel bien au profit du Fonds du Logement (proposition de loi 7487).  Enfin, l'ultime suggestion vise un allègement de la charge fiscale sur la cession de terrains et d'immeubles bâtis (proposition de loi 7486). L'objectif d'une telle démarche selon Marc Lies «étant de créer sur une période de trois années un cadre fiscal avantageux pour la vente de terrains et de logement» afin d'augmenter l'offre. 

Les propositions de loi concernant l'augmentation du crédit d'impôt et l'allègement de la charge fiscale sur la cession des terrains et des immeubles bâtis seront discutées lundi prochain en présence de Pierre Gramegna (DP), ministre des Finances. Par ailleurs, Henri Kox (Déi Gréng), ministre du Logement, a rappelé devant les députés ses deux grandes priorités: des logements dédiés à la location mais qui restent dans la sphère publique et la réalisation de logements à coût modéré selon le principe du bail emphytéotique comme le projet mis en place du côté de Elmen


ILLUSTRATION - Zum Themendienst-Bericht vom 27. Februar 2020: Wer ein Grundstück erwerben will, sollte vor der Unterzeichnung des Bauvertrages prüfen, ob ein Vorkaufsrecht besteht. Foto: Andrea Warnecke/dpa-tmn - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Kox parle, la Chambre immobilière gronde
Le ministre du Logement n'évoque que le secteur public pour répondre au besoin en logements à loyer abordable, et cela irrite les promoteurs privés. Leur représentant, Jean-Paul Scheuren, dénonce même une politique inefficace.

Ce dernier a également souligné qu'il allait prochainement présenter une étude réalisée en concertation avec le Liser. Ces observations doivent montrer clairement l'origine des soucis rencontrés par le secteur logement au Grand-Duché.  Pour rappel, la décennie écoulée a été marquée au Luxembourg par une flambée des prix de l'immobilier. Selon les dernières données du Liser, les prix des logements ont augmenté de plus de 11% aux deuxième, troisième et quatrième trimestres de l'année 2019. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La SNHBM plus bâtisseuse que jamais
A 101 ans maintenant, la Société nationale des habitations à bon marché se retrousse les manches pour construire bien plus de logements que par le passé. Mais à elle aussi de proposer de nouvelles formes d'habitat (colocation) et développer de nouvelles formes locatives.
SNHBM - OP Elmen - Olm - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Travailler ici mais pour vivre où?
Et si la solution à la crise du logement au Luxembourg était à rechercher en France, en Belgique ou en Allemagne? Les députés veulent en avoir le cœur net en créant le premier Observatoire transfrontalier de l'habitat.
Elmen choisi comme site de référence
Principal chantier de la SNHBM destiné à accueillir quelque 2.000 habitants, le projet a été déclaré «d'intérêt général» par le Conseil de gouvernement. Une première qui ouvre la voie à un financement au-delà de 40 millions d'euros pour ce site de 27 hectares situé entre Kehlen et Olm
Projet Elmen in Kehlen - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort