Changer d'édition

Prêt à dégainer de nouvelles restrictions... lundi
Luxembourg 3 min. 17.11.2020

Prêt à dégainer de nouvelles restrictions... lundi

"Si la tendance ne devait pas se renverser, alors nous agirons." Xavier Bettel se donne un peu de marge avant de faire adopter des mesures plus strictes.

Prêt à dégainer de nouvelles restrictions... lundi

"Si la tendance ne devait pas se renverser, alors nous agirons." Xavier Bettel se donne un peu de marge avant de faire adopter des mesures plus strictes.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 17.11.2020

Prêt à dégainer de nouvelles restrictions... lundi

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si les chiffres de l'épidémie covid ne s'améliorent pas d'ici la fin de semaine, le gouvernement a prévu diverses mesures contraignantes. Un projet de loi détaillant ces nouveaux dispositifs est déposé ce mardi à la Chambre, pour un possible vote dès le 23 novembre.

Surtout ne pas donner l'impression d'agir dans la précipitation. Depuis trois semaines, alors même que les indicateurs sanitaires grimpaient, le chef du gouvernement s'astreignait au silence. Tout juste un message sur les réseaux sociaux, pour montrer qu'il restait vigilant, rien de plus. En sortant de ce mutisme, mardi, Xavier Bettel a voulu montrer l'image d'un dirigeant qui agissait avec sang-froid. Les compteurs s'affolent, pas lui. Et de présenter sa nouvelle stratégie de façon posée, à côté d'une ministre de la Santé qui ne peut que constater que «le virus ne se lasse pas»...

Réaction il pourra donc y avoir, mais pas sous la pression des chiffres quotidiens. Plutôt selon le timing qu'a validé ce jour le conseil de gouvernement. «Si la tendance ne devait pas se renverser dans la semaine, nous proposerons de nouvelles mesures». Préventivement donc (probablement aussi), Xavier Bettel a donc fixé le calendrier : dépôt d'un projet de loi mardi, travail et avis du Conseil d'Etat et de la commission Santé dans les jours à venir, analyses des données le weekend et... possible vote des députés, lundi 23 novembre, de restrictions applicables jusqu'au 15 décembre.

"Nos services ont encore les moyens de soigner les malades et de faire de la prévention", assure le Premier ministre.
"Nos services ont encore les moyens de soigner les malades et de faire de la prévention", assure le Premier ministre.
Source : Ministère de la Santé

Car, après avoir fait preuve de patience depuis la mise en place du couvre-feu et autres mesures, le gouvernement ne peut que constater que la situation sanitaire est préoccupante. La formule employée par Xavier Bettel, «Nous avons atteint une certaine stabilité mais sur un plateau très élevé», trahit une déception après les annonces du 30 octobre. «On peut parler d'une légère diminution de la contamination après ces semaines. Mais un peu moins de 800 nouveaux cas par jour, cela reste toujours trop», note le Premier ministre.

La barre des 500 cas

Le plafond à garder à l'esprit pour les six jours à venir est maintenant fixé autour des 500 nouveaux cas positifs au covid découverts en 24 heures. Au-delà, le Luxembourg vivra selon un nouveau mode. Ainsi, le projet de loi fixe-t-il à l'avance le nouveau seuil : pas plus de deux invités à domicile. Les (rares) concerts ou représentations en public encore possibles dans le domaine culturel pourraient être interdits. Musées et autres galeries d'art restant possiblement ouvertes. Pour les cafés et restaurants, la fermeture serait à l'ordre du jour. Fini également le sport en salle, «en dehors de l'activité physique pratiquée dans le cadre scolaire». 


impfen
L'arrivée du vaccin anticovid au Luxembourg attendra
Rien avant le premier trimestre 2021. Tel est le nouveau délai annoncé par la ministre de la Santé concernant la livraison des 420.000 doses vaccinales promises par l'Europe pour lutter contre la propagation du covid-19.

L'école justement, elle aussi pourrait connaître une réorganisation. Cette fois, en dehors du vote du Parlement, le ministre de l'Education étudie la possibilité d'organiser les cours des classes supérieures des lycées en alternance. Pour les plus jeunes, Claude Meisch pourrait relancer l'apprentissage à distance. De nouvelles règles interviendraient dans l'organisation des cantines. Et cela dans un premier temps jusqu'aux vacances de Noël.

Et le confinement généralisé? Pas envisagé pour le moment. Ni dans les esprits gouvernementaux, donc pas dans le projet de loi. «Nous avons encore une bonne qualité de vie. Et le gouvernement fera tout pour maintenir le plus longtemps possible les libertés. Jusqu'à ce que l'on trouve les moyens de vaincre le virus, comme le vaccin», assure la ministre de la Santé. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le stock national de sécurité sous bonne garde
Le Luxembourg dispose d'une réserve de matériels de protections, médicaments et ustensiles médicaux pour faire face à toute sorte de crise. Sa gestion vient d'être confiée à une nouvelle association.
A virologist wearing protective mask working on antibodies taken from a llama animal, hoping to find a treatment against COVID-19, the novel coronavirus at the Vlaams Institute of Biotechnology of Ghent University on May 08, 2020 in Ghent. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Le LNS met son nez dans les tests rapides
Le Luxembourg a commandé 900.000 kits de dépistage antigénique du covid. Mais les évaluations du Laboratoire national de santé (LNS) sur ce type d'accessoires invitent à la prudence sur l'exploitation des résultats.
A staff member from the Israeli Sheba Medical Center shows a reagent of rapid test for the coronavirus at the Herzliya Hebrew Gymnasium Hight School in the coastal city of Tel Aviv on November 8, 2020, as part of a special program that could enable students to return to school faster than planned. - The program that was launched today, involves as a first step, the screening of students and staff members with a serological test, in search for antibodies. 
After that, they will be screened three times per week using a rapid antigen test to determine if they are positive for coronavirus. (Photo by JACK GUEZ / AFP)