Changer d'édition

Prochain bilan sanitaire dressé «dans un ou deux jours»
Luxembourg 2 min. 05.11.2020

Prochain bilan sanitaire dressé «dans un ou deux jours»

Présente une nouvelle fois sur les ondes cette semaine, Paulette Lenert qualifie la situation sanitaire du pays d'«extrêmement critique».

Prochain bilan sanitaire dressé «dans un ou deux jours»

Présente une nouvelle fois sur les ondes cette semaine, Paulette Lenert qualifie la situation sanitaire du pays d'«extrêmement critique».
Photo: Chris Karaba/archive
Luxembourg 2 min. 05.11.2020

Prochain bilan sanitaire dressé «dans un ou deux jours»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Alors que la part des malades atteints du covid-19 a doublé en une semaine, Paulette Lenert assure ce jeudi que «les mesures prises ont permis de stabiliser la situation». Et la ministre de la Santé de réaffirmer que le gouvernement prépare d'ores et déjà une nouvelle série de mesures.

«La situation s'est stabilisée, mais cela ne suffit pas, les chiffres doivent baisser». Invitée jeudi matin sur les ondes de la radio 100.7, Paulette Lenert (LSAP) réaffirme la position officielle du gouvernement, à savoir la volonté de l'exécutif de se tenir prêt à réagir à l'évolution. Et donc confirme que «le gouvernement prépare bel et bien de nouvelles mesures» en raison de la situation sanitaire du pays, qualifiée d'«extrêmement critique».


Politik, Corona Covid-19, Xavier Bettel, Premierminister und Paulette Lenert, Gesundheitsministerin geben Pressekonferenz nach Regierungsrat, Château de Senningen, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Bettel à la recherche d'une issue de secours
La marge de manœuvre du Premier ministre se réduit, jour après jour, alors que la progression du covid-19 ne cesse. Un virus que les dernières mesures ne suffisent pas à contenir. Alors confinement, état de crise, nouvelles restrictions? Le gouvernement va devoir trancher.

Si la ministre de la Santé s'est refusée à détailler le contenu du texte en préparation, elle estime que les mesures d'ores et déjà en application «sont déjà strictes» et ont porté leurs premiers fruits «puisque sans elles, nous aurions eu une hausse bien plus spectaculaire du nombre de nouvelles infections». 

Une manière de réaffirmer les propos tenus mardi au micro de RTL Radio Lëtzebuerg qui assuraient que le gouvernement n'entendait pas «imiter aveuglément» les mesures prises chez nos voisins directs. Comprenez le refus de mettre en place un nouveau confinement, vu par le directeur de la Santé comme «l'ultime option» face à cette deuxième vague d'infections.

Interrogée sur la situation dans les hôpitaux, Paulette Lenert assure que le pays se trouve «au bord de la phase 4», dernier échelon du dispositif prévu pour la prise en charge des patients covid-19 et synonyme notamment de reports des interventions non urgentes et de hausse des lits dédiés aux nouvelles infections. Pour un maximum de 264 lits en soins normaux et d'une centaine en soins intensifs. A ce jour, quelque 180 personnes positives au coronavirus se trouvent actuellement hospitalisées en soins normaux et une trentaine en soins intensifs.

Évoquant les conséquences de la poursuite de la forte hausse des nouvelles infections, la ministre de la Santé prévient des risques encourus par le Grand-Duché. Car «si des dizaines de milliers de personnes se mettent en quarantaine, cela impactera non seulement le système hospitalier, mais le fonctionnement de l'économie du pays», indique-t-elle. Une problématique centrale «au vu des difficultés rencontrées au niveau des ressources humaines», notamment en ce qui concerne «le personnel soignant et le personnel du milieu scolaire», dont «la limite vitale» serait atteinte.


Coronavirus - Hôpital Kirchberg - COVID-19 - Notaufnahme Urgences  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Les infirmières se lassent du silence de Bettel
En première ligne, elles le sont depuis mars. En sous-effectif et en manque de formation depuis des années. Pourtant, les infirmières du Luxembourg (représentées par l'ANIIL) ne voient toujours pas d'améliorations à l'horizon.

Face à cette équation à multiples inconnues et aux enjeux importants, le gouvernement assure toutefois se donner encore «un ou deux jours» avant de dresser un nouveau bilan et décider d'un éventuel durcissement des mesures. Le prochain Conseil de gouvernement est programmé pour ce vendredi.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Malgré le covid, l'hôpital doit retrouver du souffle
Les infections d'aujourd'hui entraîneront immanquablement des hospitalisations par la suite. Face à des services de santé déjà sous pression, le gouvernement n'avait d'autres choix que de réagir. C'est fait, maintenant... patience.
ARCHIV - 10.11.2020, Berlin: Krankenpfleger schieben einen Patienten am frühen Morgen durch einen Gang auf der Covid-19-Station des Krankenhauses Bethel Berlin. Auf dieser Station werden Patienten behandelt, die Corona-positiv getestet wurden und nicht beatmet werden müssen oder einen dringenden Verdacht auf Corona zeigen. (zu dpa: "Vor Corona-Beratungen: Kaum Chancen für Lockerungen") Foto: Kay Nietfeld/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Face au covid, de nouvelles mesures en salle d'attente
Alors que le Premier ministre avait assuré que «le moment de vérité» sur la pandémie devait tomber cette semaine, aucune nouvelle annonce n'a été faite lors du Conseil de gouvernement de vendredi. Idem lors de la réunion de la commission de la Santé, organisée le même jour.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Mundschutz , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les cas covid occupent un quart des soins intensifs
Au Luxembourg, la part prise par les malades atteints du covid-19 a doublé, d'une semaine à l'autre, dans la plus sensible des unités de soins. En sept jours, les hôpitaux ont pris en charge 192 nouveaux infectés.
A member of the medical staff tends to a patient at an intensive care unit for patients infected with Covid-19 (novel coronavirus) at the Centre Hospitalier de l'Europe in Le Port-Marly, near Paris on November 4, 2020. - Europe passed a new bleak milestone on November 2, 2020, after reporting more than 11 million coronavirus cases, as Austria and Greece became the latest countries on the continent to impose shutdowns. (Photo by Anne-Christine POUJOULAT / AFP)
Bettel à la recherche d'une issue de secours
La marge de manœuvre du Premier ministre se réduit, jour après jour, alors que la progression du covid-19 ne cesse. Un virus que les dernières mesures ne suffisent pas à contenir. Alors confinement, état de crise, nouvelles restrictions? Le gouvernement va devoir trancher.
Politik, Corona Covid-19, Xavier Bettel, Premierminister und Paulette Lenert, Gesundheitsministerin geben Pressekonferenz nach Regierungsrat, Château de Senningen, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Face au covid, la sévérité monte d'un cran
Pas plus de dix invités chez soi, des contrôles de police ou de l'Inspection du travail plus nombreux, le non-respect du confinement sanctionné, des bars-restaurants qui risquent gros en cas de faux pas : telles sont les principales annonces faites dimanche pour contrer la reprise des infections au coronavirus.
(de g. à dr.) Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État ; Paulette Lenert, ministre de la Protection des consommateurs, ministre de la Santé