Changer d'édition

Quand vacciner ne suffit pas à protéger
Luxembourg 2 min. 06.05.2021

Quand vacciner ne suffit pas à protéger

Parmi les derniers choix pris, le gouvernement a acté que les injections Johnson & Johnson pouvaient être faites aux plus de 30 ans sans restriction.

Quand vacciner ne suffit pas à protéger

Parmi les derniers choix pris, le gouvernement a acté que les injections Johnson & Johnson pouvaient être faites aux plus de 30 ans sans restriction.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 06.05.2021

Quand vacciner ne suffit pas à protéger

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La ministre de la Santé reconnaît que quelques centaines de personnes ont été infectées par le covid-19 après avoir reçu la première ou la seconde injection. Des cas étudiés mais pas si étonnants.

Oui, la campagne vaccinale anti-covid progresse au Luxembourg. En un peu plus de quatre mois, 213.000 doses ont pu être administrées. Oui, le rythme va s'accélérer dans les semaines à venir. Oui, la vaccination (et le respect des gestes barrières) reste la meilleure protection connue contre la propagation de l'infection pulmonaire qui a déjà touché 67.850 résidents au Luxembourg. Mais non, aucune formule actuellement distribuée ne protège à 100% du virus. Et la ministre de la Santé a joué la carte de la transparence sur ce sujet, lors de sa dernière conférence de presse.


ARCHIV - 26.02.2021, Niedersachsen, Hannover: Ein Schild mit einer Spritze hängt an der Zufahrt zum Impfzentrum auf dem Messegelände. Dort sind in Einzelfällen Impfstoffe verwechselt worden.    (zu dpa «Panne im Impfzentrum: Mittel von Biontech und Astrazeneca verwechselt») Foto: Julian Stratenschulte/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les volontaires patienteront deux mois avant leur rappel
Les 30-54 ans qui se sont signalés pour recevoir leur vaccination anti-covid AstraZeneca commencent à être invités. Le ministère de la Santé vient de décider de fixer à huit semaines le délai d'attente avant la deuxième injection.

Oui, au Grand-Duché aussi, il a été noté des cas de contamination de personnes ayant pourtant été vaccinées. La situation a été relevée auprès de 724 hommes et femmes après la première injection, et 139 après la seconde dose (voire même plusieurs semaines après cette ultime piqûre). Des cas qui font l'objet d'une étude, a assuré Paulette Lenert. 

Si l'information ''ravira" les antivax, il convient de la relativiser. D'abord parce qu'aucun vaccin (contre une quelconque infection) n'apporte une immunité de la totalité de la population. Et cela est autant valable pour le covid que pour la rougeole, la coqueluche, les hépatites ou la grippe. Dans ce dernier cas, il est même reconnu que la vaccination ne prévient l'apparition de la maladie que chez environ 40 à 60% des personnes en bonne santé et lorsque les souches de virus contenues dans la formule employée correspondent bien aux souches en circulation.

Relativiser le nombre de contaminations post-injections aussi avec le nombre de personnes bel et bien protégées. Là encore, comme pour les effets indésirables relevés (moins de 1% des vaccinés), le rapport bénéfices/risques joue très largement en faveur de la vaccination anti-covid.

D'ailleurs, la peur du vaccin ne semble pas gagner de terrain au Grand-Duché. Selon, Xavier Bettel, le taux d'adhésion des personnes invitées approcherait les 76%. Et puis, certains signes démontrent l'utilité de la campagne d'immunisation luxembourgeoise. Par exemple, on note une baisse significative du nombre de contaminations des seniors parmi les premiers vaccinés dans la population. «Une baisse qui fait que moins de personnes âgées ou vulnérables ne se retrouvent à l'hôpital; les équipes ayant donc moins de sujets à complication à prendre en charge dans cette catégorie».


