Changer d'édition

Protéger l'alouette lulu ou le triton crêté a un prix
Luxembourg 20.04.2021

Protéger l'alouette lulu ou le triton crêté a un prix

La réserve naturelle de Troisvierges est l'un des rares espaces où l'on peut encore voir papillonner le Cuivré de la bistorte.

Protéger l'alouette lulu ou le triton crêté a un prix

La réserve naturelle de Troisvierges est l'un des rares espaces où l'on peut encore voir papillonner le Cuivré de la bistorte.
Luxembourg 20.04.2021

Protéger l'alouette lulu ou le triton crêté a un prix

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
En quatre ans, le Luxembourg a misé 165 millions d'euros dans le suivi des espèces animales menacées sur son territoire. Et pas un remerciement de la part de la chouette chevêche...

Depuis 2018, via l'initiative «Vanishing Treasures», le Grand-Duché a aidé à la préservation, par exemple, du gorille des montagnes, du tigre royal du Bengale ou du léopard des neiges. Et ce pour quelque 5,5 millions d'euros, a calculé la ministre de l'Environnement. Mais charité (environnementale) bien ordonnée, commençant (aussi) par soi-même, le Luxembourg agit aussi pour la préservation des espèces animales et végétales menacées d'extinction sur son propre territoire. Pour Carole Dieschbourg (déi Greng), ces actions porteraient sur 165,3 millions d'euros.


Steinkauz
La biodiversité du pays jugée «préoccupante»
L'Observatoire de l'environnement naturel a dressé, mercredi, le bilan de l'état des habitats et espèces au Grand-Duché. Et ceux-ci seraient particulièrement menacés. L'organisme lance donc un appel au gouvernement pour agir au plus vite.

Ainsi, depuis 2017 et l'adoption du Plan national concernant la protection de la nature (PNPN), des efforts importants ont été entrepris particulièrement «dans la restauration et l’entretien des habitats» de ces animaux ou plantes qu'actions humaines, prédations naturelles ou dérèglement climatique mettent en péril. L'Observatoire de la biodiversité a d'ailleurs, en septembre dernier, tiré à nouveau la sonnette d'alarme estimant que 80% des espèces se trouvent dans un «état précaire». 

Inventaire à la Prévert

L'enveloppe du PNPN a été redistribuée en de multiples actions portant aussi bien sur les espèces que l'on peut (encore) rencontrer non loin des cours d’eau, des zones humides, des herbages, des bocages et des forêts.

Répondant à une question parlementaire de la députée Martine Hansen (CSV), Carole Dieschbourg a d'ailleurs pris plaisir à évoquer bêtes et plantes ayant ainsi pu bénéficier d'actions protectrices. Un inventaire à la Prévert où, pêle-mêle, se retrouvent aussi bien la Moule perlière que la Mulette épaisse, le Cuivré de la bistorte (un papillon), le Triton crêté, le Lézard des murailles, le Vespertilion à oreilles échancrées (une chauve-souris), le Chat sauvage, la Cigogne noire, l’Alouette lulu, la Chouette chevêche, la Pie-grièche grise, le Milan royal ou encore l’Arnica des montagnes (une herbacée connue pour soulager les petits hématomes). 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Même les chevaux manquent de vaccins
Au Luxembourg, comme ailleurs en Europe, une épidémie de rhinopneumonie sévit dans les écuries. Et les vétérinaires ont bien des difficultés à se procurer les sérums protecteurs pour les montures.
Horses stick their heads out of stables as actors and media, not seen, walk by, after a press conference to present a new TV reality show called "La fattoria" (The farm) in Concorezzo, near Milan, Italy, Monday, April 5, 2004. (AP Photo/Luca Bruno)
Garder un œil sur la pollution lumineuse
Illuminer villes et villages, monuments et commerces, tout au long de la nuit est une source de désagréments pour la nature et même pour l'homme. Daniel Gliedner, premier consultant lumière du pays, éclaire sur ce problème.
La pollution de l'eau ciblée au cas par cas
Alors que l'Attert est polluée depuis mardi dernier après l'incendie d'une usine de biogaz, la Fédération des pêcheurs demande des mesures pour prévenir ce type d'accident. Pour l'Administration de la gestion de l'eau, les modalités actuelles sont suffisantes.
Verschmutzung der Attert , Ölverschmutzung durch die GoodYear in Bissen .Foto:Gerry Huberty
Dix petits pas pour le développement durable
Si le gouvernement a d'ambitieux engagements en la matière, Carole Dieschbourg compte aussi sur les résidents et leur propose quelques conseils pratiques pour agir aussi en faveur de la planète.
La forêt, un garde-manger pour le chef René Mathieu
Récemment récompensé pour sa démarche 100% végétale, le chef de La Distillerie à Bourglinster revient sur la spécificité de sa cuisine, dont la démarche se nourrit d'une réflexion sur le réchauffement climatique et la préservation des ressources.
René Mathieu