Changer d'édition

Protégez-vous: Les moustiques attaquent le Luxembourg
Malgré un premier cas de virus Zika au Luxembourg, le pays ne risque a priori pas grand chose

Protégez-vous: Les moustiques attaquent le Luxembourg

Photo: © RolfAasa/istock.com
Malgré un premier cas de virus Zika au Luxembourg, le pays ne risque a priori pas grand chose
Luxembourg 5 min. 05.08.2016

Protégez-vous: Les moustiques attaquent le Luxembourg

Les autorités sanitaires américaines viennent d'annoncer que deux bébés californiens sont nés avec une microcéphalie à cause du virus Zika. Le Luxembourg peut-il être concerné? On fait le point.

Par Benjamin Jung

Les autorités sanitaires américaines viennent d'annoncer que deux bébés californiens sont nés avec une microcéphalie à cause du virus Zika. Le Luxembourg peut-il être concerné? On fait le point.

Zika: a priori peu de risque

Le virus Zika est transmis principalement par le moustique tigre, pas recensé au Luxembourg.

Selon Loris Pétry, entomologue (spécialiste de l'étude scientifique des insectes) de l'université de Nancy, une trentaine d'espèces de moustiques cohabitent dans nos régions. Elles ne piquent pas toutes l'homme.

Il explique que pour qu'une maladie comme Zika se propage, il faut d'une part que le virus soit présent sur le secteur, et d'autre part que le bon moustique le transmette d'un individu à l'autre.

Zika se transmet néanmoins très rapidement en Amérique du Sud et en Amérique centrale. C'est ainsi qu'une Luxembourgeoise de 65 ans a contracté le virus lors d'un voyage au Mexique, le ramenant pour la première fois sur le sol du Grand-Duché. Cette femme n'a finalement pas eu besoin d'hospitalisation et se porte bien.

Femmes enceintes, soyez vigilantes

Il est très important pour les femmes enceintes d'être vigilantes.
Il est très important pour les femmes enceintes d'être vigilantes.
Photo: Shutterstock

La ministre de la santé, Lydia Mutsch, a souligné que seulement une personne infectée sur cinq présente des symptômes. Ceux-ci sont sans gravité et sont similaires à ceux de la grippe: fièvre, douleurs articulaires et musculaires, fatigue, maux de tête. Ils disparaissent après 2 à 7 jours.

Si vous revenez d'une zone infestée comme le Brésil, le Mexique ou le Venezuela, il est conseillé de s'abstenir de toute activité sexuelle ou d'utiliser un préservatif.

En effet, de rares cas de contamination par voie sexuelle ont été recensés et le virus peut, dans les pires des cas, causer de graves malformations sur le fœtus.

Les causes de la prolifération

Si le Luxembourg est à l'abri d'une propagation du virus, les moustiques envahissent néanmoins le Grand-Duché et ses pays limitrophes.

Vingt-trois départements français connaissent des proliférations inhabituelles de ces insectes. Parmi ceux-ci, la Meuse, les Ardennes et l'Alsace, proches de nos frontières, sont tous trois placés en alerte orange par le site vigilance-moustiques.com.

www.vigilance-moustiques.com

Cette prolifération est due à un hiver doux, des pluies importantes et à l'apparition de brusques chaleurs. Tous les éléments étaient réunis cette année pour permettre aux œufs de survivre et aux larves de se développer.

Un problème écologique

Pour Loris Pétry, la prolifération à grande échelle est également due à la construction d'habitations dans les zones humides et à la destruction de la faune de ces secteurs.

Il en résulte une disparition des prédateurs de moustiques comme les batraciens ou les poissons, empêchant la régulation des insectes.

Une meilleure gestion plus respectueuse de l'environnement et une sauvegarde des écosystèmes auraient une influence positive sur la prolifération des insectes nuisibles.

Comment se protéger

Utiliser des répulsifs est une des solutions pour éviter les piqûres.
Utiliser des répulsifs est une des solutions pour éviter les piqûres.
Photo: Shutterstock

Vous pouvez prévenir les piqûres de moustiques de diverses manières:

  • Utiliser des répulsifs pour votre peau. Il est déconseillé d'utiliser des répulsifs à base de DEET (composé chimique dont la structure est proche de celles de certains pesticides). Ces derniers sont efficaces, mais leur toxicité est avérée pour le système nerveux.

  • Porter des vêtements clairs qui protègent les bras et les jambes. 

  • Imprégner les vêtements d'insecticides à base de perméthrine. Ce sont des insecticides non toxiques pour l’homme, mais très toxiques pour les moustiques.

  • Utiliser une moustiquaire qui peut être placée devant les fenêtres ou au-dessus du lit en pensant à glisser les bords sous le matelas afin que les moustiques n'entrent dans les draps ou la couette.

  • Utiliser un ventilateur. La ventilation va gêner les moustiques qui auront plus de difficultés à piquer. Les moustiques préférant les endroits chauds, ils seront également moins attirés.

  • Vaporiser la pièce où vous dormez avec un insecticide en respectant les modalités d’emploi du produit.  

  • Éviter les cosmétiques ainsi que l’absorption d'alcool, qui sécrètent des odeurs attirant les moustiques.

  • Par ailleurs, les moustiques piquent de préférence un sujet situé à l’ombre plutôt qu’au soleil.

Halte aux idées reçues

L'entomologue Loris Pétry ajoute que l'attrait des moustiques pour la lumière est une idée reçue, ces derniers étant quasiment aveugles.

Il en va de même pour la croyance collective selon laquelle les moustiques préfèrent les sangs sucrés. Ils ne sont en effet attirés que par des molécules dégagées par les sueurs et la respiration.

Attention à l'eau stagnante

L'eau qui stagne est idéale pour le développement des larves.
L'eau qui stagne est idéale pour le développement des larves.
Photo: Shutterstock

Selon le ministère de la Santé, pour éviter la prolifération des moustiques, il est nécessaire d'éliminer tous les endroits propices à leur reproduction.

Vous pouvez vider, nettoyer ou couvrir tous les contenants susceptibles de retenir l’eau, même en petites quantités, comme les seaux, pots de fleurs, pneus et autres récupérateurs d'eau.

Vaccin: des recherches prometteuses

La recherche pour éradiquer le virus est en marche.
La recherche pour éradiquer le virus est en marche.
Photo: Shutterstock

Malgré des résultats de tests encourageants aux États-Unis, il n'existe à ce jour aucun vaccin capable d'éradiquer le virus Zika chez l'homme.

Des recherches sont menées à Québec, Miami et Philadelphie par le laboratoire Inovio Pharmaceuticals et la biotech sud-coréenne GenOne Life Sciences. Parallèlement, l'Institut américain des allergies et maladies infectieuses (NIAID) développe un vaccin qui sera bientôt administré à 80 volontaires.

Si les résultats de ces tests attendus pour janvier 2017 sont concluants, une deuxième phase d'essais aura lieu dans des pays où le virus est endémique.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Jeux de Rio: Zika: risque négligeable pour les visiteurs
Les personnes se rendant en août aux jeux Olympiques de Rio ont un risque négligeable d'être contaminées par le virus Zika mais, en cas d'infection, elles ne devraient pas propager l'épidémie dans le monde, selon une étude publiée lundi.
Zika fait peur, mais les risques sont limités selon une étude publiée lundi