(de g. à dr.) Anne-Catherine Ries, directrice du Service des médias et des communications, ministère d'État ; Mike Hentges, conseiller diplomatique du Premier ministre ;Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur ; Dennis Wernerus, rapporteur politique à la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg ; Fabrice Comptour, conseiller politique, membre du cabinet du commissaire Breton ; Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État
«Nous voulons atteindre l'immunité collective à l'été»
Présent lundi au Luxembourg, le commissaire européen en charge notamment de l'approvisionnement en vaccin des Etats membres rappelle l'ambition de vacciner 70% des adultes d'ici la mi-juillet et annonce que 410 millions de doses seront livrées au cours du second semestre.

Les spécialistes en immunologie vont maintenant se pencher sur ces cas d'infection post-vaccin. Voir si le manque d'efficacité est à mettre sur le compte d'une inadaptation dose/variant. Si cela est dû à la physiologie même des individus. Si la contamination provient d'une baisse de la protection immunitaire à un moment donné ou au terme d'une certaine durée. Si les malades n'étaient pas infectés déjà avant d'être reçus en centre de vaccination ou quelques jours plus tard, etc.



Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Surveillées comme le lait sur le feu de crainte qu'elles ne débordent, les nouvelles souches du coronavirus ne semblent pas connaître de changement dans leur répartition au Luxembourg.
PRODUKTION - 22.04.2021, Nordrhein-Westfalen, Münster: Prof. Alexander Mellmann, EHEC-Experte, Facharzt für Mikrobiologe und Hygiene am Universitätsklinikum Münster untersucht Proben verschiedener Keime, die auf Petrischalen kultiviert werden. Mellmann leitet das Nationale Konsiliarlabor für das HUS-Syndrom, der schwersten Erkrankungsform des Darmskeims, und pflegt eine der weltweit größten Sammlungen an EHEC-Erregerstämmen. Am 1. Mai 2011 war der erste Patient an blutigem Durchfall erkrankt. Die Suche nach der Herkunft des Keims dauerte Monate. Am Ende galten Bockshornkleesamen aus Ägypten für die Anzucht von Sprossen als Auslöser. Forscher aus Münster entschlüsselten das Erbgut des Erregers. Welche Schlüsse haben die Behörden seitdem gezogen? Gibt es Langzeitfolgen für die Betroffenen? (zu dpa «Schlimmster Ehec-Ausbruch: Was den Darmkeim 2011 so tückisch machte») Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Face à l'évolution de la situation sanitaire, Xavier Bettel annonce mercredi que les acteurs de l'Horeca pourront à nouveau servir en intérieur. Les terrasses pourront, elles, rester ouvertes jusqu'à 22h. Le couvre-feu, lui, reste de vigueur, mais débutera à minuit.
Si policiers et enseignants ont gagné une place dans l'ordre de vaccination anti-covid, pourquoi pas d'autres professionnels? Aussi, la Fédération des industriels luxembourgeois demande au gouvernement d'élargir l'accès aux injections à trois autres catégories.
A French red cross member administers a dose of the Pfizer/BioNTech vaccine to a woman at the Covid-19 vaccination center Paris La Defense Arena in Nanterre, west of Paris on the opening day on May 3, 2021. (Photo by BERTRAND GUAY / AFP)
Pour l'heure, le Luxembourg repousse l'idée de changer de vaccin entre deux injections anti-covid. Mais Paulette Lenert ne ferme pas définitivement la porte à cette option si des études probantes établissaient une bonne efficacité immunitaire.
(FILES) In this file photo taken on January 22, 2021 Empty vials of the Pfizer-BioNTech Covid-19 disease vaccine are displayed at the regional corona vaccination centre in Ludwigsburg, southern Germany. - The United States is expected to authorize the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine for children age 12 and up by early next week, US media reported on May 3, 2021. Pfizer has applied for emergency use authorization for its Covid vaccine for children and teenagers between ages 12 and 15, according to CNN, citing a government official. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)
Déjà 6.897 doses anti-covid ont été injectées dans le pays. La campagne s'adaptant au jour le jour, selon les stocks mis à disposition par Pfizer, Moderna et -qui sait- bientôt AstraZeneca.
A health worker prepares a Moderna Covid-19 vaccine at the vaccination centre Hall Victor Hugo in Luxembourg, on January 21, 2021, during a vaccination campaign aimed at curbing the spread of the Covid-19 pandemic. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)