Changer d'édition

Pro et antivax se retrouvent à la barre
Luxembourg 3 min. 14.12.2021 Cet article est archivé
Justice

Pro et antivax se retrouvent à la barre

Samedi, Peter Freitag (à droite) restait l'une des voix majeures des opposants réunis au Glacis.
Justice

Pro et antivax se retrouvent à la barre

Samedi, Peter Freitag (à droite) restait l'une des voix majeures des opposants réunis au Glacis.
Photo : Alain Piron
Luxembourg 3 min. 14.12.2021 Cet article est archivé
Justice

Pro et antivax se retrouvent à la barre

La discussion sur la vaccination atteint maintenant les salles d'audience. Les opposants aux vaccinations et aux mesures montrent une tolérance sélective.

(pj avec Maximilian RICHARD) Une douzaine de policiers d'un côté, une vingtaine d'opposants aux mesures sanitaires du gouvernement de l'autre : voilà pour l'ambiance, lundi au-dehors du tribunal de Luxembourg. Ainsi, sur le plateau du Saint-Esprit, Peter Freitag a pu compter sur quelques soutiens avant de répondre à la convocation des magistrats. Des encouragements appréciés par celui qui, depuis novembre 2020, est l'un des organisateurs des marches hebdomadaires qui ''animent'' la capitale (Saturday for Liberty ou Polonaise solidaire).


Portrait-robot d’un antivax
La sphère des opposants à la vaccination contre le covid participe à la radicalisation de la société au moment où une nouvelle vague d’infections frappe le Luxembourg. Une étude de l’Uni lève une partie du voile sur cette part de la population qui donne de plus en plus de la voix.

Mais ce n'est pas le fait de protester qui est reproché au Luxembourgeois, mais bien certains de ses propos. «Coronazis», élèves du Dr Mengele» : voilà le genre de commentaires que Peter Freitag a pu laisser sur les médias sociaux à un post du directeur du service psychiatrique des Hôpitaux Robert-Schuman. Le Dr Jean-Marc Cloos avait partagé la lettre d'une gynécologue clairement favorable à la vaccination anti-covid et s'opposant à toute minimisation de la pandémie. Face aux réactions de Peter Freitag, les deux médecins ont décidé de déposer plainte pour calomnie et diffamation. 

Avec sa parka rouge, Peter Freitag est devenu une figure du mouvement «anti» au Grand-Duché. Au point que vendredi dernier, la police judiciaire a effectué une perquisition à son domicile (confisquant son téléphone portable) avant de le convoquer pour un interrogatoire. Et ce samedi encore, l'intéressé «libre penseur engagé» était l'un des plus actifs à l'heure d'haranguer les foules. Au final, le procès n'a pas eu lieu lundi. La justice reportant l'audience au 19 avril. 

Dans son habituelle parka rouge, Peter Freitag a pu compter sur quelques soutiens à l'entrée du tribunal de district.
Dans son habituelle parka rouge, Peter Freitag a pu compter sur quelques soutiens à l'entrée du tribunal de district.
Photo: Maximilian Richard

Ce même jour, le virologue Claude P. Muller devra lui aussi répondre de ses actes dans le cadre d'une autre plainte. Ainsi, le virologue (qui ne cache pas être favorable à des mesures de confinement plus strictes) est pointé du doigt pour avoir associé dans une interview le terme «coupable» à la situation des parents non vaccinés. Les plaignants considèrent que l'emploi de ce qualificatif constitue une incitation à la haine. Le médecin estimait qu'en repoussant la vaccination, ces adultes créaient au final une passerelle pour le virus entre le monde du travail et l'école où le covid circule fortement.


Portrait-robot d’un antivax
La sphère des opposants à la vaccination contre le covid participe à la radicalisation de la société au moment où une nouvelle vague d’infections frappe le Luxembourg. Une étude de l’Uni lève une partie du voile sur cette part de la population qui donne de plus en plus de la voix.

Derrière cette plainte, se trouvent Nathalie Meier-Hottua et Claude Pauly, membres du conseil d'administration d'Expressis Verbis. Une plateforme en ligne critiquant les mesures prises pour lutter contre les effets de l'épidémie. 

Ce site avait fait parler de lui cet été, quand il a été révélé que la nouvelle présidente du conseil d'administration de Cargolux, Christianne Wickler, avait participé à sa création. L'intéressée a depuis officiellement mis fin à ses contributions.

Reste qu'il ne s'agit pas là de la première plainte déposée par des opposants aux mesures de santé publique contre le Pr Muller. Suite à un appel sur les réseaux sociaux, plusieurs dizaines de plaignants auraient ainsi interpellé la justice. Mais, selon des informations du Luxemburger Wort, la très grande majorité de ces plaintes ont d'ores et déjà été rejetées; aucune infraction n'ayant pu être constatée par les magistrats instructeurs. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Samedi agité, dimanche plus calme : la capitale a encore vécu un drôle de weekend. Les cortèges d'opposants aux choix sanitaires du gouvernement n'avaient visiblement pas les mêmes buts d'un jour à l'autre.
Etwa 500 Personen hatten sich gegen 15 Uhr auf dem Glacis versammelt. Kurz darauf kam es zu Ausschreitungen.