Changer d'édition

Près de 82% des adultes vaccinés au moins une fois
Luxembourg 04.02.2022 Cet article est archivé
Pandémie au Luxembourg

Près de 82% des adultes vaccinés au moins une fois

Le risque d'être hospitalisé en soins intensifs est 19 fois plus élevé pour les personnes non vaccinées a rappelé la ministre de la Santé Paulette Lenert.
Pandémie au Luxembourg

Près de 82% des adultes vaccinés au moins une fois

Le risque d'être hospitalisé en soins intensifs est 19 fois plus élevé pour les personnes non vaccinées a rappelé la ministre de la Santé Paulette Lenert.
Photo: AFP
Luxembourg 04.02.2022 Cet article est archivé
Pandémie au Luxembourg

Près de 82% des adultes vaccinés au moins une fois

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
La ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) a présenté jeudi lors d'une conférence de presse un état des lieux de la vaccination en rappelant que le risque de se retrouver en soins intensifs est 19 fois plus élevé pour les non-vaccinés.

«Nous sommes encore en pleine campagne de vaccination et appelons encore à la vaccination, même si l'obligation vaccinale est en cours de préparation», a lancé la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) ce jeudi lors d'un point presse consacré au covid long. Pour la ministre, les personnes non vaccinées ne sont pas toutes opposées à la vaccination et il est encore possible d'en convaincre une partie. Elle a rappelé que l'incidence chez les personnes vaccinées est deux fois moins élevée que chez les non-vaccinés et il y a moins de malades graves.


A medical staff member prepares swab samples for examination in the PCR laboratory at the Robert Bosch Hospital in Stuttgart, southern Germany, on February 2, 2022 amid the ongoing coronavirus pandemic. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)
Sept décès dus au covid en l'espace d'une semaine
Selon la dernière rétrospective de la Santé, le nombre de nouvelles contaminations au covid-19 accuse enfin une légère diminution. Par contre, les hospitalisations augmentent.

La vaccination s'avère également efficace à l'hôpital. Au total, seuls cinq patients vaccinés avec booster ont eu besoin d'un traitement en soins intensifs. L'incidence chez les patients atteints de formes graves est de 6,9 pour 100.000 chez les vaccinés, mais de 134,2 pour 100.000 chez les non-vaccinés. «Leur risque d'être hospitalisé en soins intensifs est 19 fois plus élevé. La vaccination est efficace», a constaté Paulette Lenert sans minimiser le faible taux de risques secondaires après l'injection.

93% des plus de 60 ans protégés

«La population des plus de 60 ans est vaccinée à plus de 90% et 77% sont boostés. C'est ce qui a fait la différence pour cette catégorie à risque», a déclaré la ministre de la Santé. 

Selon elle, à la fin du mois de janvier, seules 18.000 des personnes de plus de 60 ans n'étaient pas vaccinées, mais certaines d'entre elles se rétablissaient. Elle estime que 93% sont bien protégées. Parmi les adultes, près de 82% ont reçu au moins leur première dose, a indiqué Paulette Lenert. Parmi les non-vaccinés, 11% ont le statut de personnes guéries. Le ministère de la Santé estime que près de 4% des adultes se sont fait vacciner à l'étranger.

Sur l'ensemble de la population, 72,2% ont obtenu au moins une première dose, à laquelle s'ajoute le fait que 15,6% des non-vaccinés se sont rétablis. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Qu'ils soient proposés par l'armée luxembourgeoise ou par les pharmacies, les tests antigéniques de dépistage du covid-19 peuvent voir la fiabilité de leur résultat altérée en fonction de la température.
22.11.2021, Bayern, Heimstetten: Ein Mitarbeiter führt im Büro des Produktionsleiters in einem Produktionsgebäude der Bäckerei- und Konditoreikette Traublinger ein Stäbchen für einen Corona-Schnelltest in seine Nase ein. Foto: Matthias Balk/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Omicron continue d'apporter son lot de dysfonctionnements au Grand-Duché. Le milieu scolaire doit notamment composer avec les absences du personnel, tandis que le virus se répand.
08.11.2021, Bayern, Würzburg: Schülerinnen und Schüler der Klasse 5c des Matthias-Grünewald-Gymnasiums in Würzburg sitzen mit Mund-Nasen-Schutz im Klassenzimmer. In Bayern beginnt die Schule nach den Herbstferien mit neuen Corona-Regeln. Foto: Nicolas Armer/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung über den ersten Schultag nach den Herbstferien in Bayern. +++ dpa-Bildfunk +++