Changer d'édition

Quatre ans pour trouver 300 nouveaux pompiers
Luxembourg 3 min. 27.10.2021
CGDIS

Quatre ans pour trouver 300 nouveaux pompiers

CGDIS

Quatre ans pour trouver 300 nouveaux pompiers

Photo : Claude Piscitelli
Luxembourg 3 min. 27.10.2021
CGDIS

Quatre ans pour trouver 300 nouveaux pompiers

En attendant un nouveau plan national d'organisation des secours, le Luxembourg reconnaît qu'il faudra renforcer les effectifs du CGDIS. Et cela par plus de sapeurs professionnels mais aussi un recours aux volontaires.

(pj avec Marc SCHLAMMES) Le Luxembourg dispose d'un nouveau plan national d'organisation des secours (PNOS). Et, en milieu d'année, ce n'était pas gagné tant les communes se montraient opposées à donner leur aval à un dispositif qui allait leur coûter plus cher qu'actuellement. «Sauver des vies ne doit pas tourner autour de la question du financement», a encore rappelé la ministre de l'Intérieur en présentant, mardi, la nouvelle organisation des secours en cas de crise ou catastrophe.


Lok , Central des Secours d`Urgence , C.S.U. 112 , Notrufzentrale , ITV Christopher Schuh , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les missions du CGDIS s'adaptent au covid
Si le nombre d'interventions est resté relativement stable en 2020, les pompiers du Luxembourg ont constaté une augmentation des opérations de secours à personnes lors des phases de restrictions sanitaires.

Car si pour Taina Bofferding (LSAP) et le gouvernement, des secours efficaces ne sauraient être un «nice to have» gratuit, le syndicat des communes (Syvicol) peste toujours contre la facture tendue. Mais les inondations de la mi-juillet ont sans doute poussé les uns et les autres à reconnaître la nécessité de s'appuyer sur une organisation parfaite. Il est vrai que le corps grand-ducal d'incendie et de secours (CGDIS) y a joué un rôle crucial, et a fait montre de son professionnalisme au pays et même en renfort en Belgique ou Allemagne

Sauf qu'avec le nouveau PNOS, il va falloir débourser un peu plus. De l'ordre de +10% d'ici 2025, a calculé le ministère de l'Intérieur. Une facture que se partageront à moitié égale l'État et l'ensemble des communes. Pour Taina Bofferding, en moyenne, le coût du CGDIS ne représenterait alors qu'environ 1% des dépenses communales selon ses estimations. 

Mais les secours ne sauraient être performants sans être confortés en nombre. A l'image de la police grand-ducale ou de l'armée luxembourgeoise qui cherche à gonfler ses rangs, les pompiers attendent donc des bras supplémentaires pour faire face aux missions du plan d'organisation des secours. Cela passera par plus de volontaires mais aussi plus de sapeurs professionnels, insiste le directeur général du corps grand-ducal, Paul Schroeder. 


Déménagement du CIS Luxembourg vers le CNIS / Foto: Morris KEMP
La parade des pompiers quittant la route d'Arlon
Dimanche, une trentaine de véhicules ont traversé la capitale toutes sirènes hurlantes et gyrophares allumés. Un cortège symbolique pour marquer le déménagement des soldats du feu à Gasperich, après près d'un siècle passé dans leur ancienne caserne.

D'où les 300 recrutements espérés d'ici quatre ans. Des hommes de terrain mais aussi des personnels formés à des domaines aussi divers que la numérisation, l'administratif, la logistique. Sachant qu'actuellement, le CGDIS compte un peu plus de 7.200 personnels (tous statuts confondus) qui, par exemple en 2020, ont assuré 59.721 interventions.

Ces embauches sont d'autant plus nécessaires que le Luxembourg s'est fixé des objectifs hauts en matière de secours : en 2025, les 37 ambulances stationnées dans tout le pays devront être disponibles 24/7. Et à la même date, l'accès des secours sur un théâtre d'opération ne devra pas prendre plus de 15 minutes. Des challenges qui nécessitent des matériels autant que des effectifs. Le tout devant se financer. La boucle est bouclée...

Mais le PNOS, désormais activé en cas de coup dur, reste surtout un document technique. Répartissant les rôles entre les différentes autorités pour agir au mieux dans l'urgence. Des agents communaux aux civils en passant par la nouvelle cellule de crise gouvernementale et autres acteurs des secours. Ce serait faire offense au travail du colonel Raymond Guidat du CGDIS que de ne pas le rappeler. C'est à lui que le pays doit ce nouveau rapport.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Comment gouvernement luxembourgeois et secours ont-ils réagi face aux pluies diluviennes des 14-15 juillet derniers? L'opposition souhaitait la mise en place d'une commission d'enquête indépendante, l'idée a été noyée par la majorité.
Anwohner in der Rue Maximilien schützen ihre Einfahrt mit Sandsäcken / Foto: Volker BINGENHEIMER
Si le nombre d'interventions est resté relativement stable en 2020, les pompiers du Luxembourg ont constaté une augmentation des opérations de secours à personnes lors des phases de restrictions sanitaires.
Lok , Central des Secours d`Urgence , C.S.U. 112 , Notrufzentrale , ITV Christopher Schuh , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Mercredi soir et jeudi matin, en France le numéro d'appel d'urgence a été injoignable. Au Grand-Duché, pareille mésaventure est déjà survenue voilà quatre ans. Depuis, les secours ont mis en place des alternatives.
Tandis que les militaires luxembourgeois veillent à la distribution des masques aux frontaliers, les soldats du feu du CGDIS sont eux mobilisés pour distribuer 27 millions de protections sur l'ensemble du pays.
Lokales,Verteilung von Schutzmasken an die Gemeinden durch den CGDIS.Belieferung der Gemeinde Rambrouch.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Deux soldats du feu sont venus rejoindre le Corps grand-ducal d'incendie et de secours. Mais cette année, 58 pompiers professionnels viendront grossir les effectifs du CGDIS pour faire face à l'augmentation des interventions.
POL, Ein Jahr CGDIS, mit Taina Bofferding, Lydie Polfer, Alain Becker und Paul Schroeder, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort