Changer d'édition

Ne pas secourir un chien en plein soleil coûte cher
Luxembourg 04.08.2021
Prévention

Ne pas secourir un chien en plein soleil coûte cher

La personne inactive face à un chien délaissé en plein soleil encourt également une peine d'emprisonnement de «huit jours à trois ans».
Prévention

Ne pas secourir un chien en plein soleil coûte cher

La personne inactive face à un chien délaissé en plein soleil encourt également une peine d'emprisonnement de «huit jours à trois ans».
Photo: dpa
Luxembourg 04.08.2021
Prévention

Ne pas secourir un chien en plein soleil coûte cher

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Si le propriétaire qui abandonne son animal dans sa voiture en été est condamnable, les sanctions prévues par la loi sont bien plus élevées pour ceux qui n'interviennent pas. Jusqu'à 200 fois plus.

Bien que le soleil ne soit pas au rendez-vous ces dernières semaines, il est toujours utile de rappeler les gestes qui sauvent en été. D'autant plus lorsque l'inaction peut coûter cher. Ainsi, les ministres de l'Agriculture Romain Schneider (LSAP) et de la Sécurité intérieure, Henri Kox (déi Gréng) ont rappelé mardi les sanctions encourues par les maîtres enfermant leur chien dans une voiture en plein soleil... mais également celles prévues pour ceux qui n'interviennent pas.


Les animaux de compagnie, victimes de la sortie de crise?
Depuis le début de la pandémie, les bêtes à poils et à plumes aident certains résidents à traverser la crise. Un engouement parfois compulsif lié aux effets de la crise sanitaire qui fait néanmoins craindre des abandons à la chaîne avec le retour prévu de la normale.

Ainsi, alors que le propriétaire de l'animal délaissé encourt une amende allant «de 25 à 1.000 euros», les personnes qui passeraient sans lui porter secours peuvent avoir à débourser «entre 251 et 200.000 euros», indique la réponse parlementaire des deux ministres. Ce «délit» peut même être sanctionné par une peine d'emprisonnement de «huit jours à trois ans», précise la réponse parlementaire.

Un «déséquilibre» entre les deux protagonistes contrebalancé selon les ministre par la possibilité pour le sauveteur d'être exonéré en cas d'infraction lors de son intervention, mais aussi par l'éventuel versement de dommages et intérêts. Concrètement, une personne qui casserait une vitre pour sauver un animal enfermé en plein soleil ne pourrait pas être poursuivie pour cette casse, mais peut même être dédommagée si elle se blesse ce faisant. Seules conditions: la situation doit être particulièrement urgente, et le sauveteur doit avoir tenté de prévenir les secours au préalable. 


Chiens et chats n'échappent pas au covid-19
Bien qu'une centaine d'animaux de compagnie aient été testés positifs au covid-19, le ministère de l'Agriculture ne prévoit pas la mise en place d'une campagne de vaccination.

A noter qu'en 2019, la police grand-ducale est intervenue cinq fois pour des faits d'animaux délaissés dans une voiture exposée au soleil, contre 1 en 2020 et 2021. En revanche, depuis l'entrée en vigueur de la loi, en 2018, «aucune amende n'a été infligée dans ce contexte». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'été est (enfin) là et notre peau nécessite une dose de soins pour résister à ses effets. Car malgré ses bienfaits, l'astre solaire peut aussi être néfaste. Explications avec le Dr Florence Bourlond, dermatologue au CHL
Bien qu'une centaine d'animaux de compagnie aient été testés positifs au covid-19, le ministère de l'Agriculture ne prévoit pas la mise en place d'une campagne de vaccination.
Depuis le début de la pandémie, les bêtes à poils et à plumes aident certains résidents à traverser la crise. Un engouement parfois compulsif lié aux effets de la crise sanitaire qui fait néanmoins craindre des abandons à la chaîne avec le retour prévu de la normale.