Changer d'édition

Protéger le patrimoine architectural de Luxembourg
Luxembourg 2 min. 02.07.2015 Cet article est archivé
Nouveau projet de loi d'ici la fin de l'année

Protéger le patrimoine architectural de Luxembourg

Il est également prévu que 500 édifices religieux du pays soient protégés.
Nouveau projet de loi d'ici la fin de l'année

Protéger le patrimoine architectural de Luxembourg

Il est également prévu que 500 édifices religieux du pays soient protégés.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 02.07.2015 Cet article est archivé
Nouveau projet de loi d'ici la fin de l'année

Protéger le patrimoine architectural de Luxembourg

La ministre de la Culture Maggy Nagel a annoncé son intention de présenter un projet de loi sur la préservation et la protection du patrimoine architectural à Luxembourg.

La ministre de la Culture Maggy Nagel a annoncé son intention de présenter un projet de loi sur la préservation et la protection du patrimoine architectural au Luxembourg.

Les lois actuelles de protection du patrimoine national datent de 1983, et octroient le statut de monument national sur certains bâtiments. De plus, elles ne répondent pas aux besoins modernes pour la préservation des sites historiques, selon les députés qui ont eu un débat à ce sujet au Parlement ce mercredi. 

Le débat avait été demandé par le député DP André Bauler. 

Le Luxembourg a jusqu'ici échoué à ratifier la Convention de Grenade pour la protection du patrimoine architectural, ce qui, selon Franz Fayot, montre un manque évident d'intérêt politique pour mieux protéger le patrimoine culturel du Luxembourg. 

Il y a seulement environ 1.050 bâtiments protégés à travers le Grand-Duché, tandis que près de 5.000 pourraient être sous protection, bien qu'il n'y ait pas de liste exhaustive. 

Surtout à une époque où le logement se fait rare, tous les bâtiments sont vieux, trop souvent démolis pour faire place à de nouveaux blocs d'appartements, a ajouté Franz Fayot. 

Alors qu'une nouvelle loi a été discutée il y a quelques années, un projet de loi sur la question en 2007 a été retenu et n'a jamais été voté au Parlement. Les députés des autres partis sont en grande partie d'accord avec Franz Fayot. 

L'ancien ministre de la Culture, Octavie Modert a également été critiquée au cours du débat pour son manque d'action au cours de son mandat. Elle a expliqué que la question est très complexe et a souhaité bonne chance à son successeur. 

Maggy Nagel espère présenter un projet de loi avant la fin de l'année. 

Les propositions comprennent jusqu'à présent la création d'un inventaire des sites à protéger, où les communes sont invitées à proposer des noms. En outre, le service national des monuments et le centre pour la recherche archéologique national vont fusionner pour créer l'administration du patrimoine culturel. 

Selon ce projet de loi, il y aura désormais une seule procédure pour classer les bâtiments.

Actuellement, il y a deux listes différentes, le «ensembles sensibles» et l' «inventaire supplémentaires des monuments nationaux", qui permettent différents niveaux de rénovation et de transformation. Il est également prévu que 500 édifices religieux du pays soient protégés.  


Sur le même sujet