Changer d'édition

Quand l'Horesca responsabilise ses membres
Luxembourg 2 min. 09.07.2020

Quand l'Horesca responsabilise ses membres

L'Horesca appelle au respect strict des consignes sanitaires dans tous les établissements

Quand l'Horesca responsabilise ses membres

L'Horesca appelle au respect strict des consignes sanitaires dans tous les établissements
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 09.07.2020

Quand l'Horesca responsabilise ses membres

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Soucieuse d'éviter de nouvelles fermetures eu égard au regain des infections au covid-19, la Fédération des hôteliers, restaurateurs et cafetiers du Luxembourg enjoint ses membres à respecter scrupuleusement les règles sanitaires en vigueur dans un communiqué publié ce jeudi.

C'est clair, depuis la hausse subite des cas de coronavirus constatée ces deux dernières semaines, les bars et restaurants figurent dans le collimateur des autorités. Redoutant une nouvelle fermeture qui s'avérerait catastrophique pour une industrie déjà sévèrement touchée, l'Horesca enjoint ce jeudi dans un communiqué les 3.000 entreprises du secteur employant plus de 20.000 salariés à «se conformer strictement aux règles sanitaires en vigueur.»

Constatant que «certains cafés plaçaient leurs tables côte à côte, servaient des boissons à des clients qui n'étaient pas assis ou restaient ouverts après l'heure autorisée (minuit, ndlr)», la Fédération des hôteliers, restaurateurs et cafetiers donne de la voix. Face à ces dérives, l'instance rappelle avoir envoyé à tous ses membres un guide sanitaire répertoriant toutes les différentes règles à respecter. De plus, l'Horesca, qui «tient néanmoins à féliciter la majeure partie de ses membres», renouvelle auprès de ses membres son invitation à adhérer au label «Safe to serve», qui garantit à la clientèle un respect total des règles d'hygiène.

Pointant du doigt notamment les rassemblements devant les cafés, le gouvernement envisage la mise en place d'une nouvelle loi covid, plus restrictive. La future législation, qui entrerait en vigueur le 24 juillet, prévoit notamment que la consommation à table devienne «obligatoire pour le client». Ainsi, les personnes qui seront debout, un verre à la main, pourraient alors se voir sanctionner. C'est qu'avec pas moins de 300 nouvelles infections enregistrées sur la seule dernière semaine, la crainte d'une seconde vague devient de plus en plus présente dans le chef des autorités.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dr Bettel doit remettre sa blouse d'urgentiste
L'inquiétante reprise des infections covid-19 de ces derniers jours sera au cœur du discours du Premier ministre à la Chambre, ce mercredi à 14h. Le diagnostic est clair: il faut revoir les textes qui régissent le quotidien pour éviter la deuxième vague qui pointe.
Politik, ITV Xavier Bettel für Europa Tag, Foto. Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les clients des bars directement dans le viseur
Face à la hausse du nombre des nouvelles infections, de nouvelles restrictions sont envisagées pour tenter de juguler l'arrivée d'une potentielle deuxième vague. Notamment pour éviter les rassemblements devant les cafés ou certaines fêtes privées. A l'inverse, la nouvelle loi covid-19 prévoit l'ouverture de certaines foires et salons.
Wirtschaft, Wiedereröffnung Terrassen und Restaurants, Luxemburg, Covid-19, Corona, Horesca, Foto:Lex Kleren/Luxemburger Wort
De nouvelles limites pour les fêtes en privé
Un nombre de contaminations qui bondit, des inquiétudes sur une possible reprise d'infection, trop de rassemblements sans respect des gestes barrières : le gouvernement ne se contentera plus de recommandations mais entend fixer des obligations. Pas plus de 20 personnes, point.
La fête est finie pour le covid-19
Alors que le virus circule toujours, la police constate de plus en plus de rassemblements massifs prohibés. Bars ne respectant pas les consignes et fêtes privées vont-ils devenir les nouveaux clusters de l'épidémie? François Bausch assure que la vigilance va s'accroître.
Les lois covid adoptées avec la seule majorité
La loi transposant une partie des décisions sanitaires contre la pandémie de covid-19, prises lors de l'état de crise, a été validée lundi grâce aux voix des députés DP, LSAP et Déi Gréng. Le CSV et l'ADR ont voté contre, tandis que déi Lénk et Piraten se sont abstenus.
8.3.IPO / Chambre des Députes , Krautmarkt / Abgeordnetenkammer Foto:Guy Jallay