Changer d'édition

Près de 3.000 euros récoltés à Vél'Oh
Luxembourg 2 min. 18.09.2015 Cet article est archivé
Luxembourg-Paris pour les enfants malades du cancer

Près de 3.000 euros récoltés à Vél'Oh

Le Vél'Oh luxembourgeois de Sébastien Cayotte avec Notre-Dame de Paris en arrière-plan.
Luxembourg-Paris pour les enfants malades du cancer

Près de 3.000 euros récoltés à Vél'Oh

Le Vél'Oh luxembourgeois de Sébastien Cayotte avec Notre-Dame de Paris en arrière-plan.
Photo: Facebook / Luxembourg-Paris pour des sourires
Luxembourg 2 min. 18.09.2015 Cet article est archivé
Luxembourg-Paris pour les enfants malades du cancer

Près de 3.000 euros récoltés à Vél'Oh

Cette jolie aventure estivale vous avait beaucoup touchés pendant l'été: le jeune Eschois Sébastien Cayotte avait pédalé de Luxembourg à Paris avec un Vél'Oh pour récolter des fonds au profit de la Foundatioun Kriibskrank Kanner.

(AF) - Cette jolie aventure estivale vous avait beaucoup touchés pendant l'été: le jeune Eschois Sébastien Cayotte avait pédalé de Luxembourg à Paris avec un Vél'Oh pour récolter des fonds au profit de la Foundatioun Kriibskrank Kanner.

Sébastien Cayotte avait réussi son pari. L'entreprise n'étais pas simple. Lorsque nous l'avions contacté par téléphone alors qu'il était parti la veille, il nous avait expliqué que le Vél'Oh n'avait pas été révisé en vue de rouler 500 km, même s'il était en bon état. En cas de crevaison par exemple, les roues étant pourvues d'antivols, il lui aurait été impossible de les démonter pour les réparer.

Il avait parcouru environ 140 km le premier jour. Le lendemain a été difficile, c'était au mois d'août, les températures étaient caniculaires. Et rappelons qu'un Vél'Oh, si confortable soit-il, est un vélo de ville avec seulement trois vitesses.

Sébastien Cayotte n'avait pas prévenu l'entreprise JC Decaux, gestionnaire des Vél'Oh. Arrivé à Paris, après avoir fait un selfie avec la Tour Eiffel en arrière-plan, puis la cathédrale Notre-Dame (photo), il a garé le Vél'Oh à une station de Vélib', les vélos publics parisiens qui sont les mêmes modèles. Ils sont fixés sur une borne qui se verrouille jusqu'à ce qu'un nouvel utilisateur s'enregistre.

«Mais la lumière rouge s'est allumée et il était donc impossible de retirer le Vél'Oh», a expliqué Sébastien Cayotte lors de son passage à l'émission de RTL Live Planet People le 15 septembre.

Sur le site web des Vél'Oh, il est bien précisé que le vélo «en libre-service a été conçu pour des trajets courts. (…) La durée maximale d'utilisation autorisée est de 24 heures». Si le vélo n'est pas restitué à temps, une caution de 150 euros est automatiquement prélevée sur la carte bancaire de l'utilisateur.

Mais JC Decaux a fait un effort, à titre exceptionnel, et a restitué les 150 euros au jeune sportif.

Vous avez été nombreux à suivre cette belle aventure via la page Facebook de Luxembourg-Paris pour des sourires, créée par Sébastien Cayotte. Il y a posté de ses nouvelles quotidiennement, et a ajouté quelques vidéos depuis son retour au Grand-Duché.

Pour le moment, son opération a permis de récolter 2.774 euros à ce jour au profit de la Foundatioun Kriibskrank Kanner. «C'est impressionnant d'avoir pu récolter une telle somme!», estime Anne Goeres, directrice de la Fondation, contactée par wort.lu ce vendredi. «Les dons se poursuivent depuis son passage à la télévision dans l'émission de RTL, l'effet va se prolonger certainement pendant quelques jours encore.»





Sur le même sujet

A 20 ans il rallie Luxembourg à la capitale française en pédalant
Arrivé samedi au pied de la tour Eiffel, Sébastien Cayotte, parti du Luxembourg lundi sans réel entraînement, a tenu bon, et pour la bonne cause : il roulait en vue de rassembler des dons pour la Fondation Kriibskrank Kanner.
Arrivé à bon port
Sébastien Cayotte, 20 ans, est parti lundi pour relever un défi: rallier Luxembourg à Paris, à vélo en n'empruntant que les pistes cyclables, soit près de 500 km en tout. Un défi sportif dans lequel il s'est engagé en vue de rassembler des dons pour la Fondation Kriibskrank Kanner.
Sébastien Cayotte sur la route juste après le départ, lundi 10 août.