Changer d'édition

Près de 72 millions d'euros seront investis: Une école internationale pour le Sud
L'école internationale sera construite sur 4 étages totalisant 17.500 m2.

Près de 72 millions d'euros seront investis: Une école internationale pour le Sud

Brück und Weckerle Architectes
L'école internationale sera construite sur 4 étages totalisant 17.500 m2.
Luxembourg 07.04.2015

Près de 72 millions d'euros seront investis: Une école internationale pour le Sud

Une école internationale sera établie à Differdange pour accueillir en priorité les enfants du Sud du Luxembourg. L'ouverture est prévue en 2020 mais les premières classes débuteront dès la rentrée 2016-2017.

Une école internationale sera établie à Differdange pour accueillir en priorité les enfants du Sud du Luxembourg. L'ouverture est prévue en 2020 mais les premières classes débuteront dès la rentrée 2016-2017.

71,7 millions d'euros seront investis pour la construction de cette école qui sera implantée à Differdange, dans le quartier en développement dit "Plateau du Funiculaire".  La construction devrait débuter mi-2016.

Il s'agit d'une école publique, sans frais d'inscription. Le fonctionnement de cette école est similaire à une école européenne. La prise en charge des élèves se fera dès 7h30 et jusqu'à 18h, afin de permettre une prise en charge périscolaire.

Cette école proposera les cursus primaires, secondaires et une voie préparatoire. Deux sections linguistiques sont prévues, une en français et l'autre en anglais. En plus de la langue de la section, quatre langues seront proposées à l'enseignement à l'école primaire parmi le français, l'allemand, le portugais et l'anglais. A l'école secondaire, une troisième langue parmi celles proposées sera aussi enseignée.

A la rentrée 2016-2017, les cours se dérouleront dans l'ancienne Haushaltungsschoul de Differdange pour l'école primaire et dans des infrastructures préfabriquées pour le secondaire, toujours à Differdange.

Avec l'ouverture de ce nouvel établissement, l'Éducation nationale veut répondre à "l'hétérogénéité croissante de la population scolaire".




Sur le même sujet